Duchesne tient tête aux plus grands

Alors qu'il portait les couleurs d'Europcar l'an dernier,... (Archives courtoisie)

Agrandir

Alors qu'il portait les couleurs d'Europcar l'an dernier, Antoine Duchesne arborera le noir et le jaune de l'équipe de Direct Énergie cette saison.

Archives courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

«Être capable de rouler comme ça, avec ces gars-là, je suis vraiment content. Ça me donne vraiment beaucoup de confiance. Ç'a toujours été un peu un problème avec moi, j'avais du mal à réaliser qu'un kid de Chicoutimi était capable de se battre à ce niveau.»

Antoine Duchesne (Direct Énergie) a réagi de cette façon, dimanche, après avoir roulé pour une deuxième journée consécutive avec de grosses pointures du cyclisme international pendant une semi-classique flandrienne. Une 58e place à l'épreuve Kuurne-Bruxelles-Kuurne, à 35 secondes du vainqueur, n'a rien enlevé à son plaisir et à son impression d'avoir gagné beaucoup de confiance. La veille, dans des circonstances similaires, il avait terminé au 37e rang du Circuit Het Nieuwsblad à 24 secondes du gagnant.

«Samedi, c'était une des premières fois que je finissais une classique dans le premier groupe, a raconté Duchesne au réseau Sportcom. Aujourd'hui (dimanche), en étant devant, en échappée avec (Tom) Boonen, (Greg) Van Avermaet et compagnie, les meilleurs au monde dans ce type de course, je vois que j'ai ma place là. Je ne roulais pas moins fort qu'eux. J'ai fait le même travail.

«J'ai joué la course super bien, j'ai toujours réussi à être bien placé. J'ai suivi le coup au bon moment. D'être capable d'être devant les deux jours de cette façon, ça montre que j'ai le niveau pour être là.»

Duchesne avait une autre raison de se réjouir après l'épreuve 200 kilomètres disputée dimanche. Elle a été gagnée par un de ses bons amis, le Belge Jasper Stuyven (Trek-Segafredo) en 4h53m50s. Ce dernier a semé la quinzaine de coureurs qui formaient l'échappée, dont Duchesne, Boonen et Van Avermaet, avec environ 16 kilomètres à faire et il a été en mesure de tenir le coup jusqu'à la fin malgré le retour du peloton. Hugo Houle, de Sainte-Perpétue, a terminé l'épreuve en compagnie de Duchesne, à la 60e place.

«Je suis vraiment proche de lui, a dit Antoine Duchesne en parlant du vainqueur. Nous avons couru ensemble chez les amateurs, aux États-Unis. Chaque fois que je suis en Belgique, je me retrouve dans sa famille. Samedi, ma copine a passé la journée avec sa famille pour suivre la course.

«Il a été juste vraiment fort comme un cheval. Quand il est sorti à 15 kilomètres de la ligne, avec un vent de côté, Boonen a sprinté pour essayer de garder sa roue et il n'a pas été capable. Le peloton a essayé de rouler pour revenir sur lui, mais il prenait du temps malgré le gros vent de face et de côté.»

La prochaine compétition inscrite au programme de Duchesne est le Paris-Nice, une épreuve World Tour de huit jours qui commencera dimanche. Le meneur de l'équipe Direct Énergie, le Français Bryan Coquard, manquera à l'appel puisqu'il s'est fracturé l'omoplate droite dans une chute à l'entraînement, il y a 12 jours.

«C'est triste parce que nous aurions pu aller nous battre pour beaucoup de victoires d'étape avec lui, mais l'autre côté de la médaille, c'est que ça laissera un peu plus de liberté à des coureurs comme moi pour essayer de peut-être aller dans les échappées ou jouer le final si les jambes sont bonnes», a souligné le cycliste natif de Chicoutimi.

Boivin 25e

Par ailleurs, un autre cycliste originaire de la région était en action, dimanche. Guillaume Boivin (Cycling Academy Team) a pris le 25e rang du Grand Prix d'Izola, en Slovénie. Cette course de 156 kilomètres a été gagnée par Jure Golcer (Adria Mobil) en 3h45m48s. Boivin a terminé à 35 secondes du vainqueur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer