• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Course des fées: un rendez-vous amical pour une bonne cause 

Course des fées: un rendez-vous amical pour une bonne cause

Devant le succès obtenu l'an dernier, les organisateurs de la Course des Fées... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Devant le succès obtenu l'an dernier, les organisateurs de la Course des Fées tiendront une 2e édition de ce rendez-vous sportif, amical et familial dimanche, à compter de 10h30, dans le magnifique décor du centre plein air Bec-Scie de La Baie. L'an dernier, quelque 300 personnes, dont plusieurs enfants, avaient combiné plaisir et bonne cause, ce qui avait permis d'amasser près de 6000$ au profit de la Société canadienne du cancer.

Forts du succès obtenu l'an dernier, les organisateurs... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Forts du succès obtenu l'an dernier, les organisateurs de la Course des Fées tiendront une 2e édition le dimanche 22 mai, à compter de 10h30 au centre plein air Bec-Scie de La Baie. Christine et Jean Duplain invitent les gens à venir marcher ou courir en s'inscrivant sur leur site au coût de 20$. Les dons ainsi amassés par ces inscriptions seront remis au Relais pour la vie.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Cette année, l'équipe des Fées du Relais récidive avec une formule bonifiée. Comme l'an dernier, les gens peuvent prendre part aux distances de 3 km, 5 km pour la course et la marche, pour le 10 km à la course et comme nouveauté, un 10 km de course en sentier (trail). Pour les enfants âgés de 0-15 ans, un parcours à obstacle de 1 km accessible gratuitement est aménagé.

En s'inscrivant d'ici vendredi soir sur le site www.lacoursedesfees.org, les gens feront un don de 20$ qui sera versé au Relais pour la vie qui aura lieu le 3 juin, à Saguenay.

En plus de contribuer à une bonne cause, ils recevront un reçu d'impôt de la Société canadienne du cancer pour leur don. «Nous n'avons pas de budget pour organiser l'événement. Ce sont nos principaux partenaires, le IGA Verreault de La Baie, la clinique de kinésiologie Moveo de La Baie, la Boutique VO2 de Chicoutimi et Ellipse Synergie qui assument les coûts», mentionnent les porte-parole de l'équipe des Fées du Relais, Christine Duplain et son frère, Jean Duplain.

L'accent est mis sur le plaisir et il n'y a aucun chronométrage. «On se dit que quand on est atteint du cancer, le temps n'existe pas. Et on garde la même philosophie, soit que le temps n'a pas raison d'être dans notre course», souligne Mme Duplain. Une collation sera servie, mais la porte-parole aimerait qu'encore cette année, les gens amènent leur lunch et des chaises pour pouvoir pique-niquer sur place une fois leur parcours complété.

Sur le site, en plus de l'animation assurée par Rouge FM, les gens pourront trouver de l'information et des conseils auprès des clubs de course et des partenaires de l'événement regroupés sous des chapiteaux.

Une équipe soudée

La Course des Fées a vu le jour l'an dernier lorsque les membres de l'équipe des Fées du relais ont voulu trouver une façon d'amasser encore plus de fonds pour la cause. C'est ainsi que l'événement est venu s'ajouter au karaoké-bénéfice qui a été tenu le 1er avril cette année.

L'an passé, les deux activités combinées aux collectes individuelles avaient permis de remettre un don de plus de 14 000$. «Nous étions l'équipe qui avait amassé le plus d'argent», notent Christine et Jean Duplain avec un brin de fierté.

Pour la présente édition, l'équipe aura une tout autre raison d'être fière, puisqu'elle aura fait face à l'adversité pour organiser la course. En effet, Christine, qui était en rémission, a appris en février que le vilain crabe récidivait. «On s'est même demandé si on allait faire une 2e édition quand on a su qu'elle était malade à nouveau», confie Jean Duplain, en avouant que la nouvelle a été un choc pour les membres de l'équipe.

«En fin de compte, on a décidé de se retrousser les manches», ajoute Christine qui a bien l'intention de prendre part à l'événement, à moins qu'elle ne soit en traitement. «Je me dis: ''Si moi je suis capable d'aller marcher un 3 km, il y a ben du monde qui peut payer un petit 20$ pour venir marcher! ''»

S'ils ne se sont pas fixé d'objectifs financiers, les organisateurs espèrent attirer au moins autant de participants, sinon plus, que l'an dernier. Le chiffre de 500 coureurs/marcheurs ferait leur bonheur. Les personnes intéressées ont jusqu'à vendredi pour s'inscrire (et faire leur don automatiquement) sur le site. Après cette date, il sera possible de s'inscrire sur place au coût de 20$ (gratuit pour les 15 ans et moins), mais il vaut mieux le faire avant, question de logistique.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer