«Les gars vont être prêts»

Richard Martel a dirigé un entraînement intense d'environ... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Richard Martel a dirigé un entraînement intense d'environ 45 minutes avec tous les joueurs des Marquis jeudi soir. Les Jonquiérois feront face à l'élimination devant une salle comble vendredi soir, au Palais des sports.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Richard Martel a officiellement fait connaissance avec la Ligue nord-américaine et les joueurs des Marquis jeudi soir. Devant une centaine de curieux dans les estrades du Palais des sports, le nouvel entraîneur de la formation jonquiéroise a dirigé un premier entraînement avec tous les joueurs, à la veille de son baptême dans un duel sans lendemain face aux Éperviers de Sorel.

S'il a rencontré ses nouveaux protégés pour une première fois, Richard Martel a reconnu plusieurs visages du temps de son long passage dans le junior majeur. « C'est drôle, je vois des gars pour la première fois depuis 10 ou 12 ans et eux aussi. Le premier constat, c'est qu'on est tous plus matures. C'est un peu comme des retrouvailles. J'aime ça, c'est le fun », a exprimé Richard Martel qui a dirigé deux joueurs actuels des Marquis, les défenseurs Christopher Guay, avec les Saguenéens, et Luis Tremblay, avec le Drakkar de Baie-Comeau.

Le Chicoutimien a adoré son premier contact et l'ambiance, même si les Marquis tirent de l'arrière 3-1 dans la série. « Les gars vont être prêts », d'assurer Richard Martel, soulignant l'effort extraordinaire des joueurs pour se présenter à l'entraînement. Il trouvait crucial de pouvoir les rencontrer rapidement.

« Déjà, avec le changement d'entraîneur, les gars savent qu'il n'y a plus de lendemain. Il faut casser un certain rythme et les joueurs vont faire face à la musique. Ce sont des pros et plusieurs sont dans cette ligue et dans le hockey depuis longtemps. Cette expérience va se transposer sur la glace », d'estimer l'expérimenté entraîneur prudent dans ses commentaires. Il a notamment lancé des fleurs aux Éperviers qui ont fait plusieurs acquisitions importantes à la période de transactions des Fêtes alors que les Marquis ont opté pour la stabilité. « Les joueurs vont avoir des consignes précises sur la façon de se comporter. Il faut vouloir la rondelle. Ce n'était pas affreux dans les autres matchs. C'est une série sur la ligne », de souligner Richard Martel, rappelant les pointages de 3-1, 3-1 et 3-2 en faveur de Sorel dans les trois derniers matchs.

Tourbillon

Depuis son embauche officielle par les Marquis, Richard Martel a multiplié les entrevues, tant avec les médias régionaux que nationaux. C'est sans oublier la folie aux guichets. Tous les billets assis pour le match de vendredi ont trouvé preneur. « Il faut faire attention. C'est le match le plus important », d'avertir Richard Martel qui a été bien clair. Si les amateurs s'attendent à des pitreries de sa part, ils seront déçus. « Ce sont les joueurs qui vont faire le spectacle. Je suis un entraîneur énergique, mais la place est aux joueurs », de mentionner Martel.

Pour revenir aux billets, il reste quelques centaines de billets debout. Près de 150 détenteurs d'abonnement de saison n'avaient toujours pas réservé leur place jeudi soir. Il se pourrait donc que quelques billets assis se libèrent à 14 h vendredi après-midi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer