Jeux du Québec: les formations U14 se préparent

La formation U14 féminine qui représentera le Saguenay-Lac-Saint-Jean... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

La formation U14 féminine qui représentera le Saguenay-Lac-Saint-Jean lors des Jeux du Québec, en juillet, à Montréal.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après un camp d'entraînement qui a attiré un nombre record de candidats, le travail à l'entraînement a officiellement débuté dimanche pour les équipes féminines et masculines U14 qui représenteront la région en basketball lors de la 51e finale des Jeux du Québec, du 17 au 25 juillet à Montréal.

Les 12 joueurs et joueuses des deux équipes espoir désignées, ainsi que les deux équipes de relève, qui participeront également à quelques tournois pendant la période estivale, ont tenu leur première séance d'entraînement dans le gymnase du Cégep de Jonquière. Ce sera la même chose lors des prochaines fins de semaine, sauf lors des trois tournois préparatoires, dont du 20 au 22 mai au Born Again de Montréal, un événement très relevé. Suivront le tournoi de l'Express de Montréal quelques semaines plus tard puis le Festival international de Montréal, une compétition obligatoire qui servira à déterminer le classement en vue des Jeux du Québec.

Coordonnateur de l'association régionale de basketball, Philippe Hurtubise avance que la formation masculine détonne avec son talent et devrait tenir son bout dans la division la plus forte. L'équipe féminine devrait quant à elle batailler pour les grands honneurs dans la division 2.

«Au-delà de tout ça, le réel objectif, c'est qu'on a 50 jeunes qui s'améliorent et à leur retour dans leur programme respectif à l'automne, ils vont amener ce bagage auprès de leurs coéquipiers et coéquipières», se félicite Philippe Hurtubise, encore soufflé par la participation au camp d'évaluation de la fin de semaine dernière avec près de 90 candidats et des jeunes de partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean composant les quatre formations. Seulement l'été dernier, il avait été difficile d'avoir assez de joueurs pour composer une équipe de gars.

«Depuis 4-5 ans, les différents programmes ont mis beaucoup d'emphase sur le mini-basket. C'est là que ça paye», d'indiquer Hurtubise, soulignant le travail de recrutement de ses entraîneurs, Pierre-Yves Gagné et Jessica Harvey, chez les filles ainsi que Simon-Pierre Ouellet et Maxime Guitard du côté masculin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer