David Boily rate le podium de peu

Le cycliste David Boily... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le cycliste David Boily

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

David Boily a fait fi des conditions extrêmes, dimanche, à l'épreuve sur route des Championnats nationaux de cyclisme qui se déroulent à Ottawa. Le natif d'Alma a terminé la course au quatrième rang dans la catégorie élite, à deux secondes de William Routley et de la troisième marche du podium.

Ce dernier a d'ailleurs conclu l'épreuve à pied en raison d'un bris mécanique !

Le coéquipier de Boily chez Garneau-Québecor, Bruno Langlois, a remporté l'épreuve courue sous une chaleur accablante. L'infatigable athlète de 37 ans a parcouru les 180 kilomètres en 4 : 17 : 23. Seulement 18 des 141 partants ont complété l'épreuve. En fait, les autres cyclistes ont été retirés de la course puisqu'ils ont été doublés par l'échappée qui s'est détaché dès le cinquième tour. « À un certain point, la course s'est retrouvée dans une impasse, » a expliqué au réseau Sportcom l'entraîneur de l'équipe du Québec, Pascal Choquette. 

« Les conditions étaient difficiles et ça a été une course qui s'est vraiment faite à l'usure, a résumé David Boily, qui a franchi le fil d'arrivée une minute et cinq secondes après son coéquipier. Si tu m'avais demandé quel résultat j'espérais pour les championnats canadiens, jamais je n'aurais répondu une quatrième place. Je savais que mon niveau de forme était bon, mais c'était un peu difficile de savoir où je m'en allais. Je me suis glissé dans la première échappée de la journée et je suis super content puisque c'était l'objectif. »

Dans l'échappée de 10 coureurs, trois membres de la formation Garneau-Québecor étaient présents, soit David Boily, Bruno Langlois et Olivier Brisebois. Ce dernier a finalement pris le sixième rang chez les élites, en plus d'être le deuxième meilleur cycliste chez les moins de 23 ans, derrière Benjamin Berry, vice-champion du Grand Prix cycliste de Saguenay.

« Avec trois coureurs sur 10 dans l'échappée, notre objectif était clairement de gagner, a avoué Boily. C'est une journée parfaite pour notre équipe. »

Une chute a marqué la fin de l'épreuve. Trois coureurs arrivaient trop vite dans le dernier virage et se sont accrochés. En bon vétéran, Bruno Langlois a ralenti et a pu éviter le pire, tout comme David Boily.

Elliott Doyle était aussi du départ de l'épreuve sur route. Il a bien failli se faufiler dans l'échappée, sans arriver à ses fins.

« Au passage du troisième tour, les coureurs membres du World Tour ont mis la pédale au tapis et un groupe de 25 coureurs a pris la fuite, a raconté le porte-couleurs de l'équipe Silber Pro. J'étais dans ce groupe. Plusieurs attaques ont eu lieu et c'était très épuisant. Avec 13 tours à faire, un petit groupe est parti. J'ai voulu aller le rejoindre et je suis parti avec un autre coureur. On a passé bien proche de faire partie de l'échappée gagnante, mais j'ai manqué mon coup. Je me suis alors fait rattraper par le peloton. Après quelques tours, il ne voulait plus rouler et l'échappée a pris un tour d'avance sur nous. »

Elliott Doyle entend maintenant se reprendre au critérium, mercredi. D'ici là, il participera au contre-la-montre individuel mardi. Les cyclistes ont congé lundi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer