Menachi au Challenge Spalding

Nicolas Menachi fait son entrée dans le personnel... (Photo courtoisie JM Chouinard)

Agrandir

Nicolas Menachi fait son entrée dans le personnel d'entraîneurs des Élites QMS. Il aura à sa charge les joueurs de ligne défensive.

Photo courtoisie JM Chouinard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le nouvel entraîneur des Couguars du Cégep de Chicoutimi, Nicolas Menachi, ne chômera pas cet été. En plus de la préparation de sa première saison à la barre de la formation collégiale, il fera partie du personnel des Élites QMS des moins de 17 ans lors du prestigieux Challenge Spalding, regroupant des équipes du Québec et même de l'Ontario et de la Nouvelle-Écosse.

De retour avec les Élites QMS au Challenge... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

De retour avec les Élites QMS au Challenge Spalding, l'entraîneur des Mustangs, Maxime Poulin, occupera la fonction de coordonnateur offensif.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Nicolas Menachi, qui aura à sa charge les joueurs de ligne défensive, sera accompagné de l'entraîneur des Mustangs juvéniles de l'école Odyssée/Dominique-Racine, Maxime Poulin, qui effectuera un retour comme coordonnateur offensif. Sous la responsabilité de l'ancien du Rouge et Or de l'Université Laval et entraîneur du Collège Notre-Dame-de-Foy, Victor Tremblay, les Élites QMS regroupent des joueurs de la région de Québec, de la Mauricie et du Saguenay. L'an dernier, une dizaine de joueurs des Mustangs avaient été retenus avec l'équipe plus vieille et d'autres joueurs de la région, dont quelques-uns de Jonquière, faisaient partie de la formation des 15 ans et moins qui a remporté les grands honneurs.

«Ça nous permet de voir que nous avons de très bons joueurs capables d'évoluer à ce niveau», souligne Nicolas Menachi qui entamera prochainement une tournée régionale à la recherche de joueurs intéressés. Un camp de sélection se déroulera ensuite à Québec au début du mois de juin en vue du tournoi qui aura lieu à Montréal, du 9 au 17 juillet.

À son avis, le Challenge Spalding, auparavant la Coupe Wilson, permet aux jeunes d'avoir une visibilité ainsi que l'opportunité d'évoluer avec les meilleurs joueurs de la province et même de l'extérieur du Québec. Il était donc très heureux de recevoir le coup de fil lui annonçant sa place dans le personnel d'entraîneurs. «Je m'en vais là-bas pour voir comment ça marche. Je vais regarder en premier», de souligner Nicolas Ménachi.

Pour Victor Tremblay, le Challenge Spalding est le premier pas dans la pyramide de Football Québec, avec ensuite l'équipe du Québec des moins de 18 ans, les rangs collégiaux et universitaires, en passant par l'équipe canadienne des moins de 19 ans. «C'est une vitrine pour les joueurs avec des entraîneurs des programmes collégiaux qui seront sur place pour les voir», souligne Victor Tremblay, un bon ami de Maxime Poulin, convaincu que la présence de Nicolas Menachi sera profitable pour le recrutement au Saguenay. Il estime qu'il accueillera entre 100 et 120 joueurs pour chacune des deux équipes et une cinquantaine seront retenus pour le Challenge Spalding.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer