Richard Martel motivé à 150 pour cent

La dernière fois que Richard Martel s'est retrouvé... (Photo courtoisie)

Agrandir

La dernière fois que Richard Martel s'est retrouvé derrière le banc d'une équipe de hockey, c'était en France, avec les Brûleurs de Loups de Grenoble.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la première fois depuis l'hiver 2011, Richard Martel sera derrière le banc d'une équipe de hockey de la région, vendredi. L'homme de hockey a été confirmé à titre d'entraîneur-chef des Marquis de Jonquière de la Ligue nord-américaine pour le reste des séries éliminatoires. S'il le désire, il pourrait être de retour la saison prochaine.

La dernière fois que Richard Martel s'est retrouvé... (Photo courtoisie) - image 1.0

Agrandir

La dernière fois que Richard Martel s'est retrouvé derrière le banc d'une équipe de hockey, c'était en France, avec les Brûleurs de Loups de Grenoble.

Photo courtoisie

En retard 1-3 dans leur série demi-finale face aux Éperviers de Sorel-Tracy, les Jonquiérois sont toutefois en position précaire. Le règne de Martel pourrait donc durer un seul match.

«Dans ce genre de situation, il faut avoir de l'expérience et je l'ai, a assuré Richard Martel. L'important est de bien faire les choses. On n'a pas beaucoup de temps, mais ça va être intéressant. Chose certaine, dès que j'ai dit oui, la motivation a monté de 150 pour cent. C'est terminé, je suis en mode hockey.

«On marche sur un fil de fer, on est accotés au mur et ce sont des situations que je ne déteste pas. Ça ne me fait pas peur et j'ai toujours été un gars de défi. On va s'organiser pour virer la série de bords.»

L'entraîneur chicoutimien n'a pas caché que de revenir diriger dans sa région natale lui faisait un petit quelque chose.

«Le plaisir dans tout ça, c'est que je dirige chez nous, dans ma région, a-t-il réagi. Pour moi, ça n'a pas de prix. Ce n'est pas un milieu inconnu pour moi, je connais les partisans jonquiérois et je sais comment est le Palais des sports lorsqu'il est rempli. C'est l'avantage que j'ai.

«J'ai également senti beaucoup d'enthousiasme de la part des partisans dans les derniers jours et ça m'a fait chaud au coeur.»

Champions de la saison régulière, les Marquis ne jouent pas à la hauteur des attentes des partisans et du directeur général Marc Boivin. Le congédiement du duo Breault (Francis et Jocelyn), lundi, en a surpris plusieurs.

«Avec le geste de Marc, je pense que ça a secoué l'équipe, a noté Richard Martel. Il y a eu un examen de conscience de la part des joueurs et maintenant, on va mettre notre grain de sel là-dedans. Je ne te dirai pas tout ce que je vais faire, mais ça prend quelqu'un qui est capable de bien communiquer et il faut tout de suite prendre les choses en main. Les joueurs ont une maturité, ce qui fait en sorte que les ajustements et les consignes vont être suivis à la lettre.»

Concernant son possible retour avec les Marquis la saison prochaine, Martel n'a pas voulu s'avancer, préférant attendre de vivre son baptême dans la Ligue nord-américaine avant de voir plus loin.

«Ça dépend de mon ''feeling'' puisque ça va être la première fois que je vais toucher à ce calibre de jeu, a mis en contexte l'homme de 55 ans. C'est un niveau qui s'améliore continuellement. Il se fait des bonnes choses et il y a d'autres aspects où il y a place à amélioration. Il y a un marché pour des anciens joueurs junior majeur qui veulent poursuivre leur carrière de hockeyeur, donc c'est un aspect intéressant.»

Richard Martel a passé les trois dernières années en Europe. Après deux saisons en Suède. il a terminé la saison 2014-2015 dans la Ligue Magnus en France, avec les Brûleurs de Loups de Grenoble. Il a été congédié le 27 mars 2015, après avoir demandé à un de ses joueurs de s'en prendre au gardien de but adverse pendant un match des séries. La Fédération française de hockey sur glace l'avait alors suspendu huit mois, dont deux avec sursis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer