• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Triplé almatois au Championnat canadien de vélo de montagne 

Triplé almatois au Championnat canadien de vélo de montagne

Léandre Bouchard, Catherine Fleury et Anne-Julie Tremblay ont... (Photo Le Progrès-Dimanche, Julien Renaud)

Agrandir

Léandre Bouchard, Catherine Fleury et Anne-Julie Tremblay ont réalisé un triplé almatois, samedi, au Championnat canadien de vélo de montagne cross-country à Baie-Saint-Paul.

Photo Le Progrès-Dimanche, Julien Renaud

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Ceux qui ne connaissaient pas le club Cyclone d'Alma ont eu maintes occasions de le découvrir, samedi, au Championnat canadien de vélo de montagne cross-country en cours à Baie-Saint-Paul. La tornade bleue a particulièrement frappé chez les femmes, alors que Catherine Fleury a été couronnée championne canadienne des moins de 23 ans, tandis que sa coéquipière, Anne-Julie Tremblay, montait sur la 3e marche du podium.

Chez les seniors Élite, l'Almatoise Rébecca Beaumont n'a pas été en reste en se hissant au 5e rang.

Premier en carrière

Pour ce premier titre national en carrière, Catherine Fleury n'a pas pris de chance. L'athlète de 21 ans a survolé le parcours pour terminer l'épreuve avec près de deux minutes d'avance sur Frédérique Trudel (Specialized Racing Canada) et quatre minutes sur sa coéquipière Anne-Julie Tremblay, championne canadienne U23 de l'Eliminator.

Pour l'Almatoise, c'était sa dernière chance de conquérir le titre national, car elle évoluera dans la catégorie senior Élite l'an prochain. «Je visais le titre canadien. Je savais que la forme était là et dans les dernières courses, j'avais déjà prouvé que c'était moi la plus forte Canadienne en finissant première. Il fallait juste que je le prouve à nouveau aujourd'hui (samedi)», raconte fièrement la nouvelle championne.

Catherine Fleury a survolé le parcours pour terminer... (Photo Le Progrès-Dimanche, Julien Renaud) - image 2.0

Agrandir

Catherine Fleury a survolé le parcours pour terminer l'épreuve chez les U23 avec près de deux minutes d'avance sur Frédérique Trudel (Specialized Racing Canada).

Photo Le Progrès-Dimanche, Julien Renaud

«Le défi était quand même relevé puisque tous les participants arrivent au meilleur de leur forme pour essayer de faire leur meilleure course. J'espérais être dans une bonne journée pour remporter le titre. J'ai suivi le plan A qui consistait à partir très vite et à continuer la course toute seule à l'avant.»

Le parcours était technique et rapide comme elle les aime. «Dès le départ, je suis sortie première et j'ai pris de l'avance au fil des tours. J'aimais beaucoup le parcours. J'avais pris mon vélo à double suspension justement parce qu'il y avait beaucoup de roches et de racines; ça brassait quand même pas mal. Il y avait de bonnes montées et de belles descentes, mais rien de trop dangereux», a relaté l'Almatoise qui a enfilé la tunique unifoliée avec une fierté évidente.

La semaine prochaine, Catherine Fleury prendra le départ de la Coupe Canada à Saint-Félicien avec l'objectif de rivaliser avec les Élites. «Mon prochain gros objectif sera la Coupe du monde au Mont-Sainte-Anne du 5 au 7 août. J'aimerais refaire une bonne course comme j'ai fait en Australie (elle avait pris le 2e rang). Sans nécessairement viser un podium, j'aimerais faire au moins un top-5», a-t-elle conclu.

Anne-Julie croit rêver

Pour sa part, la Chicoutimienne Anne-Julie Tremblay a connu deux journées de rêve aux nationaux. Couronnée championne canadienne de l'Eliminator jeudi, voilà qu'elle s'est hissée sur la 3e marche du podium de l'épreuve cross-country. «C'est vraiment une fin de semaine parfaite. Aujourd'hui, je ne m'attendais vraiment pas à ça! C'est vraiment mieux qu'espéré et c'est mon meilleur résultat sur le circuit», avoue l'athlète de 20 ans qui visait un top-5. La représentante du club Cyclone s'est installée au troisième rang dès le début de l'épreuve. «Je suis partie au 3e rang avec Soren Meewisse devant moi, Laurie Arseneault et Marine Lewis. Puis, Frédérique Trudel est arrivée, mais Marine et Soren n'ont pas suivi. Laurie a essayé de me passer, mais elle a eu un bris. J'ai essayé de rattraper Frédérique, mais plus les tours avançaient, plus elle creusait son avance. Mais j'ai quand même réussi à conserver ma position. Cette 3e place, c'était vraiment comme un rêve», a conclu celle qui espère réussir à nouveau un top-3 à la Coupe Canada de Saint-Félicien. Quant à la Coupe du monde au Mont-Sainte-Anne, elle n'a pas vraiment d'attente puisque ce sera sa première de la saison. 

Deux autres athlètes de la région étaient de la partie: Rachel Pageau de Chicoutimi a pris le 9e rang, tandis que Stéphanie Tremblay a conclu en 12e place.

Bouchard deuxième

Jude Dufour, entraîneur du Club Cyclone d'Alma, n'est... (Photo Le Progrès-Dimanche, Julien Renaud) - image 4.0

Agrandir

Jude Dufour, entraîneur du Club Cyclone d'Alma, n'est pas peu fier de ses protégés.

Photo Le Progrès-Dimanche, Julien Renaud

Après ses récents succès en Coupe du monde, l'Almatois Léandre Bouchard espérait être en mesure de poursuivre sur son erre d'aller pour mettre la main sur le maillot de champion canadien. C'était sans compter sur son éternel rival, l'Ontarien Derek Zandstra, qui l'a devancé de quelques secondes à l'arrivée pour être couronné champion canadien de l'épreuve cross-country.

«Ce fut une course très serrée avec Derek Zandstra jusqu'à la toute fin. On se suivait roue dans la roue tout au long du parcours. L'objectif était le maillot de champion canadien, mais je m'attendais à une course très relevée et je suis très satisfait de ma performance d'aujourd'hui (samedi)», a commenté l'athlète de 24 ans qui est de retour d'Europe depuis lundi.

Comme plusieurs de ses coéquipiers du club Cyclone d'Alma, Bouchard sera à Saint-Félicien en fin de semaine prochaine pour participer à la Coupe Canada. Il prendra ensuite la direction du Mont-Sainte-Anne, du 5 au 7 août, pour prendre part à une autre étape de la Coupe du monde, avant de refaire le plein pour les Jeux de Rio.

Entraîneur comblé

Entraîneur du club Cyclone d'Alma, Jude Dufour était aux anges samedi, en voyant trois de ses protégés sur le podium, en plus de Rébecca Beaumont qui se hisse dans le top-5. «Je m'attendais à une journée historique pour notre club, car on espérait avoir deux titres de champions canadiens. Pour Catherine (Fleury), ç'a été relativement facile. Elle avait le dossard de leader. Elle voulait vraiment ce titre de championne canadienne U23 et c'était sa dernière chance», dit-il, en rappelant que sa protégée s'est blessée à la 2e coupe du monde, ce qui l'a laissée six semaines à l'écart de la compétition. «Ç'a été un peu plus difficile au Championnat du monde, mais je m'attendais à ce qu'elle se reprenne aujourd'hui (samedi) et qu'elle redevienne dominante.»

Dans le cas de Léandre, Jude Dufour s'attendait à ce que ce soit plus difficile pour son protégé qui rentrait tout juste de la Suisse. «Il a quand même été avec les trois meneurs. Il faut croire qu'il lui a manqué un peu d'énergie pour le titre national. Honnêtement, après trois grosses compétitions de suite, il est extrêmement difficile de maintenir un haut niveau de performance, souligne-t-il. Derek est déjà de retour depuis deux semaines et il faut croire que ça lui a donné un boost supplémentaire.» Cela dit, Jude Dufour estime que son protégé est mieux d'avoir son billet pour les Jeux de Rio et le titre de vice-champion canadien que l'inverse. C'est justement Zandstra que Bouchard a devancé pour l'obtention d'une place à Rio. «On est donc super content. C'est une excellente saison, mais je crois encore que le meilleur est à venir.»

Pour lui, la surprise du jour est sans conteste Anne-Julie Tremblay. «On ne l'a pas vu venir du tout. On espérait un top-5. Pour elle, un top-3, c'est la surprise de la fin de semaine. D'être juste derrière Frédérique Trudel et celle qui était semée troisième favorite, c'est du bonbon. Anne-Julie a eu des semaines un peu plus difficiles pour ses dernières compétitions, mais ça faisait partie de sa préparation pour un affûtage qui est mémorable, ajoute-t-il. Quant à Rébecca, c'est l'une de ses bonnes courses nationales, elle a été constante. Il est fréquent pour elle de perdre son énergie dans les deux derniers tours sur cinq, mais cette fois-ci, elle a maintenu son niveau d'énergie. Elle est passée près de finir 4e, mais une 5e position, pour elle c'est excellent.»

Verreault, 6e

Le jeune Victor Verreault de Vélo2Max a conclu au 6e rang en junior expert. «Il n'a que 16 ans et les six dernières semaines ont été exigeantes, explique son entraîneur Alexandre Gagné-Villeneuve. C'est difficile de maintenir un haut niveau de performance. On avait ciblé et mis beaucoup d'énergie à deux compétitions, soit celle de Tremblant pour aller aux mondiaux juniors et les mondiaux où on voulait sortir fort. On se doutait qu'il allait être une peu en deçà de ses performances habituelles. Il est satisfait de son résultat. On va prendre du repos pour Saint-Félicien, mais on veut surtout sortir fort pour les Championnats québécois.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer