La région bien représentée au 120e marathon de Boston

Les Éthiopiens Atsede Baysa (2h29: 18) et Lemi... (Photo AP, Chales Krupa)

Agrandir

Les Éthiopiens Atsede Baysa (2h29: 18) et Lemi Berhanu Hayle (2h12: 45) ont remporté la 120e édition du marathon de Boston.

Photo AP, Chales Krupa

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plusieurs athlètes de la région ont participé au 120e marathon de Boston, lundi, remporté par l'Éthiopien Lemi Berhanu Hayle en deux heures, 12 minutes et 45 secondes.

Alexandre Boulé a été le coureur régional le plus rapide, grâce à un temps de 2h43: 56. Cette performance lui a valu le 230e rang au classement général, sur un total de 30 743 inscriptions selon le site officiel du marathon. Le Chicoutimien Julien Bouchard a quant à lui fait un temps de 2h55: 08.

Justin Savard a également réussi à parcourir les 42,2 kilomètres en moins de trois heures (2h59: 17). Le natif de Saint-Ambroise en était à son sixième marathon de Boston. Il était fier d'avoir réussi à stopper le chrono avant les trois heures de course, même s'il se disait quelque peu déçu de son temps.

«J'ai eu une première crampe au km 33, une autre au km 39 et une dernière à 200 mètres de l'arrivée, a témoigné Justin Savard sur Facebook. Beaucoup de coureurs ont été incommodés par les crampes cette année. Pour vous imaginer, partez à courir en vous tenant une jambe raide comme une barre. L'expérience m'a appris qu'un marathon n'est jamais gagné d'avance, qu'il se joue sur 42,2 kilomètres. Ce n'est pas parce qu'on voit la ligne d'arrivée que la partie est gagnée. Il faut toujours être prudent.»

Pierre-Luc Blais (3h05: 36) Steeve Tanguay (3h10: 26), Michel Bernard (3h20: 10), Dany Fortin (3h49: 20) et Patrice Harvey (3h50: 04) étaient d'autres athlètes du Saguenay-Lac-Saint-Jean présents à Boston.

Chez les femmes, Marie-Ève Guay (3h37: 54) et Monique Brassard (3h44: 42) ont réalisé une bonne performance.

Sortie de famille

Pour leur part, Mary-Jil et Pascal Coudé ont fait le voyage à Boston en famille. Le duo soeur et frère était ravi de repartir avec la fameuse médaille remise aux coureurs qui réussissent à compléter l'épreuve. Mary-Jil, qui en était à sa première présence à Boston, a fait un temps de 3h41: 05, tandis que Pascal a couru les 42,2 kilomètres en 3h12: 06.

«Participer au marathon de Boston est une expérience mémorable en raison de l'organisation, des milliers de coureurs et spectateurs amassés au long des 42,2 km, ont exprimé les deux membres de la famille dans un échange de messages sur Facebook. Le beau temps était au rendez-vous et le parcours sinueux et côteux nous a fait mériter durement notre médaille, celle du 120e marathon de Boston!»

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer