Cyclisme sur route et sur piste

Encore plus de défis pour Doyle

Elliott Doyle fait partie de l'équipe continentale Silber... (Archives courtoisie)

Agrandir

Elliott Doyle fait partie de l'équipe continentale Silber Pro Cycling.

Archives courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Elliott Doyle pourrait bien ajouter une corde à son arc. Le cycliste sur route a amorcé à la fin de la dernière année un passage sur la piste et satisfait de cette expérience, il a l'intention de poursuivre sa progression dans cette discipline.

«J'ai eu la piqûre», a affirmé l'Almatois, assurant toutefois qu'il n'a pas l'intention de délaisser le volet route. Le membre de l'équipe continentale Silber Pro Cycling est d'avis que les deux se complètent bien, d'autant plus que la saison sur piste débute au même moment où celle sur route tire à sa fin. À long terme, Doyle aimerait participer aux épreuves sur piste aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020.

En ce sens, le jeune athlète a effectué un changement d'entraîneur. Associé à Jude Dufour au cours de l'hiver, il fait maintenant équipe avec Pascal Choquette, entraîneur de l'équipe Québec sur route et sur piste.

«J'ai travaillé avec Jude tout l'hiver et je suis arrivé en très bonne forme au printemps, a exprimé le cycliste de 22 ans. Je cherchais seulement quelque chose de plus spécifique à la route et la piste. Avec Pascal, c'est une bonne combinaison.»

Pour ce qui est de la saison en cours, Elliott Doyle l'a lancée sur les chapeaux de roue. Il a passé les trois premiers mois de l'année en Californie à s'entraîner, en plus de monter sur la deuxième marche du podium lors de la deuxième étape à la Classique de Redlands. «L'entraînement hivernal a payé. J'ai fait de bonnes courses et j'avais de bonnes sensations, a-t-il partagé. Je suis en avance sur mon niveau de forme de l'an dernier et je suis content de ne pas avoir à tenter d'aller chercher le niveau adéquat. Il reste seulement à aiguiser le couteau..»

De retour à Alma, il reprend l'action avec son équipe dans deux semaines, dans le cadre de la Classique de Winston Salem en Caroline du Nord. La Classique de Philadelphie suivra une semaine plus tard. Ensuite, le Grand prix cycliste de Saguenay est à l'horaire, du 9 au 12 juin. Absent l'an dernier en raison de la maladie, Elliott Doyle a bien hâte de courir devant les siens.

Son coéquipier Matteo Dal-Cin est d'ailleurs le champion en titre de l'événement, ayant conservé le maillot jaune de leader dès la première étape. Un autre coureur de Silber Pro Cycling, Ryan Roth, avait quitté Saguenay avec le maillot vert (meneur aux points).

«J'ai vu plusieurs de mes amis cyclistes avec des maillots donc j'aimerais en avoir un, a souhaité Doyle. On va avoir le couteau entre les dents et je pense qu'on a beaucoup de profondeur pour bien faire.»

Sans contrat pour la prochaine saison, comme tous ses coéquipiers d'ailleurs puisque le renouvellement d'une entente se fait à la fin de chaque campagne, l'Almatois a d'autres chats à fouetter pour le moment.

«Je ne m'inquiète pas trop avec ça, mais il faut quand même que je livre la marchandise, a confirmé l'étudiant en kinésiologie à l'UQAC. Il faut montrer qu'on est motivé, qu'on a du potentiel et qu'on garde une bonne forme. Il ne devrait pas y avoir de problème, mais il n'y a rien de coulé dans le béton.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer