Quatre Bleuets aux JO de Rio!

Bonne nouvelle pour l'Almatois Léandre Bouchard qui participera... (Photo courtoisie)

Agrandir

Bonne nouvelle pour l'Almatois Léandre Bouchard qui participera à ses premiers Jeux olympiques en août, à Rio. Sa nomination fait la fierté de son entraîneur Jude Dufour et du club de vélo de montagne Cyclone d'Alma.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Grande première pour le Saguenay-Lac-Saint-Jean, alors que non pas un, mais bien quatre athlètes de la région participeront aux Jeux d'été de Rio 2016. En plus du Jonquiérois Antoine Bouchard en judo, trois cyclistes natifs de la région, soit le Chicoutimien d'origine Antoine Duchesne (cyclisme sur route), l'Almatois Léandre Bouchard (vélo de montagne/cross-country) et l'Almatoise d'origine Audrey Lemieux (paracyclisme) ont vu leur participation confirmée.

Un rêve qui se concrétise pour Léandre Bouchard

«Aaahhh! Trop malade, je n'en reviens pas! Je prendrai part aux Jeux olympiques de Rio au mois d'août!» a commenté Léandre Bouchard via sa page Facebook. À 23 ans, l'Almatois vient de concrétiser son rêve, lui qui aura «l'honneur de prendre part à ce qui serait l'un des plus grands et beaux défis de (sa) carrière d'athlète» en vélo de montagne, cross-country.

Interrogé via Facebook, le fleuron du club Cyclone d'Alma raconte qu'il a commencé à croire en ses chances d'aller aux Jeux olympiques en 2014, après avoir réussi une 5e position à la Coupe du monde U23 en République tchèque. «Par contre, c'est vraiment après la première Coupe du monde cette année, où j'ai fait une 19e position en Australie, que j'ai cru en mes chances d'être choisi.»

Quant à ses objectifs, pour ses premiers Jeux, Léandre ne se met pas de pression inutile. «Je souhaite en profiter pleinement et y réaliser une de mes meilleures courses. Un top-20 est pensable et je ne me mets aucune limite. Je sais que je peux bien faire et c'est un parcours qui me convient bien, car ce sera un parcours rapide avec beaucoup d'obstacles sous une chaleur accablante», a-t-il expliqué.

D'ici les JO, Léandre a un agenda encore bien rempli. À son retour des Championnats du monde, il sera en action en sol québécois en juillet lors des Championnats canadiens qui se tiendront à Baie-Saint-Paul et il sera probablement à Saint-Félicien pour la Coupe Canada. Tout juste avant son départ pour les Olympiques, l'Almatois prendra part à la Coupe du monde qui aura lieu au Mont-Sainte-Anne du 5 au 7 août.

Progression

Membre de l'équipe canadienne depuis 2010, le fleuron du club Cyclone d'Alma a continué de se distinguer sur la scène nationale et internationale au fil des ans. Il a déjà atteint l'un des objectifs qu'il s'était fixés cette saison en réussissant un top-20 à deux reprises en Coupe du monde, soit en Australie et en France. Il est présentement aux Championnats du monde en République tchèque où il espère se hisser à nouveau parmi les 20 meilleurs au monde.

Si le Québécois Raphaël Gagné était assuré de son billet pour Rio, ce n'était pas le cas de Léandre qui bataillait avec l'Ontarien Derek Zandstra pour le deuxième laissez-passer disponible. La présence des deux Québécois pour représenter le Canada en vélo de montagne cross-country aux JO constitue là aussi une première québécoise dans cette discipline.

Remerciements

Malgré une bonne dose d'émotion, Léandre Bouchard a tenu à remercier tous ceux et celles qui l'ont soutenu durant le long chemin vers les JO. «Je tiens à remercier tous ces gens qui m'ont tellement soutenu, à commencer par Devinci et la Ville d'Alma qui sont des partenaires majeurs de ma réussite, mais aussi le club Cyclone, mon entraîneur Jude Dufour (qui sont là depuis le tout début), ainsi que mon agent Roger Filion qui font tous partie des piliers de cette aventure.» Parlant de Roger Filion, notre Monsieur Vélo régional, il a écrit sur Facebook: «Dans mes rêves les plus fous, je n'avais jamais pensé de devenir l'agent d'un olympien.»

L'Almatoise Audrey Lemieux, pilote du tandem qu'elle forme... (Photo courtoisie) - image 3.0

Agrandir

L'Almatoise Audrey Lemieux, pilote du tandem qu'elle forme avec l'Ontarienne Robbi Weldon, vivra ses premiers Jeux paralympiques en septembre à Rio. Le duo espère monter sur le podium au moins dans l'une des deux épreuves sur route.

Photo courtoisie

L'Almatoise Audrey Lemieux pilote le tandem qu'elle forme... (Photo courtoisie) - image 3.1

Agrandir

L'Almatoise Audrey Lemieux pilote le tandem qu'elle forme depuis à peine un an avec Robbi Weldon de Thunder Bay. Audrey pourra d'ailleurs compter sur l'expérience de sa coéquipière, puisque l'Ontarienne en sera à ses deuxièmes Jeux paralympiques.

Photo courtoisie

«Une fierté collective», dit Jude Dufour

Pari relevé pour Jude Dufour, l'entraîneur de Léandre Bouchard, qui a toujours plaidé pour que son protégé puisse se développer dans sa région au lieu de devoir s'exiler vers un centre national d'entraînement comme c'est le cas dans bien d'autres disciplines. Pour l'entraîneur, la nomination de Léandre au sein de l'équipe olympique de vélo de montagne est «une fierté collective», car cet athlète de haut niveau a été développé dans la région, avec le soutien de commanditaires d'ici.

«C'était audacieux, il y a deux ans, quand on a commencé à parler des Jeux olympiques. Mais avec les résultats qu'on a vus en début de saison, ce n'était pas vraiment une surprise que Léandre soit nommé parce qu'il s'est propulsé parmi les trois meilleurs (avec Raphaël Gagné et Derek Zandstra). Cyclisme Canada a dû faire un choix déchirant et ce fut sans doute une décision extrêmement serrée. Mais Léandre est jeune et il a fait deux top-20; il est en émergence. Et comme je le dis souvent, le meilleur reste à venir. C'est la progression la plus fulgurante d'un athlète élite au Canada en vélo de montagne», estime son entraîneur en entrevue téléphonique, juste avant de prendre l'avion pour la République tchèque où Léandre, Catherine Fleury et Rébecca Beaumont participent aux Championnats du monde de vélo de montagne.

Évidemment, la participation de Léandre sera une source d'inspiration pour tous les jeunes vététistes qui constatent que le rêve olympique est accessible, même pour des jeunes en région. «La fierté que j'ai, c'est une fierté collective, la fierté de dire qu'on a développé un athlète olympique à l'intérieur d'un club», poursuit l'entraîneur Dufour. «Je pense que c'est unique en région d'avoir développé un jeune d'un club de chez nous, qui a fait ses entraînements et ses études chez nous, avec le soutien d'un commanditaire régional. (...) C'est vrai qu'il y a des athlètes qui sont obligés d'aller dans des centres nationaux pour émerger, mais dans le cas de Léandre, on a pris une très bonne décision. L'équipe nationale m'a toujours laissé travailler avec lui dans la région, pourvu qu'il y ait une progression.»

Jude Dufour rappelle que Léandre a pris son envol lors des Jeux du Canada en 2013 où il avait remporté trois médailles d'or. «Après ça, on a commencé à regarder vers le haut. D'abord vers les U23 où il est sorti du groupe pour se hisser vers les meilleurs Canadiens, les Geoff Kabush, Raphaël Gagné, etc.»

Jude Dufour accompagnera son protégé à Rio au mois d'août, mais auparavant, il y a les mondiaux à Nové Mesto en République tchèque. «Avec Léandre (senior Élite), Catherine (U23) et Rébecca (senior Élite), on a trois athlètes vraiment sur la coche», de conclure Jude Dufour, confiant que ses protégés livreront une bonne prestation.

Inspirant pour les Cyclones

Le club Cyclone s'est évidemment réjoui du succès de Léandre, un pur produit du club de vélo de montagne almatois fondé en 1998. «Léandre est une grande fierté pour le club et nous sommes excessivement heureux de sa nomination sur l'équipe olympique. À 23 ans, Léandre est en fait un athlète d'exception et une inspiration pour notre jeunesse», a souligné Jean-Sébastien Harvey, président du club, dans un communiqué. «Sa force de caractère peu commune et son implication au sein de la communauté font en sorte qu'il véhicule bien les valeurs du club que sont le respect, l'esprit d'équipe, l'éthique et la fraternité.»

Le club Cyclone a également salué la contribution de l'entraîneur Jude Dufour. «Nous avons la chance de compter dans nos rangs, un entraîneur de niveau national. C'est sans contredit un acquis exceptionnel pour le club. Jude a fait le choix de demeurer en région et a pris le pari de créer une structure dynamique et performante de développement sportif. Il est un leader positif qui a su s'entourer des meilleurs», a fait valoir le président Harvey.

Premiers paralympiques pour Audrey Lemieux

Pour Audrey Lemieux, il s'agira d'une première participation aux Jeux paralympiques qui se dérouleront du 7 au 18 septembre. Native d'Alma, la cycliste de 31 ans fait partie des six femmes et six hommes sélectionnés par Cyclisme Canada.

L'Almatoise pilote le tandem qu'elle forme depuis à peine un an avec Robbi Weldon de Thunder Bay. Audrey pourra d'ailleurs compter sur l'expérience de sa coéquipière, puisque l'Ontarienne en sera à ses deuxièmes Jeux paralympiques. Robbi Weldon avait en effet remporté la médaille d'or aux Jeux de Londres en 2012, alors qu'elle était pilotée par Lyne Bessette, une bonne amie d'Audrey.

«Robbi est la championne en titre et moi, je suis sa nouvelle pilote depuis un an», met en contexte Audrey Lemieux. «De la pression, je m'en mets toujours un peu parce que je veux toujours bien faire. Le fait que Robbi soit championne en titre ne me met pas vraiment de pression supplémentaire parce que nous sommes quatre ans plus tard, qu'il y a de nouvelles équipes et que le calibre est vraiment relevé.

«On va travailler sur tous les petits détails qu'on peut améliorer, mais c'est sûr qu'on veut vraiment bien faire. On aimerait monter sur une marche du podium et on pense que c'est possible. Par contre, on a encore beaucoup de préparation à faire.»

Robbi et Audrey se concentreront uniquement sur le volet route, laissant de côté les épreuves sur piste. «On va participer à l'épreuve sur route et le contre-la-montre. Dans les deux cas, on espère un podium, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Surtout qu'en course sur route, il y a beaucoup de variantes extérieures et de tactiques. Ce sera vraiment de prendre la bonne décision au bon moment. Tandis qu'au contre-la-montre, il faudra travailler très fort ensemble pour aller chercher les secondes sur les autres équipes.»

La jeune femme est confiante, même si elle ne tient rien pour acquis. «Lors de la Coupe du monde en Belgique, on a réussi à faire une 5e place dans les deux épreuves, même si on n'était pas au meilleur de notre forme. Mais on sait quoi travailler et qui regarder, donc y'a plein de choses qui peuvent arriver. Alors, on espère avoir au moins un podium dans l'une des deux épreuves.»

Le duo se trouve présentement à Hamilton pour faire des tests d'aérodynamisme et travailler sa position au contre-la-montre. «On veut aller chercher le plus d'efficacité possible, et on va faire les modifications qui s'imposent, autant pour ma position que celle de Robbi, mentionne Audrey Lemieux. Durant tout le mois d'août, on sera basé à Bromont avec l'équipe nationale pour un camp d'entraînement. Nous aurons beaucoup d'entraînements spécifiques. On attend la confirmation officielle des parcours, mais on a déjà une bonne idée de quoi ils auront l'air et on va s'entraîner en fonction de ça.»

Mentionnons qu'Audrey Lemieux a accepté d'agir comme pilote de tandem au printemps 2014, tout en continuant de courir pour différentes équipes. Actuellement, elle porte les couleurs de l'équipe féminine SAS-Mazda-Macogep-Specialized, qui supporte aussi le tandem en paracyclisme.

Hugo Houle et Antoine Duchesne participeront à l'épreuve... (Yves Perret, AG2R La Mondiale) - image 5.0

Agrandir

Hugo Houle et Antoine Duchesne participeront à l'épreuve de cyclisme sur route aux Jeux olympiques de Rio.

Yves Perret, AG2R La Mondiale

Combiné historique pour Antoine Duchesne

À 24 ans, Antoine Duchesne vient d'écrire une page d'histoire puisqu'il devient le premier Québécois à participer à la fois au Tour de France et aux Jeux olympiques, tout cela à moins d'un mois d'intervalle. Le rêve fou est devenu réalité!

L'ambitieux jeune homme avait d'ailleurs affiché ses couleurs en janvier dernier, à l'aube de sa troisième saison en Europe, en visant le coup double avec une participation au Tour de France et l'obtention de son billet pour les Jeux de Rio à l'épreuve sur route. «La saison qui débute pourrait me permettre d'atteindre deux très grands objectifs de carrière en l'espace de quelques semaines. Le Tour de France en juillet et la course sur route des Jeux olympiques de Rio en août sont dans ma mire pour cette année. Si la forme est au rendez-vous dès le début de la saison, tout est possible pour moi», écrivait-il à l'époque. Sur Facebook mercredi, il a écrit: «Il fut un temps, ce n'était qu'un des rêves les plus fous. C'est devenu un objectif et maintenant une réalité! C'est un honneur de pouvoir faire partie de la sélection canadienne pour les Jeux olympiques de Rio! En plus de tout ça, je vais pouvoir partager ça avec mon coloc (Hugo Houle)!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer