Marianne choisie l'athlète de l'année

Marianne Saint-Gelais est l'athlète de l'année féminine en... (Photo La Presse, Patrick Sansfacon)

Agrandir

Marianne Saint-Gelais est l'athlète de l'année féminine en patinage de vitesse courte piste.

Photo La Presse, Patrick Sansfacon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Marianne Saint-Gelais a vu sa dernière saison être soulignée par Patinage de vitesse Canada, samedi soir à Ottawa, en recevant le titre d'athlète de l'année féminine en patinage de vitesse courte piste. Son copain Charles Hamelin a remporté le même titre chez les hommes.

Ivanie Blondin et Ted-Jan Bloeman ont gagné le même honneur en longue piste. Lors de la dernière saison, Marianne Saint-Gelais a notamment été sacrée championne du monde 2016 au 1500 mètres et championne au classement général du 500 m des Coupes du monde 2015-2016. Ces honneurs ont d'ailleurs valu à la Félicinoise sa place sur le tableau d'honneur. L'équipe masculine sur courte piste, dont a fait partie Samuel Girard de Ferland-et-Boileau, a reçu pareille récompense.

Pour sa part, Valérie Maltais a mis la main sur l'une des quatre bourses Peter Williamson, «données à des athlètes combinant le mieux les réalisations athlétiques et académiques; qui ont la capacité de bien communiquer avec les entraîneurs et les collègues patineurs; et qui démontrent des éléments de leadership et sont des modèles positifs pour les autres athlètes», est-il expliqué dans le communiqué de Patinage de vitesse Canada. Alex Boisvert-Lacroix, Patrick Duffy et Richard Maclennan ont reçu les trois autres récompenses monétaires.

Finalement, l'entraîneur du club d'excellence Marc Gagnon de Chicoutimi, David Simard, fait partie des lauréats dans la catégorie Prix d'excellence des entraîneurs, en compagnie de Verna Kergan et Michael Murray. Une première pour l'entraîneur régional.

«Le prix n'est pas remis à la lumière des réalisations des athlètes, mais plutôt au niveau de la capacité démontrée d'aider au développement des athlètes et du sport, y compris les entraîneurs novices jusqu'aux entraîneurs de haute performance», précise Patinage de vitesse Canada.

«C'est une reconnaissance envers la région et j'aime quasiment mieux ça ainsi, ça montre que mon travail est bien fait, a souligné David Simard, qui ne s'attendait pas du tout à gagner puisque c'est la Fédération québécoise qui a soumis sa candidature. Ce prix est aussi grâce aux différents entraîneurs du Saguenay - Lac-Saint-Jean. C'est important de souligner leur apport et je ne suis pas du genre à prendre tout ça personnel. On a également un beau bassin d'athlètes et c'est bien de travailler à développer la relève. C'est une belle récompense parce que je mets beaucoup de temps là-dedans.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer