Gilles Bouchard sacré meilleur entraîneur au pays

Gilles Bouchard (premier à gauche) et Samuel Girard... (Photo tirée d'Internet)

Agrandir

Gilles Bouchard (premier à gauche) et Samuel Girard (deuxième à partir de la droite) font partie des dix gagnants dans le cadre de la remise de prix de la Ligue canadienne de hockey.

Photo tirée d'Internet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un nouveau chapitre à la saison mémorable de Gilles Bouchard s'est écrit samedi. L'entraîneur-chef des Huskies de Rouyn-Noranda a remporté le trophée remis au meilleur entraîneur de la Ligue canadienne de hockey lors de la remise des prix du circuit de hockey junior canadien.

C'est la cinquième fois en sept ans qu'un coach de la LHJMQ met la main sur cette récompense. Cette saison, Bouchard a conduit ses Huskies au championnat de la saison régulière et à la conquête de la Coupe du Président. Dimanche à Red Deer, les Rouyn-Norandiens tenteront de conclure cette saison avec un feu d'artifice, lors de la finale de la Coupe Memorial face aux Knights de London.

«On est à un match de passer à l'histoire pour de vrai, a lancé Gilles Bouchard. On a une dernière mission et on a hâte que ça commence.»

Concernant sa récompense, le Normandinois a redistribué le crédit aux hommes de hockey qui l'ont entouré tout au long de la saison, en plus d'avoir une pensée pour André Tourigny, longtemps associé aux Huskies. Il a récemment accepté le poste d'entraîneur-chef avec les Mooseheads de Halifax.

«C'est un privilège de connaître une aussi belle saison, a reconnu Bouchard. Ce n'est pas l'affaire de Gilles Bouchard, c'est un honneur d'équipe. J'étais bien entouré avec de bons adjoints. André Tourigny a pavé la voie devant moi. Il a tellement fait de choses pour l'équipe. J'ai suivi, j'ai appris et cette année, c'était un peu plus ma gang de joueurs. Ils se connaissaient mieux et ils me connaissaient plus également. Notre chimie d'équipe a fait en sorte qu'on a connu une grosse saison. On savait qu'on allait être compétitifs, mais on ne savait pas jusqu'à quel point. On a relevé plusieurs défis et c'est une année historique.»

Dimanche après-midi, les Huskies joueront leur 99e match de la saison 2015-2016, en incluant les rencontres préparatoires. Cette longue campagne pourrait prendre fin avec la conquête de la Coupe Memorial face à London. Lors de la ronde préliminaire, Rouyn-Noranda avait perdu 5-2 face aux champions de la Ligue de l'Ontario.

«On avait été meilleur qu'eux à cinq contre cinq et je pense qu'on leur a passé un message, a fait savoir Gilles Bouchard, qui a pris le temps de saluer les gens du Saguenay et du Lac-Saint-Jean lors de l'entretien téléphonique. C'est maintenant à nous de jouer avec beaucoup d'énergie et on va voir ce qui va arriver. Le début de match va être très important et marquer le premier but pourrait nous donner du momentum.»

Samuel Girard, gentilhomme

Pour sa part, le Robervalois Samuel Girard était en nomination dans deux catégories. Si le titre du meilleur défenseur au pays lui a glissé entre les doigts, étant préféré à l'arrière de 19 ans Ivan Provorov des Wheat Kings de Brandon, Girard a malgré tout reçu le titre du joueur le plus gentilhomme.

Le joueur des Cataractes de Shawinigan a écopé de seulement 10 minutes, en plus d'être le défenseur le plus productif au Canada en saison régulière. En 67 rencontres, Samuel Girard a obtenu 74 points, dont 10 buts.

Trois autres joueurs du circuit québécois ont été récompensés à l'échelle nationale. Pierre-Luc Dubois (Cap-Breton) a été nommé meilleur espoir professionnel, Alexis D'Aoust (Shawinigan) a reçu le titre de meilleur joueur étudiant tandis que Conor Garland (Moncton) a été le meilleur buteur. Au total, dix trophées ont été décernés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer