• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Au tour des jeunes Desjardins: sixième édition «exceptionnelle» 

Au tour des jeunes Desjardins: sixième édition «exceptionnelle»

Ces jeunes participants Au tour des jeunes Desjardins... (Photo courtoisie)

Agrandir

Ces jeunes participants Au tour des jeunes Desjardins ont semblé avoir beaucoup de plaisir.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après plus de 250 kilomètres à pédaler depuis dimanche, les 300 participants Au tour des jeunes Desjardins ont atteint l'arrivée de la sixième édition, mardi après-midi, à la Dam-en-Terre d'Alma.

Après avoir pédalé pendant plus de 250 kilomètres... (Photo courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Après avoir pédalé pendant plus de 250 kilomètres depuis dimanche, les participants Au tour des jeunes Desjardins ont rallié l'arrivée mardi après-midi, à la Dam-en-Terre d'Alma.

Photo courtoisie

« C'était exceptionnel. Il n'est pas passé un nuage depuis notre départ dimanche matin », s'est exclamé l'organisateur François Carrier, ajoutant que plusieurs avaient décidé de se lancer dans la Grande Décharge en guise de récompense après avoir effectué le trajet Alma-Alma par la Véloroute des Bleuets.

Au tour des jeunes Desjardins s'adresse aux étudiants de secondaire 3, 4 et 5 qui doivent former des équipes de six cyclistes au sein de leur école. Les participants devaient défrayer 135 $, ce qui est relativement peu élevé pour l'activité qui prenait en charge les repas, l'animation et la logistique. Les commandites en argent, mais aussi en services, permettent de garder le coût d'inscription bas afin de boucler le budget de 94 000 $.

Le bouche-à-oreille a fait son effet et pas seulement dans la région avec la présence de deux équipes de la Mauricie, une de l'Estrie, d'Obedjiwan et d'aussi loin que Natashquan, sur la Côte-Nord. « Ils étaient prêts à faire 2000 kilomètres pour venir en pédaler 250. Ça en dit long sur la qualité et le rodage de l'événement. C'est assez impressionnant », d'exprimer François Carrier qui pouvait compter sur la présence de toutes les écoles du secteur Lac-Saint-Jean, dont huit de l'école où il est enseignant, le Pavillon Wilbrod-Dufour. Il avoue qu'il aurait aimé que les écoles du Saguenay fassent de même, ce qui ne s'est pas produit. « Ce serait facile d'avoir au moins une équipe par école », mentionne-t-il, ajoutant que certaines écoles qui ont participé à la Course du Grand défi Pierre Lavoie ont fait part de leur intérêt récemment.

« L'an prochain, on risque d'avoir un sérieux problème d'inscriptions. Je veux voir l'événement grossir, mais notre plus gros problème reste l'hébergement », reconnaît François Carrier, précisant que les jeunes étaient logés dans des écoles, qui ont une capacité maximale.

Lors du lancement des inscriptions, en octobre, François Carrier avait montré des inquiétudes sur la participation des enseignants, qui accompagnent les jeunes, en raison des moyens de pression. Finalement, tout s'est bien déroulé de ce côté avec au moins un accompagnateur pour chacune des 40 équipes.

L'événement, qui était sous la présidence du copropriétaire du Sports Experts/Atmosphère d'Alma, Olivier Maltais, a également accueilli dans ses rangs le globe-trotter Gilles Lepage. L'Almatois a également offert une conférence lundi soir sur ses expériences de voyage, lui qui a parcouru 70 000 kilomètres à vélo dans 41 pays en 35 ans.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer