Bilan de saison: les Saguenéens dans la bonne direction

L'entraîneur-chef et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean,... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

L'entraîneur-chef et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean, a tracé le bilan de son équipe, jeudi, devant les membres de la presse.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la lumière de la dernière saison, le directeur général et entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, est convaincu de ramer dans la bonne direction.

«Il y a un an, au même stade du bilan, je me sentais complètement différent de la manière dont je me sens présentement», a-t-il mentionné jeudi en fin d'après-midi lors de sa rencontre avec la presse pour faire le post-mortem de la saison qui a pris fin lundi avec une élimination en six rencontres face aux Screaming Eagles du Cap-Breton.

Yanick Jean a rappelé que l'été dernier, il a complètement revampé l'organigramme, de Raynald Nepton aux entraîneurs adjoints. Il a d'abord profité de la tribune pour remercier tous les membres du personnel en disant souhaiter leur retour.

Au camp, les entraîneurs ont ensuite concentré leur énergie à mettre leur empreinte sur une équipe avec 15 nouveaux éléments, dont cinq joueurs de 16 ans, avec de jeunes meneurs. «Ils ont fait un travail incroyable pour changer l'attitude de l'équipe», de souligner le pilote des Bleus, axant encore une fois sur les valeurs qu'il a maintes fois répétées, la discipline, le sentiment d'appartenance et le surpassement. «On était convaincus qu'avec des valeurs comme ça, nos partisans seraient fiers du spectacle sur la glace. Peu importe l'âge, il n'y avait pas d'excuse pour ne pas travailler et je considère que de ce côté, c'est mission accomplie», d'annoncer Yanick Jean, utilisant le terme reconstruction, ce qu'il ne voyait pas non plus comme quelque chose de négatif.

Dans son esprit, la qualité première du groupe était sans contredit la chimie avec des joueurs qui tiraient dans la même direction. «On avait des joueurs un peu plus vieux qui ont accepté d'être plus effacés, plus physiques et sur le désavantage numérique. Ça va laisser des traces et un héritage pour le futur. Avec nos jeunes joueurs qui ont vu cet exemple, ça va faire en sorte de faire des petits et ils vont grandir dans une attitude positive», de noter l'entraîneur et DG, assurant qu'aucun joueur n'est venu cogner à la porte de son bureau pour se plaindre.

«Tout le monde veut compter des buts, mais ce n'est pas tout le monde qui a la capacité de le faire. Tu peux quand même amener autre chose à une équipe et être reconnu à ta juste valeur. Ces joueurs ont trouvé une façon de contribuer à leur manière», d'exprimer Yanick Jean, confirmant que l'alignement demeurerait beaucoup plus stable au cours de la prochaine période estivale.

Avec un noyau composé du nouveau capitaine Nicolas Roy, Frédéric Allard et Julio Billia, les Saguenéens sont attendus comme l'une des bonnes équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec la saison prochaine. Cette situation ne changera surtout pas la manière de travailler des entraîneurs. «Nos attentes, on va se les créer par rapport à nos valeurs, de répondre Yanick Jean. La dernière affaire qu'on va faire, c'est de mettre une pression de gagner sur notre équipe. On veut progresser. On s'en va vers l'avant. On est convaincus qu'on va être meilleurs la saison prochaine et qu'on est dans la bonne direction. C'est ce qu'on vise, ce n'est pas de dire qu'on va être là ou là au classement.»

Exception faite des 20 ans, le grand manitou des Sags n'a pas encore déterminé de joueurs qui ne seront pas de retour l'an prochain. «C'est important de laisser aller du temps pour digérer ça et d'avoir une bonne analyse de la situation», de raconter Yanick Jean qui a commencé les rencontres individuelles qui se feront avec tous les joueurs.

Pointes de plume

Le défenseur Frédéric Allard a été convié récemment au ''combine'' de la Ligue nationale de hockey, qui aura lieu du 29 avril au 5 mai, à Buffalo. Le natif de Québec est classé 36e meilleur espoir par la Centrale de recrutement en vue du prochain repêchage...

Taylor Cooper a reçu une bourse d'études jeudi soir lors du 5 à 7 pour l'excellence de son dossier scolaire par correspondance. Il suit des cours de comptabilité à l'Université Arthabasca en Alberta. Pour sa part, Élie Bérubé recevra une bourse de 1000$ d'un programme de RDS pour ses résultats scolaires. Les deux joueurs ont quitté la soirée de jeudi avec leur chandail encadré pour les remercier de leurs services, tout comme l'autre joueur de 20 ans qui a terminé son stage junior, Landon Schiller...

Les Cataractes de Shawinigan et les Screaming Eagles du Cap-Breton ont bien débuté leur série quart de finale. Dirigés par le Jonquiérois Claude Bouchard, les Cataractes ont marqué quatre fois sans réplique dans les 25 premières minutes face aux Islanders de Charlottetown, en route vers une victoire de 5-3. À Saint-Jean, menés par trois buts de Michaël Joly, les tombeurs des Sags ont défait les Sea Dogs par la marque de 4-1... Dave Ainsley

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer