Belle façon de passer l'hiver

Jean-Guy Duchesne (mécano), Frédéric Villeneuve (mécano), Jimmy Lebel... (Photo courtoisie)

Agrandir

Jean-Guy Duchesne (mécano), Frédéric Villeneuve (mécano), Jimmy Lebel (pilote) et Martin Lavoie (proprietaire) passent une bonne partie de l'hiver près des pistes ovales.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Pendant une bonne partie de la période hivernale, il n'est pas difficile de trouver Martin Lavoie et son équipe, la fin de semaine. Ils passent habituellement le week-end près d'un ovale où sont disputées des courses de motoneige.

Lavoie et ses collègues étaient au rendez-vous, samedi et dimanche, à Roberval, pour la douzième édition du Grand Prix Desjardins. L'événement se voulait leur seule présence sur le circuit Pro Tour pour la présente saison.

«Nous participons au circuit CVM local cette année, mais pas au CPT au complet, a raconté Martin Lavoie, quelques minutes avant la présentation des dernières courses. Le circuit local compte cinq ou six programmes. Il ne reste que la finale à présenter et elle aura lieu à Hébertville. Le calibre est bon et nous avons du plaisir en masse.

«Depuis janvier, nous sommes en action toutes les fins de semaine. C'est une façon de passer l'hiver. Après la finale régionale à Hébertville, dans deux semaines, notre saison sera terminée. Ce sera assez pour cette année. Ça va être correct. On finit par être rassasiés!»

L'équipe de Martin Lavoie évolue dans les catégories Pro 500 et Semi Pro 500 depuis maintenant deux ans. Membre d'une autre formation pendant plusieurs années, il a regardé ailleurs quand il a eu le goût de relever un nouveau défi et surtout de bâtir sa propre motoneige pour les courses sur piste ovale.

«J'ai fait partie de l'équipe 16X auparavant, a-t-il précisé. Nous faisions du 440 IFS sur le circuit local. Nous avons aussi eu une 500 avec laquelle nous sommes allés à Valcourt. À un certain moment, j'ai voulu avoir mon équipe à moi et faire ma propre machine. J'aime l'adrénaline que provoquent les courses. Je ressens cette adrénaline même si je ne suis pas le pilote. Notre pilote est Jimmy Lebel, un gars d'Alma. Tous les gars de l'équipe viennent du Saguenay-Lac-Saint-Jean.»

En 2015, à sa première présence à Roberval, l'équipe Lavoie a connu sa large part de succès. Elle a obtenu deux troisièmes places pendant la première journée du Grand Prix Desjardins, avant d'ajouter une victoire et une deuxième position le lendemain. Cette année, le bilan s'annonçait moins bon puisque des ennuis mécaniques ont hypothéqué toute sa première journée. Martin Lavoie s'affairait d'ailleurs à mettre sa motoneige au point au moment où nous l'avons évité à parler de son équipe. 

À quelques pas de là, le pilote Jimmy Lebel a souligné la contribution importante des commanditaires de l'équipe, Gobeil Équipement de Dolbeau-Mistassini, l'Hôtel Saint-Prime, Peinture Industrielle Saint-Prime, Lav-Éco de Saint-Félicien, le Docteur du pare-brise de Saint-Félicien et Dolbeau-Mistassini, Plomberie Expert d'Alma, l'Atelier Martin Lavoie, VR Experts et Lettrage Dupy Design.

«Sans eux, ce serait plus difficile, a-t-il fait remarquer. On ne serait certainement pas dans les trois premiers.»

Un bon premier week-end

Les derniers moments du Grand Prix Desjardins, dimanche après-midi, ont conclu la première fin de semaine du Festival d'hiver de Roberval. Il reprendra ses activités en fin de semaine prochaine en laissant toute la place à une épreuve de snocross du circuit SCMX.

Président du festival, Steve Germain a tracé un bilan positif du premier week-end. À l'exception d'une accumulation de neige qui a brisé une partie du toit du chapiteau, jeudi dernier, ce qui a été réparé, tout s'est bien déroulé.

«Ça s'est très bien passé, a assuré Steve Germain, dimanche. Nous n'avons pas rencontré de problèmes majeurs. Nous avons eu un peu de mauvais temps samedi, ce qui nous a obligés à remettre une course à dimanche matin. Une cinquantaine de coureurs étaient présents et la réponse des gens a été correcte. Nous avons eu un peu moins de monde samedi en raison du mauvais temps, mais on s'est repris en soirée avec la présence de 200 personnes au méchoui. Dans l'ensemble, c'est satisfaisant. Nous attendons aussi beaucoup de participants pour le snocross, en fin de semaine prochaine.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer