Duchesne s'est mieux senti au Paris-Nice

Antoine Duchesne (Direct Énergie).... (Archives AFP, Kenzo Tribouillard)

Agrandir

Antoine Duchesne (Direct Énergie).

Archives AFP, Kenzo Tribouillard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Tout en travaillant pour le meneur de son équipe, Antoine Duchesne (Direct Énergie) a terminé à douze secondes du vainqueur de la deuxième étape de l'épreuve cycliste Paris-Nice, mardi. Il a officiellement hérité du 80e rang.

«Ç'a été une course très contrôlée, a raconté le cycliste natif de Chicoutimi au réseau Sportcom. C'était la plus longue, mais il ne faisait pas chaud, il n'y avait pas beaucoup de vent, il n'y avait pas de difficulté. Ça s'est mis à rouler vite peut-être dans les 50 derniers kilomètres. C'était quand même très nerveux dans le final.»

Michael Matthews a été déclaré gagnant de cette deuxième étape après la rétrogradation de Nacer Bouhanni. Les commissaires de la compétition World Tour ont sanctionné le Français Bouhanni (Cofidis), après que ce dernier se soit rabattu un peu trop fortement vers l'Australien Matthews (Orica-GreenEdge).

Le Français Adrien Petit, coéquipier de Duchesne, a terminé neuvième.

«Nous avons essayé d'être en avant pour le protéger et le placer le plus possible, a expliqué Antoine Duchesne, qui est 63e au classement général, à une minute et 20 secondes du meneur. Habituellement, il est le poisson-pilote pour Bryan Coquard. Nous changeons donc un peu le train. Ce n'est pas normalement son boulot de faire le sprint final. À date, c'est vraiment bien. Toute l'équipe fait un super bon travail.

«De mon côté, c'était beaucoup mieux. Je sens que ç'a débloqué un peu. Je sentais dans le final, quand il fallait placer (Adrien), que j'avais de la force.»

La compétition se poursuit mercredi avec une troisième étape éprouvante entre Cusset et le mont Brouilly.

«Ce ne sera pas facile. Nous faisons deux fois le mont Brouilly et nous finissons à son sommet. Normalement, il y a beaucoup de pluie et il fait froid. Ça va être costaud», a avancé Duchesne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer