Jean-David Pozzi profite du moment

Jean-David Pozzi passe une semaine en France dans... (Photo courtoisie)

Agrandir

Jean-David Pozzi passe une semaine en France dans le but de vivre l'Euro 2016.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jean-David Pozzi vit l'Euro 2016 à fond. L'Italien d'origine qui réside au Saguenay depuis 1998 est actuellement en France pour vivre la plus grande compétition européenne de soccer.

Le grand passionné du ballon rond prépare son voyage depuis un an. Puisqu'il a de la famille dans le nord de la France, l'occasion était parfaite pour se lancer dans une telle aventure. Le jeune homme de 24 ans a même assisté au match d'ouverture, vendredi, entre la France et la Roumanie devant plus 80 000 spectateurs enthousiastes au Stade de France.

«Ce qui est surtout impressionnant, c'est de vivre l'ambiance et la mentalité des gens, qui n'est pas la même que nous en Amérique du Nord, a souligné Jean-David Pozzi, joint par téléphone. Ils sont beaucoup plus supporters qu'on peut l'être et ils font beaucoup plus de bruit. On dit que les joueurs donnent un spectacle, mais les partisans aussi en donnent un.»

Questionné sur les mesures de sécurité mises en place en France, notamment en raison des attentats du 13 novembre et autres gestes regrettables qui ont suivi en Europe, le thérapeute en réadaptation physique a remarqué que les mesures de sécurité étaient pour le moins imposantes. Arrivé plus de trois heures avant le duel entre la France et la Roumanie, il a pu voir que les autorités françaises n'ont rien laissé au hasard.

«En entrant dans le stade, il y avait un premier palier de sécurité où on nous posait des questions, en plus de valider notre identité, a expliqué Jean-David Pozzi, ajoutant que les Français ont même accès à une application mobile qui leur permet d'être informé sur toute menace terroriste à proximité de l'enceinte sportive. Le deuxième palier de sécurité était une fouille très stricte, pratiquement encore plus que dans les aéroports. Finalement, nos billets étaient de nouveau vérifiés pour s'assurer qu'on soit assis à la bonne place.»

Des policiers à cheval, une surveillance par hélicoptère ainsi que des policiers qui scrutent les immeubles à l'aide de jumelles ont également été observés par Jean-David Pozzi.

Celui qui a quitté pour Paris mercredi dernier revient en milieu de semaine prochaine. En plus d'assister au match inaugural, il sera du rendez-vous entre la République d'Irlande et la Suède, présenté lundi au Stade de France.

«C'est ma première expérience de soccer international mais ce n'est sûrement pas ma dernière, a annoncé l'Italien né en Allemagne qui s'est permis une petite prédiction sur l'équipe championne.

«Si j'y vais avec mon coeur, je dis l'Italie. Si j'y vais plus avec les statistiques et les prédictions, je choisis la Belgique.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer