Défi Challenge de karaté: action et émotion

Léandre Desgagné, de Berthier, a disputé la victoire... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Léandre Desgagné, de Berthier, a disputé la victoire au Jonquiérois Gabriel Augers. Ce dernier a remporté le combat.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Émotion et action ont partagé la vedette, samedi, pendant l'édition 2016 du Défi Challenge de Kanreikai Karaté Jonquiere, à la salle des congrès du Delta Saguenay.

Année après année, l'action ne manque jamais pendant l'événement organisé principalement par Carl Tremblay. Samedi, la participation (et la victoire en kata) de son jeune élève Tristan Boily, qui a reçu un diagnostic de cancer il y a un peu plus d'un an, et la présence dans l'assistance de Nadia Tardif, une habituée de cette compétition qui vient d'entreprendre un deuxième combat contre la leucémie après avoir bénéficié d'une rémission, ont donné à la journée un cachet très particulier. 

«Nous ne sommes pas meilleurs que d'autres dans le karaté, mais l'effet de famille qui y existe est tout simplement extraordinaire, note le responsable de l'événement de samedi, Carl Tremblay. Le karaté est un sport intrinsèque. Dans la vie, tu peux t'en faire des menteries contre toi-même, mais ton pire ennemi sera toujours toi-même, tes peurs, tes limites, tes menteries... Quand on voit des gens comme ça qui n'abandonnent pas, ça nous donne des leçons de vie extraordinaires. C'est très motivant de voir ces personnes qui gardent le sourire, qui ne se plaignent pas. Les présences de Tristan et Nadia ont été très motivantes pour les nôtres.»

Carl Tremblay ajoute que Tristan Boily a trouvé la force et la volonté de s'entraîner même pendant ses traitements et qu'il a aussi relevé le défi que son entraîneur lui avait lancé.

«Je vais lui en donner un autre un peu plus tard», promet-il.

À l'exception du désistement de dernière minute de deux écoles, Carl Tremblay trace un bilan très positif de l'événement de samedi. Il a principalement apprécié la belle collaboration entre tous les clubs du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Il se réjouit également d'avoir pu venir en aide à une bonne cause, une habitude prise depuis quelques éditions. Il a remis 1400$ à Toucher du coeur, un organisme qui offre des traitements de massothérapie à des personnes atteintes de cancer.

«Nous avons eu droit à un très bel échange entre les écoles de la région pendant toute la journée, précise Carl Tremblay. Les professeurs, les élèves, les parents, tout le monde a fait preuve d'une belle discipline et je leur dis bravo. Même pendant les combats, où l'émotion est plus forte, il n'est arrivé aucune anicroche. C'était parfait. Une belle harmonie. Je crois que tout le monde a apprécié le spectacle.

«J'ai la chance d'être entouré de très bons bénévoles. Je ne suis pas gêné de déléguer des tâches et il est important de souligner leur participation.»

Après la présentation de katas en avant-midi et de combats dans les divisions pour les plus jeunes, en après-midi, le Défi Challenge 2016 a pris fin avec les combats dans les catégories pour adultes. En grande finale, Martin Saint-Clair, un solide gaillard de 6'6'' et 270 livres, l'a emporté sur Marc-André Lévesque (5'10'', 202 livres).

«En résumé, je n'ai vu que des sourires et des côtés positifs», avance en conclusion Carl Tremblay.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer