Deux «aînés» efficaces

Le vétéran Jaromir Jagr (au centre) a récolté... (Photo Presse Canadienne)

Agrandir

Le vétéran Jaromir Jagr (au centre) a récolté deux passes, dont une sur le but d'Aleksander Barkov (16). Jonathan Huberdeau (11) s'est joint aux célébrations.

Photo Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Non seulement les partisans du Canadien n'ont-ils pas assisté à un scénario digne de Hollywood gracieuseté de John Scott, ils ont été témoins d'une autre défaite, 4-1 aux mains des Panthers de la Floride mardi soir au Centre Bell.

Ce gain des Panthers, combiné à la défaite du Lightning de Tampa Bay contre les Rangers de New York, leur assure un deuxième championnat de section dans leur histoire.

Les hommes de Michel Therrien ont formé la meilleure équipe sur la patinoire, n'accordant que 19 tirs aux nouveaux monarques de la section Atlantique. Mais ils se sont butés à deux aînés encore bien efficaces.

Vingt-quatre heures après son 37e anniversaire de naissance, le gardien Roberto Luongo a excellé, repoussant 32 rondelles. Seul Alex Galchenyuk, pendant un avantage numérique e n deuxième, est parvenu à déjouer sa vigilance.

«Je pense que nous avons concédé 11 tirs pendant les deux premières périodes, et nous étions très satisfaits de notre jeu, a affirmé Max Pacioretty, qui a récolté une passe sur le but de Galchenyuk. Mais il faut savoir capitaliser sur nos chances de marquer. Nous voulons gagner des matchs et être satisfaits de notre travail.»

À l'autre extrémité, Jaromir Jagr a récolté deux mentions d'aide, sur les buts d'Aleksander Barkov et de Nick Bjugstad. L'attaquant de 44 ans totalise maintenant 64 points, dont 26 buts, en 77 matchs. Cette récolte lui conférerait le premier rang des marqueurs du Canadien, doit-on préciser.

Greg McKegg et Jiri Hudler ont marqué les autres filets des visiteurs contre Mike Condon.

Lors de ce qui devrait être son seul match avec le Canadien, Scott a effectué une douzaine de présences sur la patinoire et passé 9: 01 sur la glace. Il n'a obtenu aucun tir et a écopé une pénalité mineure en troisième.

Inscrit sur la formation de départ du Canadien, au sein d'un trio que complétaient Torrey Mitchell et Paul Byron, le sympathique géant se trouvait sur la patinoire lorsque les Panthers ont ouvert la marque tôt en première.

«J'ai été étonné de me retrouver sur la formation de départ. Ça démontre à quel point cette organisation a beaucoup de classe. Je ne méritais absolument pas un tel geste. C'était vraiment très spécial», a déclaré Scott, visiblement ému dans le vestiaire.

«C'est une journée bien spéciale pour lui, et nous avons voulu faire les choses de la bonne façon, a expliqué Therrien. Et je tiens à souligner le comportement des spectateurs. Ils ont été extraordinaires à son endroit.»

Ce match sera le dernier de Scott cette saison. Après la rencontre, Therrien a fait savoir que Scott s'était vu offrir le choix de rentrer chez lui, ce qu'il a accepté.

«Ça fait deux mois qu'il n'a pas vu sa femme et ses enfants au Michigan. Pour cette raison, Marc l'a rencontré et lui a offert de pouvoir rentrer chez lui», a également fait savoir Therrien.

Pendant le match, par ailleurs, la direction du Canadien a annoncé que la saison de Brett Lernout était terminée. Le jeune défenseur a été victime d'une blessure à un genou lors du match de samedi contre les Panthers, son premier dans la LNH. Il devrait toutefois être rétabli à temps pour le camp d'entraînement en septembre, a fait savoir un porte-parole du Canadien.

Jeudi, le Tricolore rendra visite aux Hurricanes de la Caroline avant la tombée du rideau d'une longue et décevante saison, samedi au Centre Bell, contre le Lightning.

Séquences prolongées

Trois jours après avoir assommé le Canadien avec une performance de quatre points, Barkov a repris là où il avait laissé. Et rapidement.

Il n'y avait que dix secondes d'égrenées au cadran lorsqu'il a inscrit son 28e de la saison, aidé de Jagr et de Jonathan Huberdeau, grâce à un tir des poignets qu'il a laissé partir du cercle gauche de mise en jeu.

Du coup, Barkov et Huberdeau récoltaient un point dans un septième match d'affilée. Ce sont des sommets personnels en carrière pour les deux talentueux attaquants.

Galchenyuk a répliqué avec son 28e, à l'aide d'un tir sur réception que Luongo n'a pu maîtriser avec sa mitaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer