Comme une famille géante...

Oui, Sylvain Lavoie était fier d'avoir parcouru les 15 kilomètres du parcours... (Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Photo Le Progrès-dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Oui, Sylvain Lavoie était fier d'avoir parcouru les 15 kilomètres du parcours du Trail des Géants en une heure et 24 minutes.

Oui, il était heureux d'avoir levé les bras en premier au fil d'arrivée. Oui, il était content d'avoir eu de bonnes sensations. Mais au-delà de ce bon résultat, le Chicoutimien était avant tout comblé par le fait d'avoir pu se dépasser en compagnie de gens qui partagent la même passion que lui.

«On est une grande famille, tout le monde se connaît et il règne un esprit convivial, a-t-il témoigné, pris sur le vif au terme de sa course, le souffle légèrement court après sa «promenade» dans les sentiers du Mont-Bélu. Oui, c'est bien de réaliser une bonne performance, mais le but premier est vraiment de s'amuser. La course en sentiers, c'est une expérience à vivre. C'est la forêt, ce sont les paysages, c'est l'odeur de la nature.»

Trois distances étaient offertes aux participants, soit le 5, le 10 et le 15 km. Une boucle de cinq kilomètres, avec un dénivelé positif de 300 mètres, avait été aménagée. Les personnes inscrites au 15 km devaient donc faire la boucle à trois reprises. Un parcours d'un kilomètre était aussi offert aux plus jeunes.

Sylvain Lavoie a souligné l'importance d'encourager les circuits régionaux de course, que ce soit sur route ou en sentiers.

«On est 150, mais ça en prendrait 300 pour assurer que notre circuit régional soit en santé», a-t-il expliqué.

Pour en revenir à sa prestation, le coureur estime que la préparation des derniers mois a pesé dans la balance. Le plus important pour lui était d'arriver à La Baie avec le plus gros volume d'entraînement, un facteur non négligeable au fur et à mesure que la course avance. «C'est le volume qui a fait en sorte que j'ai pu me détacher», a fait savoir Sylvain Lavoie, ajoutant qu'il avait testé le parcours du Mont-Bélu à quelques reprises dans la dernière semaine.

Vainqueur du 5 km, le Jonquiérois Luc Thériault a fracassé le record de l'an dernier qui était de 28: 48. Samedi, il a abaissé cette marque à 26: 56. Il a toutefois pris ce résultat avec un grain de sel, rendant hommage au vainqueur du 15 km.

«Sylvain Lavoie a terminé son premier tour devant moi donc il est encore plus impressionnant, a louangé Luc Thériault. Il a pas mal plus de mérite que moi.»

Rémi Villeneuve (27: 13) a terminé peu de temps après le vainqueur du 5 km, suivi par Isaban Lehmann (28: 05).

Objectif atteint

Frédérick Lessard voulait attirer 150 coureurs pour la troisième édition du Trail des Géants. Le directeur de course peut dire mission accomplie puisque ce sont 143 participants, un record, qui ont été enregistrés pour la deuxième de trois tranches du Circuit Ultraviolet-Salomon.

«On est très content, étant donné qu'il y a plein d'événements en même temps et que c'est difficile de se faire une place, a expliqué M. Lessard, soulignant le travail de la trentaine de bénévoles impliqués dans le bon déroulement de la journée. On avait un parcours qui pouvait donner du fil à retordre, mais qui était accessible à tout le monde.»

La dernière étape du Circuit Ultraviolet-Salomon est prévue le 27 août, lors du LK-50 au mont Lac-Vert.

En plus des parcours réguliers, le 50 km devrait marquer les esprits puisqu'il s'agit d'une première du genre dans la région. Le départ se fera tôt le matin, à Laterrière, et les participants parcourront les sentiers longeant la rive sud du lac Kénogami, notamment.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer