Les chances de Stéfanie Tremblay sont minces

La judoka de Chicoutimi Stéfanie Tremblay avait une... (Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

La judoka de Chicoutimi Stéfanie Tremblay avait une bonne pente à remonter au début 2015.

Archives Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une cinquième position obtenue samedi au Grand Prix d'Altamy au Kazakhstan a pratiquement annulé les chances de la judoka Stéfanie Tremblay d'obtenir son billet pour les Jeux olympiques de Rio.

Alors que la date limite du 31 mai pour le processus de sélection olympique en judo approche, la Jonquiéroise sait très bien qu'il commence à se faire tard pour obtenir suffisamment de points pour être qualifiée. Antoine Bouchard risque donc d'être le seul judoka de la région à être présent à Rio.

« Malgré que je ne pense pas me qualifier pour les Jeux, je crois avoir bien fait en seulement un an et demi dans ma nouvelle catégorie de poids », a indiqué l'athlète de 26 ans au réseau Sportcom. Après avoir évolué chez les moins de 57 kg, elle a fait le saut chez les moins de 63 kg.

À Altamy, Tremblay a été battue par ippon par la Néerlandaise Juul Fransen, lors du combat pour la médaille de bronze.

« C'est ma meilleure performance en Grand Prix chez les moins de 63 kg, mais c'est sûr qu'une cinquième place, c'est toujours décevant, a-t-elle déclaré. J'étais si proche du podium, mais malgré tout, je me suis bien battue. »

En début de tournoi, Stéfanie Tremblay a vaincu l'Américaine Hannah Martin, avant de perdre son combat suivant face à Tserennadmid Tsend-Ayush, 12e au monde. Au repêchage, Tremblay a eu le meilleur devant Busra Katipoglu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer