Tour de France: Matthews s'impose au sprint

Michael Matthews... (Photo AP)

Agrandir

Michael Matthews

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Associated Press

Michael Matthews a profité du travail de ses coéquipiers pour remporter au sprint la 10e étape du Tour de France à l'issue d'une longue échappée.

L'Australien a devancé le champion du monde Peter Sagan et Edvald Boasson Hagen et s'est ainsi assuré sa première victoire d'étape à une course cycliste d'importance.

L'étape de 197 kilomètres s'est déroulée entre Escaldes-Engordany à Andorre et Revel dans le sud de la France.

Matthews a fait partie du groupe de coureurs qui s'est échappé dès le début de l'étape pendant l'ascension de 24 kilomètres à Port d'Envalira, le col le plus élevé du Tour à 2408 mètres.

Le tenant du titre Chris Froome, qui a terminé dans le peloton principal à 9: 39 minutes, a conservé son maillot jaune. Il conserve une priorité de 16 secondes devant son compatriote britannique Adam Yates. L'Irlandais Dan Martin est toujours troisième, à 19 secondes.

Un groupe de six coureurs, dont les coéquipiers de Matthews, Daryl Impey et Luke Durbridge, ont bataillé pour la victoire d'étape lors d'une finale frénétique. Sagan a essayé de tirer le meilleur parti d'une légère pente ascendante à neuf kilomètres de la ligne, mais n'a pas réussi à surprendre ses rivaux avec son accélération. Impey a contré la manoeuvre, Durbridge a ensuite tenté une autre attaque pour épuiser Sagan, et le petit groupe est resté compact jusqu'au dernier kilomètre.

Préparation

Impey a ensuite parfaitement préparé le terrain à Matthews dans la dernière section.

«C'est incroyable. J'étais sur le point de renoncer à cette course après avoir connu deux mauvaises chutes ces deux dernières années», a expliqué Matthews.

«Je pensais peut-être que cette course n'est pas pour moi, mais aujourd'hui mon rêve se réalise. Il n'a jamais été dans la stratégie d'y aller pour une échappée aujourd'hui. Nous voulions un sprint de masse, mais nous formons un solide groupe de coureurs. Durbridge et Impey ont tout fait pour m'offrir la victoire. Je n'ai pas de mot pour exprimer ce qu'ils ont fait pour moi.»

Antoine Duchesne dans le peloton

(Jonathan Hudon) - Les jambes un peu raides après une journée de repos, Antoine Duchesne a tranquillement terminé la dixième étape du Tour de France au sein du peloton principal, mardi, un peu moins de dix minutes après le groupe de six coureurs membres de l'échappée finale.

Le cycliste natif de Chicoutimi a finalement pris le 157e rang. Son coéquipier Sylvain Chavanel est le membre de l'équipe Direct Énergie qui est passé le plus près de la victoire en faisant partie de l'échappée jusqu'à dix kilomètres de l'arrivée. Une ascension de plus de 20 kilomètres attendait les cyclistes dans les premiers kilomètres de la course, ce qui a permis à un groupe de se détacher de peloton.

« Reprise pas facile après cette journée de repos, a partagé Duchesne sur les réseaux sociaux. Chava (Sylvain Chavanel) était assez fort pour être dans l'échappée qui sort à la pédale après une montée à fond. Au final, personne pour ramener l'échappée. »

Les espoirs de l'équipe Direct Énergie sont maintenant tournés vers la 11e étape, disputée sur 163 kilomètres entre Carcassonne et Montpellier.

Les membres de l'équipe française feront tout en leur pouvoir pour amener leur leader Bryan Coquard au sprint final, toujours à la recherche d'une première victoire d'étape au Tour de France.

Le but avoué de l'équipe Direct Énergie est de lui faire franchir le fil d'arrivée au premier rang à au moins une reprise pendant la Grande Boucle.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer