Winnipeg repêche Shayne Gauthier

Shayne Gauthier est devenu le premier joueur originaire... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Shayne Gauthier est devenu le premier joueur originaire de Dolbeau-Mistassini à être repêché par une équipe de la Ligue canadienne de football.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La soirée a été longue et stressante pour Shayne Gauthier, mais le secondeur est devenu le premier joueur originaire de Dolbeau-Mistassini à être repêché par une équipe de la Ligue canadienne de football. Il appartient maintenant aux Blue Bombers de Winnipeg qui l'ont sélectionné en quatrième ronde, 28e au total.

Shayne Gauthier a vécu le moment avec sa gang, au bar Le Spectrum. Ils étaient une bonne centaine de parents et amis très enthousiastes dès le début du repêchage même si le héros local ne prévoyait pas sortir avant le troisième tour. Dès son arrivée, à 19h, sa nervosité était palpable. Tout au long du repêchage, il a constamment surveillé son cellulaire.

«C'est terrible», a-t-il lancé lors d'une courte entrevue sur son état d'esprit tout juste avant que les Riders de la Saskatchewan annoncent le premier choix, le joueur de ligne offensive ontarien Josiah St. John qui évoluait dans la NCAA avec les Sooners d'Oklahoma.

«Ça devrait commencer à être vraiment énervant à partir de la troisième ronde, mais on ne sait jamais. Je ne me fais pas trop d'attentes parce que ce n'est pas une soirée pour être déçu. Je veux seulement sortir pour appartenir à une équipe et avoir une chance de participer à un camp d'entraînement», de laisser tomber Shayne Gauthier qui avait reçu un coup de fil des Alouettes de Montréal dans l'après-midi.

Pour passer le temps, le Dolmissois suivait avec attention ce qui se passait avec ses autres coéquipiers du Rouge et Or également éligibles, dont trois ont été sélectionnés en première ronde.

Il s'attendait à ce que le joueur de ligne offensive Charles Vaillancourt soit le choix des Alouettes au 2e rang, mais ils ont opté pour un autre membre de la ligne du Rouge et Or, Philippe Gagnon. C'était un premier moment de réjouissance pour Shayne Gauthier qui en avait encore d'autres à venir dans la soirée. L'endroit a littéralement explosé quand il a reçu le coup de fil magique, lui apprenant la bonne nouvelle, tout juste avant 21h.

«C'est incroyable, je n'ai pas de mots sérieusement. Je suis vraiment content. Je vais avoir ma chance. Winnipeg en plus, c'est l'une des équipes que j'ai le plus aimées en entrevue. J'étais vraiment heureux quand ils m'ont appelé», de laisser tomber Shayne Gauthier après avoir pris le temps de faire le tour du bar et de recevoir les félicitations de tous ceux qui s'étaient déplacés.

Il avouait tout de même avoir trouvé la soirée longue, mais au moins, elle s'est terminé de belle façon. «Les rondes 3-4-5, c'est mal là que je m'attendais de sortir et c'est ce qui est arrivé. Je suis bien content. Ça va être une belle soirée», de résumer Shayne Gauthier, renversé par la quantité de messages qu'il a reçus après sa sélection.

La sélection de Shayne Gauthier en quatrième ronde... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.0

Agrandir

La sélection de Shayne Gauthier en quatrième ronde par les Blue Bombers de Winnipeg a ravi ses parents, Patrice Gauthier et Marie-Anne Charbonneau.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Des parents émotifs

«Je vais dire que c'est l'une de mes plus belles soirées depuis bien des années.»

Pour les parents de Shayne Gauthier, Patrice Gauthier et Marie-Anne Charbonneau, la soirée de mardi représentait l'aboutissement de bien des années d'effort pour leur fils, mais aussi de bien des sacrifices pour eux.

«Ça fait 12 ans qu'on le suit. Il a quitté la maison à 14 ans et on n'a jamais manqué un match. Notre voyage dans le Sud, c'était le début de la saison de football pour nous», de résumer le paternel. Le couple demeure encore dans le village natal de leur fils, Sainte-Marguerite-Marie, endroit où Gauthier est encore très attaché.

Les parents ont commencé à croire aux chances du secondeur d'être repêché à sa deuxième saison universitaire, quand il a commencé à dominer à ce niveau. «Au début, son rêve c'était de jouer universitaire avec le Rouge et Or. Il l'a fait et avec brio, étant nommé meilleur joueur défensif deux fois de suite même s'il n'est pas le plus gros. Là, il est repêché et en plus en quatrième ronde. On ne peut pas demander mieux et il va leur montrer qu'il est un vrai bon joueur de football», d'assurer Patrice Gauthier, estimant que la situation serait idéale pour Shayne à Winnipeg avec l'alignement actuel.

N'empêche que leur fils se retrouve beaucoup plus loin de Québec. Mais ils trouveront tout de même le moyen de le suivre de près.

«Ma blonde a un peu peur de l'avion, mais moi c'est sûr que je vais y aller», d'assurer Patrice Gauthier avec le sourire.

Le vrai travail commence

Shayne Gauthier appartient maintenant à une équipe, mais sa place n'est pas assurée. Le Dolmissois en est très conscient.

Le numéro 44 du Rouge et Or pourrait retourner avec l'Université Laval pour une cinquième saison s'il ne fait pas sa place à Winnipeg, mais ce n'est pas du tout le plan qu'il a en tête. Il entend bien se tailler un poste dès son premier camp professionnel avec les Blue Bombers et va mettre les efforts qu'il faut d'ici le camp d'entraînement. «Je retourne à Québec dès demain (mercredi) pour m'entraîner et arriver prêt au camp. Ça va être trois semaines très intenses. On célèbre ce soir, mais demain, c'est le retour au travail», de confier l'athlète à la longue chevelure qui n'était pas du même avis que son père sur la situation dans l'alignement des Blue Bombers.

«Je ne le vois pas comme ça. Il faut que tu fasses tes preuves au camp. Je suis invité au camp, maintenant, je dois montrer ce que j'ai à faire, mais je vais être prêt», de promettre Shayne Gauthier.

Des Bleuets dans la LCF

Shayne Gauthier est devenu seulement le 6e joueur originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean depuis 1995 à être repêché par une équipe de la Ligue canadienne de football. Voici les autres.

1999 Sylvain Girard, receveur 1re ronde (5e) Montréal

1999 Éric Lapointe, porteur 3e ronde (20e) Edmonton

2002 François Boulianne, ligne offensive 2e ronde (15e) Saskatchewan

2004 Martin Gagnon, demi-défensif 5e ronde (44e) Edmonton

2014 David Ménard, ligne défensive 4e ronde (32e) Colombie-Britannique*

* Toujours actif avec les Lions

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer