Shayne Gauthier pleinement satisfait

Shayne Gauthier est ici entourés de ses parents,... (Archives Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Shayne Gauthier est ici entourés de ses parents, Patrice Gauthier et Marie-Anne Charbonneau.

Archives Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sa place à peine confirmée au sein des 55 joueurs des Blue Bombers, le Dolmissois Shayne Gauthier a eu la chance de se faire valoir vendredi dernier, alors que la formation de Winnipeg croisait le fer contre les Alouettes de Montréal.

Le secondeur a en effet été utilisé sur les unités spéciales et il a même inscrit un premier plaqué à sa fiche, à son premier match dans la Ligue canadienne de football (LCF). «J'ai été utilisé durant tout le match sur les unités spéciales. Ça a vraiment bien été et je suis content de ce qui s'est passé. On a regardé les vidéos aujourd'hui (samedi) pour apporter des corrections et ç'a relativement bien été (pour moi), à part quelques trucs à corriger. Mais ça, on a toujours quelque chose à améliorer. Je suis content de mon match», commente le #44 qui fait 5 pieds 10 pouces, 226 livres.

Pour le Dolmissois de 24 ans, son utilisation est à la hauteur des efforts qu'il a déployés pour se tailler un poste dans la LCF. «Les joueurs repêchés qui ont du temps de jeu sont relativement utilisés sur les unités spéciales. Je pense que je mérite le temps de jeu que j'ai obtenu. Non, je ne suis pas surpris tant que ça (d'être déjà dans l'alignement partant). J'ai travaillé fort pour ça et je pense que c'est ce que je méritais. C'est pour ça que je voulais jouer dans cette ligue et je pense que je mérite tout ce qui m'arrive», assure le sympathique athlète en entrevue téléphonique.

Le produit du Rouge et Or de l'Université Laval s'est rapidement adapté au changement de calibre. «La vitesse de jeu était plus rapide qu'au niveau universitaire, mais je suis un gars qui s'adapte quand même assez vite. L'ajustement s'est bien fait et je pense que je vais être capable de faire ma place ici. Ça commence pour 20 semaines!»

Le Dolmissois a aussi confirmé qu'il était parfaitement rétabli d'une blessure à l'ischio-jambier subie au début du mois. «Je crois que j'aurais pu jouer le 2e match de la présaison contre Ottawa, mais les entraîneurs et les physiothérapeutes ne voulaient pas prendre de chance. Mais déjà à ce moment-là, j'étais bien guéri et je n'ai gardé aucune séquelle de cette blessure», assure-t-il.

Comme le match se déroulait à Winnipeg, ses parents et amis ont dû se contenter de suivre le match à la télévision. Mais ce n'est que partie remise. Le 26 août, Winnipeg sera à Montréal pour affronter les Alouettes et il y a fort à parier qu'il y aura une belle grosse talle de Bleuets «déShaynés» pour l'occasion au stade Percival-Molson. «Si j'ai la chance de faire partie de l'alignement de départ à ce match-là, je pense qu'il y aura beaucoup de membres de ma famille et des amis qui vont venir voir le match», a conclu en riant celui qui a été un choix de quatrième ronde, 28e au total, le 10 mai dernier, lors du repêchage de la LCF.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer