Triathlon du Fjord: Mathieu Pageau se reprend

Deuxième l'an dernier, Mathieu Pageau de Jonquière a... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Deuxième l'an dernier, Mathieu Pageau de Jonquière a finalement détrôné son ami Frédéric Bouchard à l'issue du triathlon olympique couru samedi, dans le secteur du pavillon des croisières de La Baie.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Deuxième l'an dernier, Mathieu Pageau a pris bonne note de ses erreurs et il a pris les choses en main dès l'épreuve de natation, samedi matin, dans le cadre du Triathlon du Fjord de La Baie, distance olympique. Malgré des conditions automnales, le Jonquiérois a mis la main sur le titre qui manquait à son palmarès régional, lui qui avait remporté le Triathlon de Saguenay (Jonquière).

Guillaume Gagnon de La Baie ne s'attendait pas... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Guillaume Gagnon de La Baie ne s'attendait pas à remporter le triathlon sprint. Quant à Jean-Philippe Pelletier (à gauche), 2e, et Francis Lavoie, 3e, ils ne s'attendait pas à faire un podium à leur première saison dans la discipline. 

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Pageau s'est forgé une avance dès la première épreuve pour la maintenir jusqu'au fil d'arrivée et devancer son ami Frédéric Bouchard de La Baie, champion en titre et ambassadeur de l'événement. À sa sortie de l'eau, le Jonquiérois de 22 ans disposait d'une avance de 1mn20 sur son «adversaire» baieriverain de 41 ans. Pageau a été en mesure de creuser un peu l'écart à l'issue des 40 km de vélo, mais son avance a fondu comme neige au soleil lors du 10 km de course à pied. Au final, le Jonquiérois n'aura devancé Frédéric Bouchard que par 24 secondes!

«La portion natation était vraiment difficile en raison de toutes les vagues, mais en plus elle a été raccourcie de 500 m. D'habitude, je prends un peu plus de temps à Frédéric dans ce volet. Je savais que ce serait corsé; j'ai donc décidé de rouler fort sur le vélo et j'ai eu peur à la course à pied», a raconté le nouveau monarque. «C'était ma première distance olympique cette année et c'était un bon test.» Par contre, il ne pourra défendre sa couronne à Jonquière le 13 août, car il prendra part à une course du circuit Grand Prix Élite au Québec.

«À la natation, je ne pensais pas que tu allais me prendre autant de temps», a pour sa part enchaîné Frédéric Bouchard, ajoutant que Pageau «a vraiment roulé fort à vélo», de sorte qu'il lui a pris du temps à chaque boucle. La course étant la force de Bouchard, Pageau était donc fort content d'avoir pu conforter son avance dans les deux premières épreuves!

D'autre part, les deux hommes s'entendaient pour dire que la portion de nage était la plus difficile qu'ils ont vécue. «Je pense que je n'ai jamais nagé dans des vagues comme ça», soutient Pageau, approuvé par Bouchard. «La température de l'eau (14,5¿ Celsius) n'était pas si pire. On pensait qu'on allait geler, mais finalement ça a bien été. Au vélo, le vent était là, mais en montant les côtes, on l'avait un peu de dos et on l'avait de face en descendant. C'était une épreuve difficile. Chapeau à tout le monde! Juste de finir, je pense que c'est déjà un bel exploit!»

Triathlon sprint

Au triathlon sprint (500 m de nage, 20 km vélo et 5 km course), ce fut un bouquet de premières. Le vainqueur de l'épreuve, Guillaume Gagnon, 16 ans, a été le premier surpris de sa victoire. «Je pensais finir premier dans ma catégorie, mais pas devant tout le monde!», a lancé l'heureux porte-couleurs du club Béluga. La 2e position appartient à Jean-Philippe Pelletier de Stoneham, qui fait ses débuts en triathlon. «C'est mon premier triathlon et c'est un très bon temps. J'ai fait cinq minutes en dessous de mon objectif», raconte le pompier qui a apprécié l'événement et le décor suffisamment pour songer à être de retour l'an prochain.

Quant à Francis Lavoie, il a réussi une 3e position à son tout premier triathlon à vie. Natif de La Baie, Lavoie, qui réside maintenant à Trois-Rivières, a commencé à s'entraîner en mai en vue de prendre part à un Ironman à Mont-Tremblant l'an prochain. «C'est une belle expérience. Je suis très surpris de mon temps à la nage, car il y avait beaucoup de vagues. Je n'avais jamais fait de départ en groupe et c'était vraiment impressionnant!», a indiqué l'homme de 31 ans qui se promet d'être de retour l'an prochain. «J'ai fait un duathlon ici en 2014 et comme je suis natif d'ici, j'essaie de venir faire mon tour chaque année.»

Mentionnons enfin que l'organisation a dû modifier la distance de natation en raison des forts vents. Il soufflait des vents de 20 km/h, avec des bourrasques atteignant 40 km/h. De plus, comme l'eau était froide, le port du wetsuit était obligatoire pour les 160 participants.

La Jonquiéroise Ariane Carrier a remporté le volet... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

La Jonquiéroise Ariane Carrier a remporté le volet féminin du triathlon olympique, tandis que Marie-Claude Brassard (à gauche) a réussi à doubler Claudie Simard au dernier tour de la course à pied.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Victoire d'Ariane Carrier chez les dames

Si la Jonquiéroise Ariane Carrier a été aisément couronnée reine du volet olympique du Triathlon du Fjord, le dernier droit pour la 2e position a donné lieu à une vive lutte. C'est finalement Marie-Claude Brassard de Sainte-Jeanne-d'Arc qui a eu le meilleur devant la jeune Claudie Simard de La Baie.

Au moment d'amorcer le dernier tour de la portion course à pied, Marie-Claude Brassard accusait environ 23 secondes de retard sur la Baieriveraine. La course à pied étant sa force, la Jeannoise a réussi à combler le retard et à devancer sa rivale par 36 secondes. «Ça s'est joué dans le dernier tour. J'ai commencé à apercevoir Claudie de loin et ça m'a donné le goût de pousser un peu plus, surtout que la course c'est ma force», a relaté Brassard qui estime avoir livré l'une de ses meilleures performances.

Même si elle n'a pu préserver son avance jusqu'à l'arrivée, Claudie Simard était tout de même fort satisfaite de sa prestation, car il s'agissait de son premier triathlon en distance olympique. « Je trouve que ç'a bien été pour une première fois. C'est sûr que c'est un peu choquant de se faire dépasser, mais je ne pouvais pousser plus. Ma force, c'est la natation, pas la course.»

L'athlète de 17 ans est en préparation pour les Championnats canadiens à Ottawa dans deux semaines. «Je n'ai pas beaucoup d'expérience sur la scène nationale. Ce sera seulement mon 2e championnat canadien, mais j'aimerais faire un top-10 dans ma catégorie, soit les 16-17 ans junior Élite», explique celle qui a pris le 3e rang lors de sa participation à deux compétitions provinciales junior Élite cette saison.

Quant à la grande gagnante, Ariane Carrier était fort satisfaite de sa victoire, même si ce n'était pas l'objectif principal de sa saison. Elle aspire à un top-3 dans sa catégorie au Triathlon de Montréal, qui sera en plus l'hôte cette année d'une Coupe du monde. «J'avais la victoire en tête, mais ce n'est pas mon objectif de l'année. J'ai plusieurs autres courses prévues. C'est plus un entraînement. Mais comme c'est un événement régional, je trouve ça important de l'encourager», a fait valoir l'athlète de 26 ans. Toutes trois devraient pouvoir se mesurer ensemble à nouveau le 13 août, pour le Triathlon de Saguenay à Jonquière.

Mentionnons enfin que chez les U15, Félix Lavoie a remporté l'épreuve, suivi d'Émile Simard. Catherine Chouinard a été la plus rapide, suivie de Koralie Breton et de Léticia Tremblay.

Résultats

TRIATHLON Olympique

Masculin

1- Mathieu Pageau (20-24 ans) 1h50mn03

2- Frédéric Bouchard (40-44 ans) 1h50mn27

3- Pierre-Luc Blais (30-34 ans) 1h54mn22

Féminin

1- Ariane Carrier (25-29ans) 2h08mn40

2- Marie-Claude Brassard (35-39 ans) 2h11mn36

3- Claudie Simard (16-19 ans) 2h12mn12

Sprint

Masculin

1- Guillaume Gagnon (16-19 ans) 1h04mn34

2- Jean-Philippe Pelletier (25-29 ans) 1h05mn08

3- Francis Lavoie (30-34 ans) 1h05mn22

Féminin

1- Mélissa Laberge (35-39 ans) 1h12mn32

2- Johanna Minier (30-34 ans) 1h13mn12

3- Hélène Dufour (35-39 ans) 1h15mn17

DUATHLON

Olympique

1- Denys Boucher (40-44 ans) 2h41mn58

2- Yvan Giguère (50-54 ans) 2h47mn52

3- Mélanie Lebrun (35-39 ans) 2h57mn47.

Sprint Masculin

1- Jean-Francois Lindsay (50-54 ans) 1h06mn04

2- Gaétan Bergeron (45-49 ans) 1h07mn31

3- Éric Marcoux (45-49 ans) 1h11mn33

Femmes

1- Nathalie Bergeron (40-44 ans) 1h18mn52

2- Stéphanie Harvey (30-34 ans) 1h22mn47

3- Josée Baril (45-49 ans) 1h23mn08

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer