Duchesne un peu déçu d'un top 25

Antoine Duchesne (Direct Énergie).... (Archives AFP, Kenzo Tribouillard)

Agrandir

Antoine Duchesne (Direct Énergie).

Archives AFP, Kenzo Tribouillard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le cycliste natif de Chicoutimi, Antoine Duchesne (Direct Énergie) a réalisé le meilleur résultat de son équipe en terminant 25e du Grand Prix E3 figurant sur le circuit du World Tour masculin. Avant le départ à Harelbeke, en Belgique, les athlètes et les spectateurs ont tenu une minute de silence en respect pour les victimes des attaques terroristes survenues à Bruxelles, mardi.

Les coureurs devaient franchir 15 montées réparties sur un parcours de 206,4 kilomètres lors de cette classique flandrienne par temps pluvieux, froid et venteux. «L'enchaînement des monts était beaucoup plus dur cette année. Normalement, l'enchaînement Taaienberg et Eikenberg était beaucoup plus tôt dans la course et l'approche des monts était moins technique. Là, tout était condensé dans les 60 derniers kilomètres et il y avait beaucoup de petites routes et peu de grandes routes nationales», a fait savoir Duchesne en entrevue à Sportcom.

Au bout de 4h49mn34, c'est finalement le Polonais Michal Kwiatkowski (Team Sky) qui a été déclaré vainqueur de cet événement. Pour sa part, Antoine Duchesne a pris le 25e rang (+4mn48). Son plus proche coéquipier, le Français Bryan Coquard, a fini 33e.

«C'était très dur. C'était la première classique du Pro Tour, donc c'est toujours plus vite et tous les meneurs sont présents. Je me sentais vraiment bien et confiant et c'est pour ça que je suis un peu déçu. J'avais de très bonnes jambes», a commenté l'athlète de 24 ans.

Duchesne visait le mont de Taaienberg pour bien se positionner dans la course. Malheureusement, il y a eu une grosse vague et le cycliste n'a pas été en mesure de se placer au moment où il fallait.

Peu après, Antoine Duchesne est sorti du lot avec une dizaine de coureurs. Toutefois, son effort n'a pu récolter ses fruits puisqu'il explique que «personne ne collaborait vraiment» étant donné qu'ils étaient à une trentaine de secondes du groupe de tête.

«J'ai continué de bien rouler. J'ai essayé d'attaquer dans les trois derniers kilomètres pour aller chercher la 15e place, mais ça n'a pas fonctionné. Ce n'est pas mauvais, je suis vraiment content de ma forme, mais avoir réussi à mieux me placer, j'avais les jambes pour être devant», a ajouté le cycliste.

D'après Duchesne, s'il avait mieux géré la course et s'il s'était bien placé pour Taaienberg, il aurait pu atteindre son objectif de top-15. «Ça frottait vraiment et j'ai pris la vague au mauvais moment. J'ai été pris dans une chute avant la montée de Taaienberg et deux monts plus loin, il y a eu d'autres chutes dans un virage et j'ai été obligé de freiner.»

Dans l'ensemble, Direct Énergie a connu une bonne course aux dires du Canadien. «Tony Hurel a réussi à prendre l'échappée, mais malheureusement quand le groupe de tête est entré dans son échappée il a fait une crevaison. Toute l'équipe a bien travaillé», a conclu le Québécois.

Antoine Duchesne montera à nouveau sur son vélo mardi pour les Trois jours de La Panne (2.HC). D'ici là, il prendra quelques jours de repos.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer