L'approche novatrice de Sébastien Néron

Sébastien Néron (à droite) a officiellement lancé l'académie... (Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Sébastien Néron (à droite) a officiellement lancé l'académie Armada la semaine dernière, au Club de golf Saguenay Arvida.

Photo Le Progrès-dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec l'académie de golf Armada, le professionnel enseignant du Club Saguenay Arvida, Sébastien Néron, veut faire les choses autrement pour assurer le développement du sport.

«La priorité, c'est l'attitude et après, c'est le sport», signale le responsable, qui fait partie du monde du golf depuis une vingtaine d'années.

Le lancement de l'académie Armada a été fait mercredi en présence d'une soixantaine de membres. Pourtant, Sébastien Néron est parti de rien quand il a été embauché lors de la période hivernale avec le mandat principal de développer la relève chez les juniors et les femmes. Ce projet lui trottait dans la tête depuis un bon moment, et il savait très bien où il s'en allait.

Surtout grâce au bouche-à-oreille, il est parvenu à augmenter la clientèle des deux volets avec une approche novatrice. En plus des cours sur la technique, l'attention est également mise sur l'éthique et le comportement sur un terrain de golf. Le nom Armada a également été choisi afin de mettre l'accent sur l'esprit d'équipe.

«On va beaucoup plus loin que simplement former des joueurs. On veut aussi former des individus dans le monde du golf», nuance Sébastien Néron, qui a une vingtaine de jeunes sous sa supervision, d'abord tous les samedis depuis mai et les mardis et samedis pendant les vacances scolaires estivales.

«On y va vraiment pour un développement à plus long terme», indique celui dont l'un des protégés, Nicolas Landry, a remporté l'une des tranches du circuit régional junior la semaine dernière, sur le terrain du club de Dolbeau.

Mercredis des dames

Sébastien Néron a également développé une formule, les Mercredis des dames, qui attire son lot d'adeptes. En plus d'une clinique, les participantes disputent un neuf trous, et la soirée se termine avec une activité sociale. Une trentaine de femmes, de toutes les tranches d'âges, participent, une clientèle très importante à ses yeux. «L'avenir du golf passe par le développement de la clientèle féminine. C'est la clé», tranche sans détour l'enseignant qui offre également des cours individuels.

Malgré son horaire très chargé, Sébastien Néron participera à un premier tournoi de la saison la semaine prochaine sur le circuit Canada Pro Tour au Club de La Faune, à Québec. Il s'en va là-bas sans aucune pression et avec une grande confiance envers son jeu. «Je joue moins, mais je pratique plus», confie-t-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer