Boxe à Terrebonne: sept médailles d'or régionales

Les boxeurs régionaux ont affiché une très bonne moyenne de succès lors des... (Photo 123rf)

Agrandir

Photo 123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les boxeurs régionaux ont affiché une très bonne moyenne de succès lors des finales de la Coupe Imperium de Terrebonne dimanche. Trois des quatre pugilistes en action ont trouvé une place sur la plus haute marche du podium pour un total de sept médailles d'or pour la fin de semaine.

William Paquet (senior 60 kilos) et Thomas Fitzmorris (juvénile 58 kilos), du Club de boxe olympique de Jonquière, et Sébastien Gauthier (senior 91 kilos et plus) ont été couronnés dans leur catégorie.

Ils ont ainsi imité Dylan Blackburn (cadets 61 kilos), Jean-Michel Murray (senior 56 kilos) qui s'étaient imposés samedi tandis qu'Alain Champagne (maîtres 91 kilos) et Gabriel Tremblay (juvénile 83 kilos) avaient été déclarés champions sans opposition, faute d'adversaire.

La victoire la plus impressionnante de la fin de semaine revient sans contredit à William Paquet, qui après avoir célébré récemment son 18e anniversaire, faisait ses débuts chez les seniors. Il se retrouvait en plus dans la classe ouverte avec des adversaires de plus de 20 combats. En finale, il a défait Ricardo Pipin de Montréal par décision unanime.

«Je pourrais dire que ce qu'il a fait relève de l'exploit, s'est exclamé son entraîneur Hubert Malaison. On allait là pour l'expérience avec lui. C'est inattendu ce qui est arrivé. Il a impressionné du monde en fin de semaine, avec nous en passant.»

Son autre protégé, Thomas Fitzmorris, a également mis la main sur la victoire par décision unanime. «C'est un grand gars qui a une longue portée. Il a su tenir son adversaire à distance et a bien contre-attaqué» de souligner Hubert Malaison.

Du côté de Chicoutimi, après avoir livré l'un des meilleurs combats de la compétition samedi en demi-finale contre Martin Trempe, Sébastien Gauthier a passé le K.-O.à la troisième ronde de la finale à Ydéric Lachance de Québec. «Dans ses deux combats, il a gagné toutes les rondes», a noté son entraîneur, Michel Desgagné, ajoutant que ses déplacements dans le ring avaient été très efficaces.

Amélie Gagnon-Tremblay a été la seule à subir la défaite dimanche, par décision devant Sabina Abdoullakchi, en finale de la division senior 60 kilos. Michel Desgagné n'a pas manqué de vanter la technique de la nouvelle championne, tout en estimant que sa protégée s'était très bien défendue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer