Duchesne, le meilleur grimpeur

Les vainqueurs des principaux maillots du Paris-Nice: le... (Photo AFP)

Agrandir

Les vainqueurs des principaux maillots du Paris-Nice: le Chicoutimien d'origine Antoine Duchesne (maillot à pois du meilleur grimpeur), le Britannique Geraint Thomas (maillot jaune du vainqueur de l'épreuve) et l'Australien Michael Matthews (maillot vert du meilleur sprinteur).

Photo AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Antoine Duchesne a signé sa plus belle performance chez les professionnels, dimanche, en conservant le maillot à pois du meilleur grimpeur à la conclusion de la septième et dernière étape du Paris-Nice.

Le cycliste natif de Chicoutimi membre de l'équipe Direct Énergie a su garder ses principaux adversaires en respect pendant cette dernière journée en choisissant la bonne échappé et en gagnant les quatre premières ascensions. Il a terminé la compétition du World Tour avec 78 points au classement des grimpeurs, devant Jose Herrada (51), de Movistar, et Thomas De Gendt (49), de Lotto Soudal.

«C'est la première fois de ma vie que je porte un maillot distinctif à ce niveau de compétition, a raconté Antoine Duchesne après la dernière étape. C'est un bel accomplissement pour moi, c'est le plus gros truc que j'ai fait. Dans les derniers jours, j'ai réussi à conserver mon maillot avec des échappées dans les cols en montagne, ce qui m'a permis de gagner beaucoup de respect dans le peloton et de montrer que j'avais ma place à une course de cette envergure.

«J'ai fait de mon mieux tous les jours. J'ai été souvent à l'avant et nous avons passé près de plusieurs victoires, dont vendredi où j'aurais pu terminer deuxième si je n'avais pas fait une erreur technique.»

Duchesne a négocié les 1290 kilomètres des sept étapes en 27h54m15s et hérité du 50e rang au classement général, à un peu plus de 27 minutes du vainqueur, l'Anglais Geraint Thomas (Team Sky). Celui-ci a été suivi par l'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff) et l'Australien Richie Porte (BMC Racing Team).

Longue de 134 kilomètres, la dernière étape a été gagnée par l'Allemand Tim Wellens (Lotto Soudal) en 3h16m09s. Duchesne a franchi le fil d'arrivée en 67e position.

«J'ai travaillé fort et à la fin c'était mathématiquement impossible de perdre mon maillot, a mentionné Duchesne. Je me suis donné au relais et j'ai tenté d'aller le plus vite possible et de tout donner dans les derniers kilomètres. J'ai bien géré la dernière montée.»

Duchesne profitera de quelques jours de repos avant de reprendre l'entraînement en prévision de ses prochaines compétitions. Il a la conviction que ce qu'il vient d'accomplir ne pourra que lui être bénéfique.

«Nous avons parcouru 1300 kilomètres en une trentaine d'heures de vélo. Là-dessus, j'ai eu trois journées vraiment éprouvantes mentalement et aussi très stressantes. Je dois vraiment bien récupérer pour les autres courses classiques des trois prochaines semaines. Elles sont mon principal objectif. Je me sens vraiment bien et notre équipe est super bonne, les gars ont beaucoup d'expérience», a conclu Antoine Duchesne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer