• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Jonquière et Chicoutimi dans une nouvelle ligue de basketball 

Jonquière et Chicoutimi dans une nouvelle ligue de basketball

Une nouvelle ligue provinciale de basketball U19 a... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Une nouvelle ligue provinciale de basketball U19 a vu le jour. Dans la région, Philippe Hurtubise dirigera le volet masculin au Cégep de Jonquière alors que du côté féminin, Jessica Harvey dirigera la formation au Cégep de Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Afin d'offrir une meilleure transition entre le basketball collégial et universitaire/Élite, les cégeps de Chicoutimi et de Jonquière ont adhéré à la nouvelle ligue provinciale U19 instaurée par Basketball Québec.

Les formations féminine et masculine mises sur pied disputeront un total de dix matchs entre les mois d'avril à juin, dont cinq parties à domicile. Les deux institutions se sont partagé les volets féminin ou masculin. Ainsi, la direction de l'équipe masculine a été confiée à Philippe Hurtubise et la formation évoluera au Cégep de Jonquière, alors que l'équipe féminine sera dirigée par Jessica Harvey au Cégep de Chicoutimi.

Pour Philippe Hurtubise, ce projet tombe à point. «On est mûr pour performer dans cette ligue, déclare d'entrée de jeu Philippe Hurtubise en entrevue. À Jonquière, on a décidé d'y aller en masculin, mais on ne ferme pas la porte d'ajouter du féminin. Actuellement, on jette les bases (du projet). Nous, on y va vraiment avec l'équipe masculine des Gaillards. Ce sont mes recrues de 16-17 ans pour l'an prochain, plus un ou deux joueurs que je projette de recruter. Ça nous fait un groupe d'environ 15 athlètes, ce qui nous assure d'en avoir 11-12 chaque match», ajoute Hurtubise qui agit aussi comme coordonnateur de l'Association régionale de basketball.

L'entraîneur-chef de l'équipe U19 s'attend à offrir une bonne opposition, s'il se fie aux tournois auxquels son équipe a participé par le passé. Pour lui, l'implantation de ce calibre est une suite logique qui répond à un besoin déjà exprimé dans les grands centres. Dans la région, il arrive à point. «Le ''timing'' est parfait parce que mon équipe arrivera à maturité l'an prochain. On sera à notre meilleur pour un bon deux ans. En masculin, on ne s'est pas caché que l'objectif était de progresser dans les divisions et ce sera donc un bon test pour savoir si ça peut devenir un projet réaliste ou non.»

Équipe féminine

Le projet de ligue, qui visait le volet masculin au départ, a été bonifié pour inclure le volet féminin. Chaque région du Québec avait reçu une invitation à savoir si elle était intéressée ou non par le projet. Au Cégep de Chicoutimi, le conseiller à la vie étudiante en sport, Jean-Pierre Bolduc, a monté le projet pour présenter une équipe féminine et l'a soumis à la direction qui l'a entériné.

L'entraîneure-chef Jessica Harvey qui prendra en charge cette formation a déjà une bonne idée de la composition de son équipe. Faut dire que la jeune femme a un bon bagage d'entraîneur en ayant été impliquée pendant quatre ans dans les camps Espoir de basketball, dont trois comme entraîneure-chef, en plus d'avoir dirigé des équipes masculines au secondaire (Charles-Gravel et Odyssée Dominique-Racine).

«Ce sont les filles que j'ai coachées durant ces trois ans (Espoir) que j'ai rapatriées», a indiqué Jessica Harvey, en précisant que l'équipe devrait se composer d'un tiers de joueuses provenant du collégial, d'un tiers de Mustangs de Chicoutimi et d'un tiers du Bleu et Or d'Arvida.

«Ça tombe bien pour les filles qui sont recrutées dans une équipe collégiale première année, fait valoir André Archer, technicien en loisirs au Cégep de Chicoutimi. Ça leur permettra de demeurer ici et de jouer dans une équipe compétitive.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer