Défi des 21: 332 km de vélo en 11h26!

La 2e édition du Défi des 21 a... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

La 2e édition du Défi des 21 a couronné un nouveau roi en Claude Binchet de Montréal, qui a relevé avec succès l'éprouvant parcours de 332 km et un dénivelé positif de près de 5000m en 11 heures 26 minutes. Il est entouré d'Alexandre Genois (à gauche) qui a fini 2e, et de Paul Morin (3e). À les voir aussi souriants, personne ne pourrait se douter de l'impressionnant défi qu'ils viennent de réussir!

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Boucler 332 km à vélo en moins de 16 heures, c'est déjà un exploit peu banal. Ajoutez à cela un dénivelé positif (lire ascension) de près de 5000 mètres et vous aurez une bonne idée du challenge que les 62 participants ont relevé, samedi, lors du Défi des 21. La 2e édition a permis de couronner un nouveau roi, Claude Binchet de Montréal, qui a bouclé le difficile parcours en 11 heures 26 minutes!

 Chez les dames, la nouvelle championne du... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Chez les dames, la nouvelle championne du Défi des 21 est Édith Pépin de Lac-Poulin. La souriante cycliste a bouclé l'épreuve de 332 km en 12 heures 13 minutes!

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Ayant pris le départ à 5h30 le matin, le vainqueur semblait frais comme une rose lorsque rencontré à l'Auberge des battures de La Baie peu après 18h, après une tournée qui l'a mené de La Baie à Saint-Siméon, puis à La Malbaie et Saint-Urbain, avant de revenir par l'éprouvant parc des Grands-Jardins et Ferland-et-Boilleau.

Le Français d'origine en était à sa première présence à «cette initiation à l'Ultracyclisme», comme s'amuse à l'appeler Sylvain Grenier, organisateur du Défi des 21, et il n'a pas regretté sa décision, ayant apprécié le défi, le parcours et l'ambiance. «Et comme je n'étais venu qu'une fois au Saguenay (il y a un mois), j'étais content de revenir. Je trouvais que c'était une bonne occasion de découvrir la région et de faire du vélo.»

Cela dit, le vainqueur du jour est un habitué du vélo, mais cette année, il s'est davantage intéressé aux épreuves longues distances du Rassemblement ultracycliste du Québec (RUQ). «J'avais fait quelques sorties du même genre l'an dernier, mais cette année, c'était ma première sortie aussi longue. C'est tout un défi, qui n'est pas facile du début à la fin. Une fois qu'on a traversé le parc des Grands-Jardins, qui est la difficulté, on s'aperçoit que ce n'est pas fini. On a l'impression qu'il n'y a que de la descente, mais il y a quand même quelques petites côtes qu'il faut franchir jusqu'au bout. Ça va plus vite, mais ce n'est pas de tout repos», raconte celui qui a quand même eu le temps d'apprécier la beauté des paysages.

Il ne pense pas être de retour l'an prochain, puisque sa famille vient de s'agrandir d'un nouveau rejeton il y a six mois. Il a d'ailleurs tenu à remercier sa conjointe et ses enfants pour lui avoir permis de s'entraîner au cours des derniers mois.

De l'Ontario à La Baie

Surnommé Alexandre «Iron» Genois, le longiligne cycliste tenait vraiment à participer à ce défi quasi surhumain. L'athlète de Cap-Santé a en effet pris une pause de la Traversée du Canada à vélo qu'il effectue en compagnie de la championne de l'an dernier, Jessica Bélisle. Ils s'étaient inscrits au Défi des 21, mais ils ont pris du retard dans leur Traversée. Qu'à cela ne tienne, ils sont partis de Deep River en Ontario et sont arrivés à La Baie durant la nuit pour prendre le départ programmé à 5h30 du matin.

Le grand gaillard a bouclé le parcours en 11 heures 54 minutes. «C'était bien! C'était un défi super le fun et super beau! Les paysages sont superbes.Je ne connaissais pas le secteur des Éboulements. C'était de belles petites côtes», a commenté le sympathique cycliste. Sa coéquipière Jessica Belisle a fini 3e chez les dames (14e au total) après 13h03mn d'efforts. Le duo reprendra sa traversée lundi, alors qu'ils seront de retour à Deep River!

Présent à la première édition, Paul Morin de Saint-Augustin-de-Desmaures pourrait faire rougir bien des jeunesses! Cinquième l'an dernier avec un temps de 14h01mn, le cycliste de 56 ans était fort satisfait de sa performance, lui qui a bouclé le trajet en 11h58mn. «J'ai retranché deux heures et je suis bien content. Je me suis plus entraîné (cette année). J'ai participé à la ''Race across America'' (RAAM), qualifiée de plus difficile course au monde, mais j'ai dû abandonner à la 9e étape», raconte ce passionné de cyclisme. Comme il lui restait beaucoup d'énergie, il a décidé de viser un top-10 au Défi des 21. «Je voulais faire un top-10 et je suis rentré dans le top-3. C'est respectable», explique celui qui se qualifie de superactif.

Chez les dames, la championne en titre, Jessica Bélisle a été détrônée par Édith Pépin de Lac-Poulin. Cette dernière a causé la surprise en étant la première à franchir l'arrivée en 12h13mn, et la 6e participante au total. S'imposant dans les ascensions, Mireille Montminy a terminé 2e (8e au total) avec un chrono de 12h18mn.

Mentionnons enfin que l'organisateur de l'événement, Sylvain Grenier, confirme déjà que l'événement sera de retour pour une 3e édition l'an prochain. À la première édition, 49 cyclistes avaient pris le départ et 11 inscrits n'ont pas pris le départ. Cette année, ce sont 62 des 75 inscrits qui ont pris le départ. Les autre ne se sont pas présentés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer