Une première défaite pour Ntetu

Francy Ntetu a subi la première défaite de... (Photo courtoisie, Serge Ntetu)

Agrandir

Francy Ntetu a subi la première défaite de sa carrière, samedi soir, face au Mexicain David Benavidez.

Photo courtoisie, Serge Ntetu

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la première fois de sa carrière professionnelle, Francy Ntetu (16-1-0, 3 K.O.) a encaissé une défaite, samedi soir, au Barclays Center de Brooklyn, lors du gala de Showtime Championship Boxing. Ce revers s'est toutefois inscrit dans une ambiance controversée, lorsque l'arbitre a interrompu le combat au septième round face à David Benavidez (15-0-0, 14 K.O.) en raison d'un oeil enflé du boxeur chicoutimien.

Les spectateurs ont accueilli cette décision avec des huées dirigées vers l'officiel Shada Murdaugh. À ce moment, Francy Ntetu connaissait ses meilleurs moments du combat. Le promoteur du boxeur local, Lou DiBella, n'a pas manqué d'enguirlander celui qui a mis fin à l'action.

«Il n'aurait pas dû mettre fin au combat, a martelé l'entraîneur de Francy Ntetu, Pacôme Tagbo, déçu de la tournure des événements. C'est une grosse erreur de l'arbitre et tout le monde était choqué, moi le premier. Personne n'a compris cette décision, les spectateurs n'ont pas compris, même l'arbitre lui-même n'a pas compris. Il ne s'est même pas dirigé vers Francy pour s'enquérir de son état. Tu peux interrompre le round et demander la présence du médecin, mais tu ne peux pas décider de mettre fin au combat pour une raison comme celle-là. Francy n'était même pas en difficulté. C'est très décevant.»

Selon l'homme de coin, Ntetu livrait un bon combat jusque là. En plus d'être en voie de mettre la main sur le septième assaut, l'athlète de 34 ans donnait du fil à retordre à son adversaire de 15 ans son cadet. Selon son entraîneur, David Benavidez était en difficulté avant que l'arbitre prenne sa décision.

«Physiquement et mentalement, Benavidez était ébranlé, a remarqué Pâcome Tagbo. C'est un très bon boxeur, mais il ne s'attendait pas à affronter un Francy Ntetu au sommet de sa forme. Francy a répondu présent et il avait ses chances. Ce n'est pas un K.O. technique, c'est un arrêt de l'arbitre qui n'avait pas lieu d'être. Chaque boxeur a connu de bons moments.»

Le clan Ntetu va s'asseoir et regarder ce qui s'offre au pugiliste. Une chose est sûre, la performance de samedi soir a permis de prouver à la planète boxe que Francy Ntetu était en mesure de bien faire devant des boxeurs de qualité.

«Il y a déjà des propositions sur la table, a confirmé Tagbo. C'est maintenant clair qu'il peut continuer à avancer. On va voir, mais tout le monde est fier de lui. Il a très bien représenté Chicoutimi et le Québec. Il a fait une très belle performance.»

En finale de la carte principale, le champion des poids mi-moyens de la WBA, Keith Thurman (28-0-0, 22 K.-O.), a conservé sa ceinture en l'emportant par décision unanime face à l'ancien champion des mi-moyens de l'IBF, Shawn Porter (26-2-1, 16 K.-O.). Il s'agissait de sa première défaite en plus de deux ans. Les trois juges ont remis des cartes identiques de 115-113 en faveur du gagnant. Les spectateurs n'ont visiblement pas aimé la décision puisqu'ils ont hué l'issue du spectaculaire combat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer