L'Association de soccer refuse d'abdiquer

Ci-haut, le personnel de l'ARS, Olivier Chartier (entraîneur-cadre),... (Photo Le Progrès-dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Ci-haut, le personnel de l'ARS, Olivier Chartier (entraîneur-cadre), Marc-André Leblond (DG), Dany Drolet (président) et Ronald Martel (trésorier); à l'avant, des joueurs du programme sport-études en soccer du Pavillon Wilbrod-Dufour d'Alma: Andrée-Anne Trudeau, Aurélie Munger, Maurice Thibeault, Alexandre Bilodeau et Sonny Larouche.

Photo Le Progrès-dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'Association régionale de soccer du Saguenay-Lac-Saint-Jean/Chibougamau-Chapais persiste et signe dans le processus judiciaire qui vise à redonner aux joueurs de la région l'accès à un circuit de calibre AA digne de ce nom.

Président du conseil d'administration de l'association régionale, Dany Drolet a rappelé les démarches qui ont été effectuées au cours des derniers mois dans l'espoir de pouvoir offrir un niveau de compétition AA adéquat pour les quelque 150 jeunes de la région concernés. Les associations du Saguenay-Lac-Saint-Jean, de la Côte-Nord et de l'Est du Québec ont en effet constaté que la Ligue Nord-Est instaurée en 2012 était un échec et que des changements devaient être apportés.

Un rapport produit par les présidents des six zones AA du Québec a été déposé le 31 octobre, au conseil d'administration de la Fédération de soccer du Québec, disant que les trois régions de l'est du Québec devaient accéder à la Ligue Québec-Metro pour pouvoir continuer le développement de leurs joueurs. Cela impliquait un remodelage de l'ensemble des différentes zones. À leur grand dam, le CA de la fédération n'a pas regardé le rapport et a plutôt retourné les régions pour « qu'elles se négocient quelque chose qui a de l'allure sans déranger les grands centres que sont Québec et Montréal », a relaté M. Drolet en conférence de presse.

« On constate que ce CA est politisé et que les 18 présidents des régions ont un peu le syndrome de pas dans ma cour », énonce le président Drolet. Dans l'espoir de trouver une solution rapide pour les 150 jeunes concernés (sept équipes U13 à U16), l'ARS a finalement opté pour le dépôt d'une demande d'injonction interlocutoire, qui a été rejetée en avril.

Après consultation, l'ARS a décidé « de poursuivre la requête d'injonction permanente qui devrait être entendue, espère-t-on, cet automne afin de faire valoir nos points. [...] On veut aller sur le fond pour plaider que la Fédération ne respecte pas ses propres règlements et que c'est inéquitable pour les joueurs de notre région. [...] On espère pouvoir en arriver avant à une entente avec la fédération », avance M. Drolet. Ce dernier est plus ou moins confiant malgré la bonne volonté de la fédération, compte tenu de son expérience face à « une gouvernance qui est lourde et politisée à la fédération et que c'est difficile et long de faire changer les choses ». Pendant ce temps-là, on perd des générations de jeunes qui ne progressent pas dans le niveau de compétition auquel ils devraient avoir droit. »

L'idéal et la logique, ce serait de pouvoir intégrer la Ligue Québec-Metro. L'ARS Saguenay-Lac-Saint-Jean a demandé une rencontre avec le premier ministre Philippe Couillard, qui est aussi député de la région, pour obtenir son aide.

Entre-temp,l'Association régionale de soccer Saguenay-Lac-Saint-Jean n'aura pas le choix de se plier à l'entente établie en décembre, même si elle ne l'a pas signée.

Le AA tout de même en santé

Malgré le problème du AA, le soccer se porte bien dans la région et la construction de deux nouvelles infrastructures pour la pratique du soccer intérieur à Jonquière et à Alma devrait contribuer à l'essor de la discipline.

En conférence de presse, l'Association régionale de soccer du Saguenay-Lac-Saint-Jean/Chibougamau-Chapais a indiqué qu'un total de 124 équipes, de catégorie U9 à senior, participeront aux différentes ligues de la région cet été. Le nombre de joueurs, lui, devrait se maintenir près de 5400, comme l'an dernier.

Parmi les bonnes nouvelles, l'entraîneur-cadre de l'ARS, Olivier Chartier, a expliqué que le programme sport-études instauré l'an dernier au Pavillon Wilbord-Dufour d'Alma avait permis de sélectionner 22 jeunes de secondaire 1 et 2 sur les 40 candidats présents à la sélection tenue l'automne. « Pour 2016-17, le nombre de jeunes va passer de 22 à 44. On a beaucoup de jeunes sur la liste d'attentes. On voit un engouement majeur pour le sport-études régional. Pour l'an prochain, il est probable à 95 % que ces jeunes vont jouer dans ligue sport-études », prévoit Olivier Chartier.

Actuellement, une concentration en soccer est offerte à Jonquière et à Chicoutimi administrée par les clubs de ce secteur, mais l'ARS aimerait ouvrir un centre satellite à Saguenay en collaboration avec les clubs concernés.

Quant au programme de sélection régionale (U13), les équipes régionales participeront au tournoi annuel qui aura lieu à Montréal. Par la suite, les meilleurs sont sélectionnés pour faire l'équipe du Québec. L'objectif sera de faire en sorte que la région se maintienne dans la division et si possible, « d'aller chercher une médaille, ce qui serait un bonus pour nous », note M. Chartier.

D'autre part, cette année, la région enverra une équipe de 12 filles et une de 16 garçons de calibre U12 (et U11) la semaine prochaine à l'un des nouveaux festivals mis de l'avant dans le cadre de la Coupe Danone. À cette occasion, les régionaux affronteront des formations des régions de Québec, du sud et du centre du Québec et de la Mauricie. « On joue deux matchs et les meilleurs seront sélectionnés pour aller faire un camp d'Équipe Québec. L'équipe formée ira représenter la Coupe Danone à la Coupe du monde qui aura lieu à Paris au mois d'octobre. On espère en avoir quelques-uns qui seront sélectionnés pour aller faire le camp d'Équipe Québec. »

Enfin, l'entraîneur-cadre constate aussi que les clubs de la région ont à coeur d'offrir un meilleur encadrement pour leurs jeunes. « Cette année, nous avons un nombre record d'inscriptions pour les formations d'entraîneurs. La semaine dernière, j'ai eu l'occasion d'aller donner une formation reconnue par la Fédération de soccer du Québec à Dolbeau, ce qui n'avait jamais été fait. Il y en a eu une aussi à Saint-Félicien et une autre aura lieu à Chibougamau les 11 et 12 juin. On voit que les petits clubs ont le désir d'améliorer leurs entraîneurs et le soccer régional », a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer