Grand Défi: la Boucle de 130 km en Montérégie

Le 18 juin, le signal du départ sera... (Photo courtoisie)

Agrandir

Le 18 juin, le signal du départ sera donné au Collège militaire royal de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Après Québec et Montmagny, la Boucle du Grand Défi Pierre Lavoie touchera la région de la Montérégie en 2016.

Avec un dénivelé de 215 mètres, le parcours de 130 kilomètres sera le plus plat de l'histoire de cette activité populaire. Le 18 juin, le signal du départ sera donné au Collège militaire royal de Saint-Jean-sur-Richelieu. Le peloton longera ensuite la rivière Richelieu en direction du sud et traversera plusieurs villages de cette région du Québec. Après avoir atteint Lacolle, il empruntera une portion de la route du Paysan avant de revenir à son point de départ.

Plus de 6000 participants sont attendus pour l'édition 2016 de l'événement. En conférence de presse, mardi, les responsables du Grand Défi Pierre Lavoie ont précisé qu'environ 3000 inscriptions ont déjà été reçues. Ils sont convaincus que l'engouement qui l'entoure n'est pas sur le point de s'estomper et leur objectif demeure de changer d'endroit chaque année.

Ils ont également annoncé que l'humoriste natif de Jonquière Philippe Laprise sera l'ambassadeur de la Boucle 2016. Il doit d'ailleurs faire partie des cyclistes qui s'attaqueront au Grand Défi Pierre Lavoie.

De son côté, Pierre Lavoie a expliqué pourquoi la Boucle s'est éloignée de Québec, lieu des deux premières éditions.

«Nous avons présenté la Boucle pendant deux ans à Québec, a précisé Pierre Lavoie. Il ne faut jamais oublier que la Boucle fait partie du parcours du 1000 kilomètres. Le problème que la Boucle à Québec occasionnait, c'est que j'étais toujours obligé de revenir vers Québec le samedi pour la faire. Je ne pouvais pas m'éloigner de Québec et ça posait un problème puisque le départ du Grand Défi aura toujours lieu à La Baie. Lorsque la portion de Québec était terminée, je devais me dépêcher de rentrer à Montréal pour terminer l'événement.

«Je savais que nous prenions un risque en sortant la Boucle de Québec puisque les deux premières éditions ont connu du succès. Nous avons fait un test en la présentant à Montmagny, l'an passé, pour voir si les gens de Québec et du Saguenay-Lac-Saint-Jean allaient participer quand même. Ils l'ont fait puisque le nombre de participants a augmenté de près de 2000 cyclistes. Ce succès nous a ouvert la voie vers la Montérégie. En présentant la Boucle en Montérégie, nous aurons une plus grande marge de manoeuvre dans le parcours du 1000 kilomètres. Nous savons qu'une grosse partie de la clientèle de la Boucle (20%) vient de la Montérégie. En plus, les écoles de la Montérégie participent d'une façon massive au Grand Défi Pierre Lavoie. Dans cette région, les Cubes énergie sont très populaires. Cette année on s'en va là. Après, on verra.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer