Un incontournable du circuit

Certains pilotes atteignent une vitesse frôlant les 110... (Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Certains pilotes atteignent une vitesse frôlant les 110 kilomètres à l'heure.

Le Progrès-Dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Un nombre record d'hydroplanes participent à la 11e édition des Régates de Saint-Félicien.

«Ça veut dire que nous sommes devenus un incontournable dans ce circuit de courses. Ça se parle entre les coureurs, les gens adorent notre organisation. Il y a 12 bolides dans la catégorie Grand Prix et ils sont tous ici. C'est la même chose pour les autres classes, nous avons le maximum possible», s'est réjoui le président des Régates Réjean Côté.

Des coureurs venant aussi loin que la Pennsylvanie et l'Ohio ont roulé des centaines de kilomètres pour récolter de précieux points à la course aux championnats.

Pour cette journée de qualifications, ce sont les amateurs qui se sont montrés discrets. Il y avait moins de gens dans les estrades et en bordure de la rivière Ashuapmushuan que lors des dernières éditions. Même si la foule est difficile à estimer, environ 1500 personnes ont assisté aux courses. Une foule qui n'a pas découragé les organisateurs, car le dimanche est beaucoup plus achalandé que le samedi à cause de la tenue des finales.

Il faut dire que la météo incertaine a peut-être refroidi certains à se déplacer. D'ailleurs, un orage en milieu d'après-midi a obligé l'arrêt des courses pendant un bon 30 minutes.

Sensations fortes

Président d'honneur de cette édition, Dany Boutin a vécu des sensations fortes en faisant un tour dans un bolide de type Vintage nommé JSS. Son pilote ne l'a pas ménagé en voguant à vive allure en faisant frapper la coque sur les vagues à une vitesse de plus de 110 km/h.

«Wow! C'était vraiment enivrant. Je ne pensais que ça brasserait autant et qu'on pouvait atteindre cette vitesse en bateau. J'ai adoré», a mentionné celui qui a été à la tête d'une récolte de 185 000$ pour la campagne de financement de la corporation Vel-Eau. Le maire Gilles Potvin et le président Réjean Côté ont pu aussi vivre cette expérience grisante.

Selon le président des Régates Réjean Côté, ces bolides étaient utilisés à l'époque pour transporter de la drogue entre le Mexique et les États-Unis.

Bert Henderson conserve son titre

Le gagnant des Régates de Saint-Félicien de l'an dernier en catégorie Grand Prix, Bert Henderson, a démontré qu'il tenait à garder son titre. Il a remporté les deux courses de qualifications de samedi.

Ces qualifications dans la catégorie Grand Prix ont donné droit à des courses intéressantes qui laissent entrevoir une finale enlevante aujourd'hui. De belles batailles ont eu lieu lors des six courses présentées. Chaque course est importante, car une victoire donne 25 points au classement.

Bert Henderson a démontré que son bolide Steelers 777 était parfaitement rodé pour le week-end. Pour garder son titre, le pilote ontarien devra se méfier d'Éric Langevin qui a remporté une qualification et terminé 2e pour une autre. Son bolide est très rapide. Tom Thompson, qui a terminé devant Langevin en fin de journée, semble avoir retrouvé les réglages pour lutter. Andrew Tate, qui a gagné aussi une course, sera à surveiller.

Les hydroplanes Grand Prix impressionnent toujours. On a l'impression qu'il tonne sur la rivière tant le bruit des moteurs est assourdissant. Avec une vitesse de pointe de 250 km/h et des pilotes qui poussent la machine au maximum au risque qu'elle s'envole, le public ne peut qu'apprécier le spectacle.

À ce chapitre, seulement deux bolides ont eu de légers accidents, dont Samuel Pagé-Morin qui a endommagé son bateau après avoir effectué un crochet.

Dans cette classe des Hydro 350, ce sont Nicolas Rousse et Jimmy King qui ont montré ce qu'ils avaient dans le ventre. Ils ont gagné leurs deux qualifications. Ils semblent disposer des bolides les plus rapides de cette catégorie. Un duel est à prévoir en finale.

Dans la catégorie F 2500, quatre coureurs différents ont remporté une qualification, soit Bobby King, Donald Leduc, Leah Hoosick et Yan Beaupré.

Finalement, pour les 2.5 litres, notons que Samuel Tremblay a remporté deux courses tandis que Philippe Billette et Claude Abbott ont décroché la position de tête des deux autres qualifications.

Les dernières qualifications vont commencer dimanche matin à 10h. Les finales suivront en après-midi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer