Flandre: Duchesne a travaillé fort

L'épreuve cycliste À travers la Flandre a eu... (Photo Agence France-Presse)

Agrandir

L'épreuve cycliste À travers la Flandre a eu lieu mercredi, malgré les attentats de Bruxelles.

Photo Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Malgré les attentats à Bruxelles la veille, la 71e édition de la semi-classique belge À travers la Flandre a quand même été disputée mercredi. Même s'il n'était pas au sommet de sa forme, le Chicoutimien Antoine Duchesne a propulsé son coéquipier de Direct Énergie Bryan Coquard, mais ce dernier a été coiffé au fil par le favori local, Jens Debusschere.

Après un moment de recueillement en mémoire des victimes, le départ de l'épreuve de 199,7 kilomètres a été donné à Roulers. Les athlètes des équipes de la formation Giant et quatre porte-couleurs de Movistar n'ont pu s'y rendre en raison des perturbations dans les transports. Antoine Duchesne a finalement pris la 30e place, avec le même temps que le gagnant, pour compléter un trio de l'équipe Direct Énergie dans le top 30. «Nous avons fait quand même une super course aujourd'hui, a soutenu le Chicoutimien à Sportcom. Nous pensions avoir gagné, mais Debusschere était vraiment fort. Il est revenu à une dizaine de mètres de la ligne sur Bryan et il l'a battu même pas d'une demi-roue.»

Antoine Duchesne a multiplié les attaques pour placer Coquart dans le dernier droit dans une épreuve qui a véritablement pris son envol avec une cinquantaine de kilomètres à parcourir. «Je ne me sentais pas génial, génial. Je n'étais pas super bien en fait. J'avais du mal à être bien placé», a-t-il reconnu après coup.

«Quand je suis sorti, j'ai fait un gros effort. Il y avait des cassures un peu partout. J'ai attaqué mon groupe, je suis revenu sur un autre, mais il ne s'organisait pas, de résumer Duchesne. Bryan se sentait vraiment bien, alors j'ai roulé. Dans notre groupe, plus personne ne travaillait, alors c'est moi qui ai grugé une quinzaine de secondes. Quand j'ai explosé, Bryan était dans ma roue et a fait rentrer tout le monde.»

La course de mercredi sonnait le coup d'envoi de la quinzaine flandrienne qui se poursuivra vendredi avec le Grand Prix E3.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer