Un petit baume pour Duchesne au Paris-Nice

Le Français Nacer Bouhanni (Cofidis) a remporté au... (Photo AFP, Laurent Cipriani)

Agrandir

Le Français Nacer Bouhanni (Cofidis) a remporté au sprint la quatrième étape de l'épreuve cycliste Paris-Nice.

Photo AFP, Laurent Cipriani

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après une troisième étape interrompue et annulée en raison de la neige, les cyclistes engagés dans l'épreuve Paris-Nice étaient de retour en selle jeudi pour la quatrième étape. Seul Canadien en lice, le Chicoutimien d'origine Antoine Duchesne (Direct Énergie) a pris le 44e rang, terminant dans le même temps que le vainqueur.

La course de 193,5 kilomètres, qui reliait Juliénas à Romans-sur-Isère, a été remportée par le Français Nacer Bouhanni (Cofidis, Solutions Crédits), qui a devancé au sprint final le Belge Edward Theuns (Trek-Segafredo) et l'Allemand André Greipel (Lotto Soudal), respectivement deuxième et troisième.

«Le soleil d'aujourd'hui et le petit vent favorable ont vraiment fait du bien», a expliqué Duchesne à Sportcom, avant de revenir brièvement sur l'étape de mercredi. «Il faisait froid, je n'étais pas bien, alors je n'étais pas fâché que l'étape soit arrêtée. J'avais chuté en m'accrochant dans la voiture lorsque je suis allé chercher d'autres vêtements et mon retour dans le peloton, mon dérailleur a cassé, alors j'ai dû changer de vélo.»

Jeudi, avec le retour des beaux jours, le cycliste québécois a également retrouvé ses sensations. «J'ai enfin trouvé les sensations que je recherche depuis le début du tour. J'étais super bien placé dans les montées et j'ai bien suivi les attaques», a-t-il mentionné.

«Avec les arrivées des trois dernières étapes qui seront relativement les plus difficiles, je suis content que ça débloque un peu, car je ne me suis pas du tout amusé ces trois derniers jours.»

Son coéquipier Thomas Voeckler a fait partie de l'échappée de la journée qui comptait quatre coureurs. Rattrapés à 20 kilomètres de la ligne d'arrivée, trois autres cyclistes, dont un autre membre de Direct Énergie, Sylvain Chavanel, sont ensuite partis en contre-attaque. Ces derniers ont finalement été rejoints par le peloton à quelques centaines de mètres de la ligne d'arrivée. «C'est décevant, Sylvain était vraiment fort. Si l'attaque s'était rendue, il aurait probablement gagné», a expliqué Duchesne. «Avec Thomas devant toute la journée et Sylvain en fin de course, nous avons démontré que nous sommes super forts, a-t-il poursuivi. C'est dommage que ça n'ait pas abouti aujourd'hui, mais nous avons la force d'aller chercher une victoire d'étape. Tout le monde est en forme et est motivé.»

La journée de vendredi sera particulièrement à surveiller, alors que les cyclistes quitteront Saint-Paul-Trois-Châteaux pour rejoindre Salon-de-Provence 198 kilomètres plus tard. 

«C'est une journée où l'échappée pourrait se rendre jusqu'au bout de la course», estime Duchesne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer