Promotion pour Paradis avec les Huskies

Daniel Paradis a été promu directeur général adjoint... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Daniel Paradis a été promu directeur général adjoint avec les Huskies de Rouyn-Noranda.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Jonquiérois Daniel Paradis prend du gallon dans l'organisation des Huskies de Rouyn-Noranda. Maintenant établi en Mauricie, l'ancien des Saguenéens a été nommé mardi directeur général adjoint de l'organisation, en compagnie du directeur du recrutement de l'équipe, Raphaël Pouliot.

Daniel Paradis sera donc partie prenante du processus décisionnel, mené par le directeur-général et entraîneur-chef Gilles Bouchard, également originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean, plus précisément de Normandin. L'offre est venue après le dernier repêchage de la Ligue de hockey junior majeur, à la suite du départ de Mario Duhamel pour les Olympiques de Gatineau tandis que Yanick Dumais ne pouvait plus continuer en raison de son travail et de sa situation géographique, lui qui demeure au Bas-Saint-Laurent.

Le Jonquiérois demeurera recruteur pour l'équipe, mais verra sa liste de tâches augmenter. Il sera notamment impliqué dans le dépistage des espoirs européens et fera des rapports sur les autres équipes du circuit. «Je suis en mesure d'aller voir des matchs facilement», indique Daniel Paradis qui occupe le poste de directeur de la structure intégrée des Estacades de Trois-Rivières, fonction qu'il a occupée pendant quelques années dans la région avec les Élites de Jonquière. «Ce que j'amène de différent aux Huskies, c'est que je vois les jeunes depuis le pee-wee avec les programmes U13, U14. Ça amène une saveur différente», mentionne Daniel Paradis. À l'occasion, il participera à des séances d'entraînement et demeurera en contact hebdomadaire avec le grand manitou des Huskies.

«Je m'impliquais déjà auprès de Gilles, mais un peu plus à l'écart», fait valoir Daniel Paradis qui estime que le moment était bien choisi pour faire le saut.

«Je n'avais pas nécessairement l'ambition, mais le défi est vraiment intéressant. C'est agréable de travailler avec Gilles qui consulte et délègue», reprend l'homme de hockey qui entamera prochainement sa quatrième saison avec la formation de l'Abitibi. Il apprécie grandement la culture de l'organisation basée sur la famille avec une stratégie basée sur l'attaque.

«Je retrouve un peu ce que j'avais comme joueur avec les Sags», annonce Daniel Paradis qui a remporté la coupe du Président en 1991 en compagnie de Gilles Bouchard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer