Félix Potvin aime travailler avec les jeunes

Félix Potvin... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Félix Potvin

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À sa troisième saison comme entraîneur-chef, l'ancien gardien des Saguenéens Félix Potvin a mené les Cantonniers de Magog à la grande finale de la Ligue de hockey midget AAA du Québec pour une première fois en 16 ans.

Lors de la série ultime, ses troupiers croiseront le fer, à compter de vendredi soir, avec les Lions du Lac-Saint-Louis, tombeurs des Élites de Jonquière en quart de finale. «T'en parles en début d'année. Honnêtement, est-ce que qu'on se voyait là en début de saison? non. On voulait se concentrer sur la progression de l'équipe. On a connu un mois de novembre très difficile, ce qui nous a probablement fait du bien. On a grandi de ça et à partir de là, l'équipe a progressé», fait valoir Félix Potvin. Les Cantonniers ont peiné pour sortir de la ronde initiale, remontant un déficit de 2-1 face au Blizzard du Séminaire pour finalement l'emporter dans le cinquième et ultime duel. Félix Potvin indique que son club a ensuite pris son erre d'aller, balayant les Grenadiers de Châteauguay avant de battre les Riverains du Collège Charles-Lemoyne en quatre parties.

«Peu importe le niveau que tu fais, du hockey de séries, c'est toujours le ''fun'' à faire. Je suis chanceux à Magog d'avoir un groupe de gars qui travaillent fort, qui ne lâchent jamais et qui achètent ce qu'on leur dit», annonce l'ancienne gloire des Sags qui a ensuite passé plus de dix ans dans la Ligue nationale. L'entraîneur de 44 ans adore sa deuxième carrière.

«J'aime ce que je fais avec les jeunes», pointe-t-il, soulignant le travail de ses adjoints, Olivier Picard et Alex Carrier, qui s'occupe également des gardiens avec les Saguenéens.

Championnat ou non avec les Cantonniers, Félix Potvin est-il prêt à graduer dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec? «J'ai tout le temps dit que c'est quelque chose qui m'intéressant. Sans choisir ma place, il faut que les conditions soient correctes et travailler avec du monde avec lesquels tu sais que tu vas bien t'entendre. Ce n'est pas quelque chose que j'ai absolument besoin, mais j'adore coacher et les défis comme tout joueur de hockey. On va se concentrer sur la finale et par la suite voir ce qui s'offre à moi», de raconter Félix Potvin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer