Basketball: des athlètes d'ici en séries

Plusieurs athlètes de la région se retrouvent dans... (Archives Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Plusieurs athlètes de la région se retrouvent dans l'équipe du Rouge et Or de l'Université Laval.

Archives Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Depuis quelques années, les activités du basketball universitaire québécois ont de l'intérêt pour des amateurs de ce sport au Saguenay-Lac-Saint-Jean parce que quelques athlètes qui ont fait leurs classes dans la région portent les couleurs d'une équipe. Pour eux, le temps des séries éliminatoires a sonné.

La plus forte délégation régionale se trouve encore cette année au sein de l'équipe féminine du Rouge et Or de l'Université Laval. Trois filles de l'équipe, Raphaëlle Côté, Claudia Émond et Gabrielle Gagné, occupent des places importantes. Une quatrième, Jane Gagné, a raté toute la saison en raison d'une opération à un genou.

«Les filles ont connu une bonne saison régulière, avance l'entraîneur du Rouge et Or, Guillaume Giroux. Elles sont sur notre cinq partant pas mal tout le temps. Raphaëlle et Gabrielle devraient normalement être choisies sur l'équipe d'étoiles. De son côté, Claudia connaît aussi une bonne année. Elle est en train d'éclore. Elle a profité d'une blessure subie par Sarah-Jane (Marois) pour faire son nid dans l'équipe.

«La perte de Jane a été importante. Elle avait été la recrue de l'année dans la ligue, l'an passé. En son absence, les autres filles ont bien relevé le défi.

«Dans l'ensemble, nous avons eu une bonne saison. Quand je suis arrivé en poste à la fin de l'année passée, nous voulions progresser au classement. Après sept victoires et neuf défaites, l'an passé, nous avons obtenu une fiche de 9-7, cette saison. Nous avons donc progressé de deux victoires. Nous avons terminé au deuxième rang du classement du Réseau du sport étudiant québécois, à égalité avec l'UQAM.»

Le Rouge et Or amorcera les séries en affrontant l'UQAM, jeudi. L'équipe gagnante se mesurera ensuite au vainqueur d'un duel entre McGill et Concordia. Pariez sur McGill (15-1), qui a fait partie des meilleures formations au classement canadien pendant toute la saison et qui vient de coller 13 victoires consécutives.

À McGill, la Chicoutimienne Gabriela Hébert se prépare à terminer sa cinquième et dernière saison avec les Martlets et elle n'a qu'un objectif en tête, retourner au championnat canadien et y gagner un match de plus que l'an passé. En 2015, les Martlets ont perdu en finale nationale et Gabriela Hébert a été élue au sein de l'équipe d'étoiles du tournoi.

«Cinq filles de l'équipe graduent cette année, fait remarquer Gabriela Hébert. Pour nous, c'est une dernière chance de gagner le championnat canadien. Notre équipe est classée première au Canada depuis trois ou quatre semaines. C'est une première dans l'histoire du programme de basketball féminin de McGill. C'est bien d'être classées premières, mais ce sera encore plus intéressant si nous avons toujours cette place à la fin du championnat canadien.

«Sur le plan personnel, j'ai connu une saison régulière un peu difficile. Une commotion cérébrale a fait en sorte que j'ai connu des hauts et des bas pendant deux mois. Mais statistiques personnelles n'ont pas été extraordinaires, mais tant que je contribue aux succès de l'équipe, c'est tout ce qui compte.»

Alexandre Leclerc

La version masculine du Rouge et Or compte pour sa part Alexandre Leclerc dans ses rangs. Joueur important de cette équipe, le Jonquiérois a coiffé la colonne des pointeurs du circuit universitaire du RSEQ.

«Ma saison régulière a été supérieure à mes attentes, avance Alexandre Leclerc. J'ai fini en tête des pointeurs, ce qui est quand même satisfaisant sur le plan personnel. En plus, j'ai été appelé à jouer un rôle de leader. Mes responsabilités dans l'équipe sont plus grandes.»

Quatrième au classement du circuit du RSEQ avec une fiche de sept victoires et neuf défaites, le Rouge et Or affrontera les Redmen de McGill, vendredi, en demi-finale provinciale.

«McGill a terminé au premier rang, mais ce fut très serré entre les quatre premières équipes pendant toute la saison, précise celui qui vit sa deuxième saison avec le Rouge et Or. Cette année, tout le monde peut battre tout le monde. Nous avons perdu contre l'équipe de cinquième place et battu celle de première place. Notre objectif est évidemment de participer au championnat canadien, dans un peu plus d'une semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer