Razzia de Silber Pro à La Baie

Benjamin Perry (Silber Pro) a réussi à coiffer... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Benjamin Perry (Silber Pro) a réussi à coiffer son rival, Mikhel Raim (Academy Cycling), dans les derniers mètres de la première et éprouvante étape du Grand Prix cycliste de Saguenay. Perry est reparti avec le maillot jaune du meneur, le vert du meneur aux points et le blanc du meilleur jeune âgé de moins de 23 ans.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À l'instar de l'an dernier, la formation Silber Pro a de nouveau frappé un grand coup dès la première étape du Grand Prix cycliste de Saguenay courue à La Baie en faisant une razzia des honneurs à l'enjeu.

Faisant fi des conditions exécrables, le jeune Benjamin Perry a donné le ton en s'emparant de trois des quatre maillots convoités, dont le maillot jaune du leader. Son coéquipier, Alexander Cataford, a complété le carré d'as en mettant la main sur le maillot du roi de la montagne.

Pour signer sa première victoire d'étape à Saguenay en trois présences, le cycliste de St. Catherines s'est faufilé dans l'échappée initiale et a su trouver les ressources pour remporter le sprint final devant Mikhel Raim (Academy Cycling Team) à l'issue de l'éprouvante course de 151 km, après 3h50mn57 d'efforts. Heureusement pour tous les coureurs transis de froid encore en piste, les commissaires ont décidé, avec trois tours à faire sur les 11 prévus, d'abréger la course d'un tour. Au grand bonheur des coureurs transis de froid qui ont salué la décision avec entrain.

Visiblement en grande forme, Perry, 22 ans, a fait flèche de tout bois. En plus de s'installer dans le groupe de meneurs, il a remporté les trois sprints de bonification au programme pour conforter son avance au classement général. À environ quatre kilomètres de l'arrivée, il a réussi à rejoindre son coéquipier, Alex Cataford, qui s'était échappé avec l'Estonien Mikhel Raim dans le dernier tour. Cataford a mis la table pour lancer avec succès son ami pour le sprint final et Perry a livré la marchandise. Le vainqueur du jour est donc reparti de La Baie avec le maillot jaune du meneur, le maillot blanc du meilleur jeune et le maillot vert du meneur aux points. Le seul qui lui a échappé, celui du meilleur grimpeur, s'est aussi retrouvé dans le giron de Silber Pro puisque c'est Cataford qui l'a endossé en gagnant les trois passages du Grand Prix de la montagne.

«J'étais dans la première échappée de cinq coureurs qui a été rejointe par huit autres coureurs. Ç'a été une bonne combinaison pour Silber Pro et Academy Cycling Team. On a bien travaillé ensemble et on a éloigné les autres équipes», a raconté la vedette du jour, surprise que l'échappée ait tenu jusqu'à la fin. «Je pensais que les autres équipes seraient plus agressives, mais c'est nous qui avons le plus attaqué et ça a bien fonctionné pour nous. Nous avons creusé un bon écart et ce sera difficile pour les autres équipes de nous ravir le maillot», a indiqué Perry qui avait conclu au 7e rang du classement final l'an dernier.

Son coéquipier, l'Almatois Elliott Doyle, a connu une course plus tranquille, puisque l'équipe était en bonne position. «Mon rôle était d'assurer la présence d'un de mes coéquipiers pour qu'il soit bien placé pour le sprint final; ce n'était pas vraiment d'aller dans une échappée. Avec cinq coureurs dans un groupe de 12 (coureurs en échappée), on était très bien représentés. Je crois que j'ai fait mon travail et je suis super fier de mon équipe», a commenté l'Almatois qui a réussi à conclure la course au 79e malgré le froid et un bris mécanique survenu à trois kilomètres de l'arrivée.

Étape Kénogami

Les coureurs ne sont pas au bout de leurs peines puisque vendredi, ils prendront le départ de l'éprouvante étape jonquiéroise de 156,7 km qui passe par le pont d'aluminium et l'éreintante montée de la côte Sainte-Famille. L'équipe Silber Pro fera certes l'objet des attaques de sa plus proche rivale, l'Academy Cycling Team menée par Guillaume Boivin qui a justement grandi à Saguenay. L'écart est de 25 secondes entre les deux formations et chacune compte cinq coureurs dans le top-15.

Les autres équipes suivent loin derrière, les plus proches étant Lupus et Rally Cycling (dont Pierrick Naud) avec 15mn15 d'écart.

Des sentiments partagés

«Vétéran» de la jeune formation israélienne Academy Cycling Team, Guillaume Boivin nourrissait des sentiments partagés, jeudi, après avoir conclu au 9e rang la première étape du Grand Prix de Saguenay. Le cycliste, qui a grandi à Saguenay, aurait aimé que son équipe cause une surprise en ravissant les honneurs de l'étape. Ce qu'elle a raté de peu, en terminant l'épreuve avec une deuxième position au classement individuel et au classement par équipe.

«J'ai fait une crevaison au dernier tour, à environ 10 km de l'arrivée, alors que ça allait bien pour nous. On avait Mikhel Raim qui était en avant avec (Alex) Cataford et j'étais confiant qu'il gagne la course parce qu'il avait un bon sprint. Lorsque j'ai fait une crevaison, les gars de Silber ont profité de la situation et ça nous a mis un peu mis dans le pétrin, car il y avait un gars entre Raim, Cataford et moi, et j'avais brûlé beaucoup de cartouches pour revenir. C'est vraiment plate parce qu'on faisait vraiment une belle course jusque-là, malgré les conditions difficiles.»

Boivin entend bien se retrousser les manches dès aujourd'hui. «On voulait que notre groupe d'échappée arrive le plus ensemble possible pour avoir plus d'options pour le reste de la semaine. Silber a une équipe solide et ça va être un peu compliqué pour nous, mais on va essayer d'y aller pour une victoire d'étape. Mais pour le classement général, ça risque d'être difficile.»

Plus agressifs

L'équipe Garneau-Québecor dont fait partie l'Almatois d'origine David Boily, n'a pas connu le succès escompté. Au début, tous les espoirs étaient permis, alors que son coéquipier, Rémi Roy-Pelletier, faisait partie de l'échappée initiale. Malheureusement, les conditions exécrables ont eu raison de Roy-Pelletier qui n'a pas été en mesure de compléter l'épreuve.

«On voulait mettre quelqu'un dans l'échappée et Rémi était là. Donc, le plan de match était parfait en début de course. Puis, Bruno Langlois et Michael Rice ont fait partie de la grosse sélection qui s'est faite avec une quinzaine de coureurs. Mais avec le froid, notre corps ne réagit pas toujours de la même façon et ça n'a pas tourné comme on le souhaitait pour nous, mais ça nous ouvre des portes pour les prochaines étapes, souligne Boily. On va essayer d'être plus agressifs et d'aller chercher des victoires d'étape. On va se concentrer là-dessus pour les trois prochaines journées. Je pense qu'on a la forme et la détermination pour le faire. On va rester confiants et on va travailler en équipe.»

Le froid, la pluie battante et le vent... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 5.0

Agrandir

Le froid, la pluie battante et le vent ont fait la vie dure aux 130 coureurs qui ont pris le départ de la première étape du Grand Prix cycliste de Saguenay tenue jeudi à La Baie. En cours de route, 27 cyclistes ont déclaré forfait, transis de froid, et leur compétition est déjà terminée. De plus, les commissaires ont décidé d'écourter le parcours, par souci pour la sécurité et la santé des athlètes.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Vingt-sept coureurs hors de combat

Les conditions météo exécrables qui ont marqué la première étape du Grand Prix cycliste de Saguenay ont incité les commissaires à d'écourter le parcours d'une boucle (15,1 km) sur les 11 au programme. Une première en neuf éditions de rendez-vous cyclistes présentés à Saguenay!

La décision, saluée par de grands sourires et des mines soulagées, était pleinement justifiée. Sur les 130 coureurs au départ, 27 n'ont pas terminé l'épreuve! L'un d'eux a même jeté l'éponge après un premier tour, déjà transi de froid. L'équipe de la République Dominicaine Inteja MMR a été particulièrement affectée, alors que trois des six coureurs ont eu besoin de plusieurs couvertures et de bonnes frictions pour se réchauffer après quelques tours à la pluie battante combinée au froid et à des rafales de vent.

Même les coureurs qui ont grandi dans la région en ont eu pour leur argent, même s'ils avaient prévu le coup en enfilant de bonnes couches de vêtements et des gants en néoprène, des gants d'hiver ou encore des gants de vaisselle par-dessus des paires de gants de cyclistes, etc. Dans la longue descente du chemin Saint-Jean, les coureurs devaient ressentir un froid avoisinant le point de congélation avec des pointes de vitesse de 80 km/h.

«Je ne me souviens pas de m'être habillé autant que ça pour une course de vélo, a admis l'Almatois d'origine David Boily (Garneau-Québecor). Les deux derniers tours ont été très froids, surtout pour les mains. On avait des pochettes chauffantes pour les mains et les pieds et j'avais deux paires de gants et des gants de vaisselle!»

Pour Guillaume Boivin (Academy Cycling), le froid a été une motivation. «J'ai attaqué solidement dans la bosse avec cinq ou six tours à faire parce que j'avais deux choix: soit d'arrêter pour mettre plus de vêtements ou d'attaquer pour me réchauffer. J'ai choisi de rouler à bloc jusqu'à la fin pour avoir un peu plus chaud. Le froid, c'était vraiment souffrant», a expliqué le cycliste qui a grandi à Saguenay. Pour lui, c'est la première fois qu'il compose avec du si mauvais temps lors d'une épreuve cycliste à Saguenay.

Fait à souligner, deux ou trois braves spectateurs ont fait fi du froid pour encourager bruyamment les cyclistes lors des passages sous l'arche d'arrivée. Pour le dernier tour, d'autres se sont joints à eux, mais ce ne sera certes pas l'étape qui aura attiré la plus grosse foule de la présente édition.

Classement général

Étape 1/La Baie

151 km/Vitesse 39,2 km/h

1- Benjamin Perry (#5) Silber Pro 3:50:38

2- Mikhel Raim (#164) Academy Cycling +00:12

3- Alexander Cataford (#3) Silber Pro +00:19

4- Guillaume Boivin (#161) Academy Cycling +00:45

5- Thomas Vaubourzeix (#71) Lupus +00:47

6- Ryan Roth(#6) Silber Pro +00:47

7- Pierrick Naud (#16) Rally Cycling +00:47

8- Matteo Dal-Cin (#1) Silber Pro +00:47

9- Joshua Berry (#21) Jelly Belly +00:47

10- Daniel Turek(#166) Academy Cycling +00:48

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer