Sous le signe de la nouveauté

Christine Girard, de Promutuel Assurance du Lac au... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Christine Girard, de Promutuel Assurance du Lac au Fleuve, Jean-François Brassard, promoteur, et Philippe Gagnon, porte-parole de l'événement, ont présenté, mardi, les grandes lignes du prochain Salon du vélo et de la course à pied.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

La troisième édition du Salon du vélo du Saguenay-Lac-Saint-Jean se déroulera sous le signe de la nouveauté, les 16 et 17 avril.

Dans un premier temps, il change de nom. Il faut maintenant parler du Salon du vélo et de la course à pied Promutuel puisque ce volet, après un essai fructueux en 2015, est officiellement ajouté.

L'événement change aussi de site et de dates. Sa prochaine édition sera présentée au hangar de la Zone portuaire de Chicoutimi, deux semaines plus tôt que la précédente. Le nouvel endroit est plus vaste que le précédent (plus de 16 000 pieds carrés), ce qui permettra d'accueillir encore plus d'exposants (75 sont attendus) et de présenter de nouvelles activités.

Pour répondre à une demande, le salon possède maintenant son propre site internet sur lequel les intéressés pourront notamment obtenir de l'information et se procurer leur laissez-passer pour assister à l'événement. Le logo du salon a aussi été refait.

En plus de découvrir les produits offerts par les différents exposants, les visiteurs pourront assister à des conférences et à des démonstrations. Promoteur du salon, Jean-François Brassard note qu'une programmation en mesure de répondre autant aux cyclistes qu'aux amateurs de course à pied a été préparée. Elle prévoit des sujets aussi variés que l'entraînement en hiver pour le Marathon de Boston (Hervé Stecq), les blessures et le surentraînement (Michel Rivest), la mise en forme (Julie Marchand), l'ultracyclisme (Jessica Belisle), les voyages de vélo pour les 50 ans et plus (Patrice Saint-Pierre), l'hydratation pour les sportifs (Line Tremblay) et l'expérience olympique (Philippe Gagnon).

Responsable du sport d'excellence à l'Université du Québec à Chicoutimi, ce dernier a accepté le titre de porte-parole de l'événement. Il explique qu'au moins deux raisons l'ont incité à répondre positivement à l'invitation du promoteur. Dans un premier temps, l'idée d'un salon du vélo dans la région lui plaît depuis la toute première édition parce que les cyclistes (et maintenant les coureurs) n'ont plus à franchir la Réserve faunique des Laurentides pour découvrir les nouveautés. De plus, le cyclisme est un sport qui répond à ses limites personnelles et la course à pied est un monde en pleine expansion.

Parmi les activités inscrites à l'horaire du salon, on remarque aussi des démonstrations de voltige sur BMX par les frères Robby et Maxime Compartino, une parade de mode, du Kangoo Jump, du spinning et le lancement de la campagne «Soyons Vélosympathique».

Une course d'ultracyclisme de 12 heures sera également présentée pendant le salon. Organisée par Sylvain Grenier, elle se déroulera sur une boucle de 29 kilomètres constituée principalement du rang Saint-Martin et du boulevard Saint-Jean-Baptiste. En passant, il ne sera pas obligatoire de rouler pendant 12 heures pour s'y inscrire. Les cyclistes qui voudront ne compléter la boucle qu'à une ou deux reprises pourront aussi participer.

«Après trois ans, on peut dire que l'événement est là pour rester. Il a gagné de la crédibilité et de la notoriété», résume Jean-François Brassard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer