• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Tournoi pee-wee de Québec: les petits Saguenéens en finale 

Tournoi pee-wee de Québec: les petits Saguenéens en finale

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour la première fois depuis 1992, une équipe du Saguenay-Lac-Saint-Jean disputera l'une des finales du Tournoi pee-wee de Québec. Les petits Saguenéens de Chicoutimi, représentés par les Espoirs du Saguenay, se retrouvent au match ultime de la classe AA après avoir remporté leurs deux matchs samedi au centre Vidéotron.

Les joueurs des Espoirs du Saguenay, qui représentent... (Photo courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Les joueurs des Espoirs du Saguenay, qui représentent les Saguenéens de Chicoutimi au Tournoi pee-wee de Québec, ont salué la foule du centre Vidéotron après leur deuxième victoire de la journée, face aux Suisses.

Photo courtoisie

Leur victoire la plus impressionnante a été méritée à leur deuxième duel de la journée, face à une sélection suisse. En retard 2-0 en deuxième période, les régionaux ont comblé l'écart sur des buts d'Antoine Tremblay et de Félix Abraham. Les Helvètes ont repris les devants avant la fin de l'engagement. François Breton a nivelé la marque à mi-chemin en troisième et Philippe Goulet a ensuite inscrit le but de la victoire avec trois minutes à faire. Les arbitres se sont consultés avant d'accorder le but.

«On a travaillé plus fort qu'eux. On sentait que ça s'en venait. On leur avait dit entre la deuxième et la troisième que ça prenait seulement un lancer pour créer l'égalité. Ça en prenait juste un pour la gagner aussi», a indiqué l'entraîneur-chef Arnaud Dubé, encore sous le coup de l'émotion après le retour de l'équipe à l'hôtel. Il évaluait la foule à environ 10 000 spectateurs au centre Vidéotron.

«Quand ils ont nommé les Saguenéens de Chicoutimi après la période d'échauffement, ça s'est mis à crier, c'était l'enfer. Un moment donné, ça scandait Go Sags Go. On avait la foule de notre bord. Ce n'est pas vrai qu'on va arrêter après ça. On a déjà eu une réunion pour se dire de revenir sur terre. Dimanche, à midi, on donne un dernier spectacle et on va chercher ça», d'affirmer Arnaud Dubé, soulignant qu'après une performance en dent de scie lors du match inaugural, ses protégés ont ensuite aligné quatre performances impeccables pour se retrouver au match ultime. Ils ont maintenant rendez-vous avec les Foreurs de Val-d'Or dans un duel mettant aux prises les deux meilleures équipes au Québec.

«Ça va être une guerre encore. Dans un tournoi, le prochain match est tout le temps le plus dur. Eux aussi, ils vont vouloir gagner», de rappeler l'entraîneur-chef.

Samedi matin, les petits Sags ont blanchi l'Océanic de Rimouski 2-0. Élie Fillion et François Breton ont marqué alors que le gardien Gabriel Lapointe a été crédité du jeu blanc.

Pour la note historique, en 1992, dans la finale de la classe internationale C avait été une affaire régionale. Les Orioles de Jonquière l'avaient emporté sur les Saguenéens de Chicoutimi.

À Beauport, le beau parcours du National de La Baie a pris fin en demi-finale dans la classe internationale A. Une remontée tardive n'a pas été suffisante et les régionaux ont dû s'avouer vaincus au compte de 3-2 face aux Baroudeurs de la Beauce. Le National tirait de l'arrière 3-0, mais Pierre-Marc Simard et Médéryk Duclos ont marqué coup sur coup avec moins de quatre minutes à faire, mais les Beaucerons ont fermé la porte par la suite. «Nous sommes très fiers de nos joueurs. Nous avons connu un gros tournoi et malgré le calibre très élevé, nous pouvons tous sortir la tête haute. Ce fut un bon match, mais nous avons commencé à nous imposer trop tard», a analysé l'entraîneur de la formation baieriveraine, Charles Duchesne, estimant que cette expérience sera fort utile pour la fin de saison.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer