Marathon du Lac-à-Jim: Xavier Desharnais s'impose

Gabriel Pouliot était très content de suivre Xavier... (Photo Le Progrès-Dimanche, Louis Potvin)

Agrandir

Gabriel Pouliot était très content de suivre Xavier Deshanais. Le champion l'a félicité pour sa belle course.

Photo Le Progrès-Dimanche, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

C'est Xavier Desharnais qui s'est imposé au 15 km du Marathon du Lac-à-Jim. Un deuxième sacre pour le nageur de Sherbrooke.

Gabriel Pouliot était très content de suivre Xavier... (Photo Le Progrès-Dimanche, Louis Potvin) - image 1.0

Agrandir

Gabriel Pouliot était très content de suivre Xavier Deshanais. Le champion l'a félicité pour sa belle course.

Photo Le Progrès-Dimanche, Louis Potvin

Celui qui a gagné la Traversée du lac Saint-Jean en 2014 et 2015 était très heureux de sa performance, surtout qu'il a bouclé le parcours plus rapidement que lors de sa présence en 2014. «Cette course tombait bien après une longue semaine d'entraînement en vue de la Traversée. J'ai imité le rythme que l'on retrouve à la Traversée en faisant un tour rapide et un tour lent. Je me suis très bien senti», a-t-il commenté après la course. Il va amorcer une réduction de son entraînement qui était de plus 70 heures par semaine pour arriver au sommet de sa forme le 30 juillet.

Desharnais a été un peu surpris que Gabriel Pouliot soit en mesure de rester dans ses pieds jusqu'à la fin de la course. «Il a fait une bonne course. Il y a des moments où je nageais assez rapidement. C'est certain que ça roule plus vite dans un 15km que dans un marathon comme la Traversée. Ce qui compte c'est qu'il me restait encore de l'énergie et que je vais être fin prêt pour défendre mon titre à Roberval.»

Gabriel Pouliot a touché la plaque d'arrivée cinq secondes après Desharnais. «J'ai modifié mon entraînement cette année et ç'a paru. Je suis plus rapide que l'an dernier. J'ai été capable de répondre aux attaques de David. Je suis vraiment content. Je savais que je n'étais pas capable de le dépasser par exemple. Ça me donne confiance pour la Traversée dans deux semaines», a commenté le nageur de 20 ans. Le Français Édouard Lehoux a terminé 3e.

Le trio a nagé ensemble pendant une bonne partie de la course. Le Français a fait une erreur en s'arrêtant au dernier ravitaillement alors que les deux autres ne l'ont pas fait. Il a perdu 15 mètres et n'a jamais réussi à combler l'écart.

Sabryna Lavoie, première femme

Sabryna Lavoie a remporté pour une 2e année... (Photo Le Progrès-Dimanche, Louis Potvin) - image 3.0

Agrandir

Sabryna Lavoie a remporté pour une 2e année chez les femmes. Elle nage plus vite que l'an dernier ce qui augure bien pour la Traversée du lac Saint-Jean à la nage.

Photo Le Progrès-Dimanche, Louis Potvin

Pour une 2e année consécutive, Sabryna Lavoie a gagné l'épreuve du 15km du Lac-à-Jim.

Une victoire d'autant plus satisfaisante qu'elle a retranché près de 10 minutes à son temps de l'an dernier avec un temps de 3 heures et 1 minute. «Je suis très contente. Tout allait bien, je me sentais bien. L'eau était un peu chaude, mais pas trop. Mes sensations étaient bonnes, je suis satisfaite de la vitesse que j'avais», a commenté l'athlète de 23 ans.

Cette performance lui donne confiance pour la Traversée. Elle pense être en mesure de nager avec un peloton une bonne partie de l'épreuve, ce qui est moins dur physiquement, mais surtout psychologiquement.

La nageuse de Saint-Bruno a bien tenté de suivre le trio d'hommes, mais il était un brin trop rapide. Elle n'a pas voulu courir le risque et dépenser trop d'énergie. Elle a terminé l'épreuve 11 minutes après Xavier Desharnais. Gwanaelle Plonquet-Thibeault a terminé au 2e rang, neuf minutes devant l'Argentine Vanessa Garcia.

Sabryna va prendre part également au 10km Fina qui sert de qualifications pour les championnats mondiaux. Elle espère bien faire. Elle regrette elle aussi, comme Xavier Desharnais, que l'épreuve soit si proche de la Grande Traversée.

Daphnée Demers fait la barbe aux gars

Daphnée Demers s'est imposée devant quatre garçons à... (Photo Le Progrès-Dimanche, Louis Potvin) - image 5.0

Agrandir

Daphnée Demers s'est imposée devant quatre garçons à l'épreuve de 5km qui comptait 43 nageurs. 

Photo Le Progrès-Dimanche, Louis Potvin

La 6e édition du Marathon du Lac-à-Jim gagne toujours en popularité en accueillant plus d'une centaine de nageurs de partout au Québec, qui ont offert de belles luttes.

Ce fut le cas dans l'épreuve de 5 km qui alignait 43 athlètes. Un groupe de cinq nageurs se sont partagé la tête dans le dernier kilomètre. C'est finalement une fille, Daphnée Demers, qui a fait la barbe à quatre gars. «J'ai nagé un bout en avant et je suis allée me reposer à l'arrière. Quand j'ai vu qu'ils ralentissaient j'ai décidé d'accélérer. Je suis vraiment satisfaite de ma course. Je ne pensais pas finir avant eux», a relaté l'athlète de Montréal qui a complété l'épreuve en 59 minutes et 21 secondes.

C'est Benjamin Lortie qui a fini trois secondes derrière. Pour déterminer la 2e place chez les hommes, il a fallu faire appel au «photo finish». Charles-Philippe Lecavalier, Antoine Chatelain-Laflamme et Tristan Fillion ont touché la plaque en même temps.

Cette course fait partie de la «Coupe espoir» composée de quatre épreuves à travers le Québec.

Au 10 km, Jean-Sébastien Côté a terminé 1er avec un temps de 2 heures 27 minutes. Rosalie Côté a suivi 19 minutes plus tard.

Dans l'épreuve du 1 km, c'est un nageur de plus de 30 ans, Frédérick Fortin, qui s'est imposé en bouclant le circuit en moins de 12 minutes. Audréanne Bouchard et Marianne Côté se sont livré une belle bataille pour la 2e place. C'est Bouchard qui s'est imposé. Elle termine donc au premier rang chez les dames. Ils sont plus d'une quarantaine de nageurs à avoir pris part à cette épreuve. La collègue journaliste de Radio-Canada Vicky Boutin a participé à sa première course en eau libre à vie. Elle a adoré.

Et comme si ce n'était pas assez, Frédérick Fortin a pris part avec sa conjointe Stéphanie Labelle au 10 km à relais. Ils ont remporté l'épreuve pour une 2e année consécutive et cette fois avec un temps de 2 heures 18 minutes, soit environ 8 minutes de moins que l'an passé. Guillaume Poulin et Vincent Bélanger de Saint-Félicien ont terminé 2e, 20 minutes derrière le couple.

Décision désaprouvée

Xavier Desharnais désapprouve que Natation Canada et la Traversée du lac Saint-Jean aient décidé de présenter une épreuve de 10 km servant de sélection canadienne 36 heures avant le marathon de 32 km.

« Je ne comprends pas cette décision. C'est sûr que les nageurs canadiens vont être désavantagés par rapport aux autres, car la sélection est importante pour nous afin de se classer pour les championnats du monde et aussi s'assurer d'avoir du financement pour s'entraîner. On n'a pas le choix de faire la course à fond, ça va me taxer pour la Traversée », a déploré le nageur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer