Christopher Gibson organise un tournoi de floorball

L'ancien gardien des Sags Christopher Gibson organise un... (Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'ancien gardien des Sags Christopher Gibson organise un tournoi de floorball à Chicoutimi le 18 juin. Le floorball est en fait un dérivé du hockey boule, s'apparentant au hockey dek. Il est fortement populaire dans les pays scandinaves, selon l'athlète finlandais.

Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Christopher Gibson se transformera en organisateur d'événement, le 18 juin prochain. L'ancien gardien de but des Saguenéens organise un tournoi de floorball en compagnie d'autres ex-joueurs des Sags, Alexandre Roy et Francis Desrosiers.

Le floorball est en fait un dérivé du hockey boule, s'apparentant au hockey dek. Il est fortement populaire dans les pays scandinaves, selon l'athlète finlandais. Si la température le permet, la journée se déroulera dans le stationnement du centre Georges-Vézina. Gibson regarde actuellement avec l'UQAC pour tenir l'événement entre les murs de l'université si la météo se montre capricieuse.

Outre Alexandre Roy, Francis Desrosiers et bien entendu Christopher Gibson, Jacob Lagacé est l'autre ancien porte-couleurs des Sags à avoir confirmé sa présence. Francis Verreault devrait également être présent. D'autres noms ayant enfilé l'uniforme bleu et blanc dans le passé devraient s'ajouter d'ici le 18 juin.

«Tu as seulement besoin d'un bâton, d'une paire d'espadrilles, d'un t-shirt et de bermudas pour participer, prévient Christopher Gibson, qui souhaite avant tout que cette première édition plaise à tout le monde. En Finlande et en Suède, beaucoup de joueurs de hockey pratiquent ce sport l'été et c'est aussi une option pour les parents qui n'ont pas assez d'argent pour acheter un équipement complet à leur enfant.»

Les amateurs de hockey sont donc invités à composer leur équipe de cinq joueurs minimum. Seule restriction, chaque équipe devra avoir au moins une fille sur la surface de jeu, en tout temps. Pour l'instant, il n'y aura qu'une seule catégorie de participation.

Christopher Gibson réfléchit actuellement à quelles fondations il va remettre le montant amassé lors des inscriptions. Il a pensé à celles liées aux traumatismes crâniens et à la sclérose en plaques, deux réalités qui touchent sa famille.

«Cette année, c'est important que tout le monde s'amuse et découvre ce sport, explique le hockeyeur. Par la suite, j'aimerais que ça devienne un rendez-vous annuel et éventuellement, il va peut-être y avoir différents calibres, selon l'intérêt des gens.»

L'ancien #37 des Bleus n'a pas hésité longtemps lorsqu'il a dû choisir l'endroit où tenir ce genre d'événement. Il entretient d'excellents liens avec la région, d'autant plus que sa copine est originaire de Chicoutimi. Il a déjà une entente avec le Bistro du Fjord, qui accueillera tous les participants à la fin de la journée pour célébrer.

Le Finlandais profite du moment avec les Islanders

Christopher Gibson a eu la chance de vivre de près la victoire des Islanders de New York, dimanche, qui ont éliminés les Panthers de la Floride en six matchs.

Le cerbère fait partie de l'organisation des Islanders depuis le début de la saison 2015-2016. L'ancien membre des Maple Leafs de Toronto a d'ailleurs joué ses premières minutes dans la Ligue nationale avec la formation new-yorkaise. En expédiant les Panthers en vacances, les Islanders ont atteint le deuxième tour éliminatoire pour la première fois en 23 ans.

«Notre victoire d'hier (dimanche) était vraiment grosse pour l'organisation, a exprimé Christopher Gibson. On n'avait pas passé la première ronde depuis 1993, donc ça faisait longtemps. Je suis très content d'avoir vécu ce moment.»

Même s'il n'est pas utilisé par les insulaires, le cerbère de 23 ans a l'impression de faire partie de l'équipe à part entière.

«Je pratique et je voyage avec l'équipe. Je fais les mêmes affaires que tous les autres joueurs sauf que je ne joue pas, a indiqué Gibson, qui a louangé le travail du capitaine des Islanders, John Tavares, auteur du but décisif en deuxième prolongation, dimanche.

«Ce n'est pas un capitaine qui parle beaucoup dans la chambre, mais il montre l'exemple sur la glace, a noté «Gibber». C'est ce dont notre équipe a besoin.»

Le contrat du Finlandais vient à échéance à la fin de la présente campagne. Il souhaite avant tout devenir un employé régulier dans la Ligue nationale la saison prochaine. Il est toutefois trop tôt pour être en mesure de savoir ce qui l'attend.

«C'est sûr que j'aimerais rester ici, a mentionné Christopher Gibson. Mon but est de jouer toute la saison dans la Ligue nationale, mais si ce n'est pas avec les Islanders, j'espère que ça va être avec une autre équipe.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer