• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Précamp des équipes collégiales : des conditions extrêmes 

Précamp des équipes collégiales : des conditions extrêmes

Une quinzaine d'entraîneurs invités ont participé au précamp... (Photo courtoisie, Éric Gagnon)

Agrandir

Une quinzaine d'entraîneurs invités ont participé au précamp des Couguars du Cégep de Chicoutimi en fin de semaine.

Photo courtoisie, Éric Gagnon

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les trois équipes de football collégial de la région ont eu droit à des conditions extrêmes pour la fin de leur précamp, dimanche.

Les entraîneurs des Couguars du Cégep de Chicoutimi, des Gaillards du Cégep de Jonquière et des Jeannois du Collège d'Alma s'entendaient sur la difficulté d'exercer le jeu par la passe, donc difficile d'évaluer les quarts-arrières, les receveurs de passe et les demi-défensifs.

« Offensivement, c'était plate parce qu'on n'a pas pu voir beaucoup les quart-arrières. Au sol, ç'a été bon, les gars ont fait de bonnes choses », indique François Laberge des Gaillards qui avait un peu modifié l'horaire de la journée qui s'est ainsi terminée plus tôt pour la cinquantaine de joueurs présents. Idem du côté du terrain de l'UQAC alors que les deux séances prévues par les entraîneurs des Couguars ont été condensées en une seule avec quelques exercices et un match simulé par la suite. « On a terminé juste avant la neige, d'annoncer Nicolas Ménachi, le nouveau meneur de l'équipe qui a accueilli près de 60 joueurs.

"Il pleuvait et il grêlait. Il faisait vraiment froid. Pour un précamp le 8 mai, ça n'a juste pas de bon sens", de laisser tomber l'entraîneur-chef.

"On va jouer dans ces conditions à l'automne, mais en ce moment, on n'est pas à l'étape de jouer des matchs, mais de mettre les choses en place", de confier Nicolas Ménachi, mentionnant que la journée avait tout de même été très productive et que des correctifs seraient faits avec l'aide des bandes vidéo.

À Alma, l'horaire est demeuré inchangé avec un entraînement suivi de rencontres individuelles. "On a fait ce qu'on devait faire. Ce n'est pas la température qui va nous arrêter", d'indiquer sans détour l'entraîneur Mathieu Brassard, soulignant la profondeur de son équipe qui sera jeune en attaque, mais expérimentée en défensive avec environ 35 joueurs.

Les joueurs des trois équipes se retrouveront maintenant pour le camp d'entraînement en août. D'ici là, les jeunes devront suivre leur programme d'entraînement et obtenir leur diplôme pour les futures recrues du secondaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer