63e au monde à 13 ans

Edward Ly joue au tennis de table depuis... (Le Progrès-dimanche, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Edward Ly joue au tennis de table depuis l'âge de huit ans. Âgé de 13 ans, l'avenir semble prometteur pour le jeune pongiste.

Le Progrès-dimanche, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Edward Ly est ce qu'on appelle un exceptionnel. À 13 ans, le jeune pongiste fait déjà partie des meilleurs joueurs d'âge junior au Québec, en plus d'être classé 63e au monde chez les moins de 15 ans.

Le Montréalais, né au Québec de parents chinois, est le champion en titre au Québec chez les 13-15 ans...mais également chez les 18 ans! Présent à Alma ce week-end, ville hôte du championnat junior du Québec de tennis sur table, il entend récidiver ses exploits, lui qui est première tête de série chez les 18 ans. «Je veux tout rafler comme l'an passé», lance sans détour Edward Ly, qui est inscrit dans les catégories simple 13-15 ans, simple 18 ans, double 13-15 ans et double mixte 13-15 ans. L'an dernier, le membre du Club de tennis de table Prestige de Montréal a également participé à deux tournois sur le circuit mondial depuis le début de l'année. À chacune de ses présences, il a réussi à se classer parmi les 32 meilleurs de la compétition. Sa participation sur le circuit mondial l'oblige à voyager en Europe régulièrement, où le tennis de table est beaucoup plus fort qu'au Canada.

Edward Ly a commencé à pratiquer le tennis de table à l'âge de huit ans. Alors asthmatique, il recherchait un sport qui allait lui permettre d'utiliser différentes stratégies tactiques. Depuis, il n'a jamais cessé de travailler afin de gravir les échelons. Force est d'admettre que son travail rapporte.

Le jeune joueur indique que le fait d'être surclassé lui enlève une pression lorsque vient le temps de se mesurer à des joueurs plus âgés et plus expérimentés que lui

«C'est moins stressant que de jouer contre un joueur plus jeune que moi, affirme Edward Ly, un amateur des échecs. Je suis un joueur qui reste calme, doté d'un bon service, d'un bon coup droit et je suis aussi solide en échange.»

Des objectifs à long terme

Celui qui désire devenir ingénieur de carrière ne cache pas qu'il souhaite pratiquer le tennis de table encore longtemps. Son objectif à plus court terme est de participer aux Jeux olympiques de la Jeunesse en 2018 mais les Jeux olympiques de 2020 et de 2024 sont dans sa mire. Si tout va bien, il espère même récolter une médaille olympique en 2028.

«J'aimerais devenir un joueur professionnel, tout en poursuivant mes études afin de pratiquer un métier», mentionne Edward Ly, tout en ayant de bons mots pour les installations almatoises.

«Il y a certains tournois sur le circuit mondial mondiaux qui sont semblables à ce qu'on voit ici», observe le surdoué.

Son entraîneur au Club de tennis de table Prestige, Diego Ramirez, confirme que son jeune poulain est un cas exceptionnel. Son calme et son éthique de travail sont les clés du succès de Ly, selon l'entraîneur.

«C'est un des meilleurs du club et c'est un jeune persévérant qui s'entraîne fort et qui est très discipliné, louange M. Ramirez. Il mélange bien les études avec son sport et le plus important dans tout ça, c'est qu'il aime le tennis de table. Ses parents l'aident beaucoup dans son cheminement en tant que joueur. Edward a un grand talent, mais il travaille aussi très fort pour atteindre ses objectifs.»

En plus de Diego Ramirez, Edward Ly peut compter sur un entraîneur privé, le Chinois Zu Lei, rencontré en juillet 2015.

«La Chine est l'un des pays les plus forts en tennis de table et il veut former un joueur qui est en mesure de se rendre aux Jeux olympiques», lance candidement le pongiste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer