• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Quatre Bleuets aux Championnats du monde de vélo de montagne 

Quatre Bleuets aux Championnats du monde de vélo de montagne

L'Almatoise Rébecca Beaumont (club Cyclone) aura la chance... (Archives Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

L'Almatoise Rébecca Beaumont (club Cyclone) aura la chance de se mesurer à l'élite mondiale.

Archives Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La région comptera quatre de ses meilleurs éléments aux Championnats du monde de vélo de montagne (cross-country) qui aura lieu du 28 juin au 3 juillet, à Nové Mesto en République tchèque.

Outre Léandre Bouchard (senior Élite) et Catherine Fleury (U23) du club Cyclone d'Alma, les Jeannois Victor Verreault (junior Expert) et Rébecca Beaumont (senior Élite) ont appris jeudi qu'ils avaient eux aussi été sélectionnés par Cyclisme Canada pour ce rendez-vous de l'élite mondiale.

Pour Jude Dufour, entraîneur régional et entraîneur du club Cyclone, difficile de demander mieux. «Sur les neuf Québécois sélectionnés pour les mondiaux, quatre proviennent de la région, dont trois du club Cyclone. Je suis impressionné par notre niveau de compétitivité sur la scène nationale», a-t-il indiqué en entrevue.

«Il n'y a pas de surprise avec Léandre et Catherine. Léandre est en train de démontrer qu'il est parmi les meilleurs au monde et Catherine a fini 2e en Australie. Elle n'a pas été chanceuse en Allemagne avec sa chute. On pense que Catherine, qui en est à sa dernière année en U23, est une top 10 mondiale», fait valoir Jude Dufour.

Une belle surprise

Pour lui, la surprise, c'est la sélection de Rébecca Beaumont. «Son début de séjour en Europe a été difficile parce qu'elle a été incommodée par des crampes musculaires en Allemagne durant toute la semaine. Présentement, elle est une semée # 3 ou 4 au niveau national. Elle a vraiment effectué une importante progression cette année. Elle mérite sa sélection parce qu'elle a travaillé fort suite à ses blessures et sa commotion. Il y a beaucoup de travail derrière ça et s'il y a un athlète que l'on pouvait revoir aux mondiaux, c'est bien elle! Rébecca était en mission. Elle ne voulait pas arrêter. Elle voulait voir jusqu'où elle pouvait aller avec son potentiel et on n'a pas fini de la voir progresser. C'est un sport où les athlètes, à 26 ans, sont encore jeunes. C'est vraiment une bonne nouvelle pour le club et l'entraîneur. Elle vient de se prouver qu'elle était capable d'être parmi les meilleures Canadiennes Élite.»

Victor Verreault

Dans le cas du Félicinois Victor Verreault, il fait partie des quatre heureux élus dans sa catégorie. «Je viens juste de recevoir mon plus beau courriel à vie! Très heureux d'avoir été sélectionné à ma première année chez les juniors experts pour cette course où je pourrai vivre une première expérience!», a commenté Victor Verreault du Club Vélo2Max sur son Facebook en parlant de son laissez-passer pour les mondiaux.

Le Félicinois, qui est entraîné par Alexandre Villeneuve-Gagné, devra en profiter pour faire le plein d'expérience, lui qui en est à sa première année junior. «C'est le fun de voir un jeune de la région suivre les traces de Léandre, commente Jude Dufour. Quand on veut être en haut de la pyramide, il faut se mesurer à l'international et les Mondiaux, c'est vraiment les meilleurs au monde. Pour lui, ce sera le fun de savoir où il en est rendu dans sa progression.»

Le vététiste Victor Verreault et Martin Demers, le... (Photo courtoisie) - image 2.0

Agrandir

Le vététiste Victor Verreault et Martin Demers, le grand manitou du vélo de montagne à Saint-Félicien.

Photo courtoisie

Rébecca Beaumont aux anges

Rébecca Beaumont était aux anges jeudi, après avoir reçu le courriel de Cyclisme Canada confirmant sa participation aux Championnats du monde de vélo de montagne (cross-country).

«Je viens de recevoir la bonne nouvelle tantôt, a confirmé l'Almatoise. Ils sélectionnaient en se basant sur les Coupes du monde de cette année et les Championnats du monde de l'an dernier, mais je n'ai pas pris part aux Championnats du monde l'an dernier et je ne suis pas allée à la première Coupe du monde en Australie. Ils avaient annoncé qu'ils amenaient six filles, mais je ne m'attendais pas à ce que ce soit le cas parce que c'est rare qu'ils en délèguent autant et il m'est déjà arrivé qu'ils disent qu'ils en amèneraient trois et que finalement, ce n'était que deux. Alors je ne me faisais pas vraiment d'attente. C'est officiel que je fais partie des six.»

Pour Rébecca, la République tchèque est l'un des plus beaux sites de compétitions. «L'an dernier, j'y avais fait une Coupe du monde et s'il y avait un endroit où je voulais retourner, c'est en République Tchèque, affirme celle qui commence donc sa préparation dès maintenant. C'est vraiment cool! Le parcours est super beau et vraiment bon pour moi. Il y a beaucoup de gens qui y assistent. C'est vraiment la Coupe du monde où il y a le plus d'ambiance. J'aimerais faire un top-40. Ça va être difficile, mais je pense que c'est faisable et si je le fais, je serai vraiment contente! Mais je pense plus me situer entre les 45e et 50e positions.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer