Soccerdôme: Saguenay s'associe avec IntenCité

Le promoteur Pascal Bouchard et le maire de... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Le promoteur Pascal Bouchard et le maire de Saguenay, Jean Tremblay, ont dévoilé les grandes lignes de l'entente d'utilisation du complexe IntenCité. Le centre intérieur devrait ouvrir ses portes en septembre 2017.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après des années de tractations, Saguenay aura finalement son soccerdôme, en septembre 2017. Le maire Jean Tremblay a dévoilé mercredi matin une entente de 15 ans avec le promoteur du complexe récréo-sportif multigénération IntenCité, Pascal Bouchard.

«On est là pour longtemps», d'assurer Jean Tremblay, ajoutant que le contrat contenait également deux options de cinq ans. 

Le projet privé d'un total de 20 millions$ avait déjà été annoncé l'an dernier et les responsables espéraient s'entendre avec les autorités municipales pour la location des terrains, ce qui s'est concrétisé dernièrement. Avec cette association, Saguenay réservera 4500 heures annuellement pour les différentes équipes en échange d'une contribution financière de 661 000$.

Avec cette entente, les plans du complexe qui se retrouvera au coin de l'autoroute et du rang Saint-Antoine près du manège militaire ont été modifiés quelque peu. Le terrain de soccer synthétique intérieur 11 contre 11, qui respectera les standards de la FIFA, sera divisé en trois terrains de sept contre sept, afin de permettre à plus de personnes de l'utiliser en même temps.

Le projet comprend également des terrains de dek-hockey et un espace de frappe de balles de golf qu'il sera possible d'utiliser 365 jours par année. L'entente entre Saguenay et le groupe Goliath, société d'investissement derrière le projet, ne touche cependant que le soccer. 

«La nouvelle est un grand bonheur. Ça fait au-delà de 15 ans que je suis sur le dossier», a exprimé Pascal Bouchard lors d'une conférence de presse, confiant ensuite que les travaux étaient débutés.

Première phase

La phase un, évaluée à 12 millions$, comprend le bâtiment principal de 125 000 pieds carrés qui sera majoritairement en bois et en acier. Le promoteur a indiqué que les phases 2 et 3 seraient lancées prochainement et toucheraient des activités connexes. Pour lui, le succès financier du complexe passe par la multitude des sports et des adeptes.

Pour sa part, le maire de Saguenay, Jean Tremblay, était bien heureux de finalement doter sa ville d'un soccerdôme, promesse qu'il avait faite en septembre. Le contrat était toutefois unique et devait recevoir l'approbation du ministère des Affaires municipales. Pour lui, avec cette entente, la ville fait une excellente affaire, notamment avec un retour de taxes de 350 000$. «C'est pour ça que ça été plus long. On aurait aimé ça le faire avant, de convenir le premier magistrat. Il y avait beaucoup de détails et il fallait que ce soit bien monté.

«Les clubs ont été patients. Ça fait des années qu'on leur dit que ça s'en vient», de reprendre Jean Tremblay axant sa présentation sur la condition des équipements sportifs de Saguenay. À son avis, avec l'ajout du soccerdôme, il ne manque qu'une piscine de calibre olympique. «Avec ça, on fait un grand pas», d'insister le maire. 

Pour le public, le coût d'une location des terrains de soccer sera de 120$ le jour et de 165$ le soir et la fin de semaine.

Après des années de tractations,... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais) - image 4.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Des sourires chez les responsables de clubs

Les responsables des clubs de soccer du Saguenay n'avaient pas besoin de se forcer pour sourire lors de la conférence de presse de mercredi matin. Ce soccerdôme, ils l'attendaient depuis longtemps.

Accompagné de son directeur général Maxime Pépin, l'administrateur du Club de soccer de Chicoutimi, Christophe Rigert racontait que les discussions autour d'un centre intérieur ont débuté dès 2005. La présidente du club de Shipshaw, Sophie Tremblay, le président du club de Jonquière, Serge Harvey, celui de La Baie, Roch Lalancette, étaient tous ravis lors d'une entrevue avec Le Quotidien.

«C'est le bonheur», de laisser tomber Christophe Rigert sous le regard approbateur de ses collègues.

«C'était nécessaire pour pouvoir se développer», d'exprimer Sophie Tremblay.

«On est confinés à deux terrains de volleyball pour jouer au futsal. Pour les jeunes, c'est très limite. On aura enfin une structure pour avancer», de faire valoir Serge Harvey, avouant refuser des jeunes dans le programme sport-études pour des raisons d'espace et de sécurité.

«Des jeunes refusent également parce que du 4 contre 4 dans un gymnase avec un plancher de bois, ça ne les intéresse pas», observe-t-il. Comme ses collègues, il s'attend à un essor marqué de la discipline. À Jonquière, il estime qu'il devra gérer une hausse de 600 à 800 joueurs grâce au complexe IntenCité. Selon eux, le partenariat entre Saguenay et le promoteur privé représente une formule parfaite.

«Le privé, c'est un cadeau pour nous. On ne dérangera personne et aucun autre sport», d'affirmer Serge Harvey qui dit ne jamais avoir été inquiet de voir le centre intérieur se concrétiser.

Horaires

Les responsables des différents clubs ont maintenant un an et demi pour se préparer et ils assurent qu'ils travailleront de concert pour la confection des horaires d'utilisation. «Maintenant qu'on en a un, on ne se chicanera pas pour l'utiliser certain», de garantir Maxime Pépin.

De son côté, le président de l'Association régionale de soccer, Dany Drolet, voit se concrétiser le fruit du travail des dernières années. «Ça va être une infrastructure pour les jeunes de Saguenay, mais aussi pour ceux de toute la région avec nos ligues régionales d'hiver. C'est clair que ça va donner un vent de fraîcheur pour le soccer», de commenter Dany Drolet qui rêve maintenant d'accueillir des matchs provinciaux alors que les joueurs de la région doivent disputer toutes leurs rencontres à l'extérieur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer